Sport auto – Julie, Baptiste et Thierry Ortolo, un trio complice au départ du rallye du Brionnais

Dans la famille Ortolo, la conversation dévie très vite, dès la sortie d’un virage, sur le sport automobile et plus particulièrement les rallyes. Samedi 11 juin 2022, le père, la fille et le fils seront au départ du Brionnais, sur deux voitures différentes et des objectifs diamétralement opposés. « Mon gamin pour remporter son groupe et moi, prendre du plaisir avec ma fille » raconte Thierry Ortolo, le padre.

Le papa avait pourtant raccroché le casque. L’histoire vaut son pesant de gomme brûlée. C’était il y a dix ans. Thierry Ortolo créé son association « Montceau Auto Sport », il en est le président. Son fils, Baptiste s’engage aux Gueules Noires en avril 2012. Son premier rallye. Thierry qui a roulé sa bosse en autocross, n’a qu’une envie, se remettre dans le baquet. Dans la foulée, père et fils son au départ du Brionnais. « Nous n’avons pas fait plus de 300 mètres dans la première spéciale, abandon sur casse de boîte à vitesses » se souvient encore amère le président. Dégoûté.

Blasé il l’a encore été quand le fiston pointait devant lui au slalom de Saint-Vallier ou à la course de côte à Donzy. « Il allait plus vite que moi ! » Aucun respect ces jeunes.

Dix ans ont passé. Baptiste et son copilote Cédric Balandras ont poursuivi leur apprentissage et jouent désormais la gagne. Puis à l’anniversaire des enfants, une idée lumineuse a jailli. « Si je faisais le rallye du Brionnais avec ma fille dans la catégorie LTRS (loisir tourisme régularité sportive) » lance Thierry qui possède une Audi Quattro d’environ 300 cv tout à fait adapté aux circonstances. Ce sera donc le baptême de la route pour Julie, la copilote de papa.

Dix après, le père et le fils embarquent donc Julie dans l’aventure. Baptiste et Cédric seront sur une Peugeot 106 N2; Thierry et Julie sur Audi.

Dix ans après, le papa est heureux. « La première fois au Brionnais, c’était avec mon fils, cette fois-ci, je suis avec ma fille ».

Au final, c’est toute la famille qui est concernée. « C’est grâce à elle, nos copains et les partenaires que nous pouvons assouvir notre passion » note Baptiste reconnaissant.

Attention devant, la famille Ortolo déboule au Brionnais.

Jean Bernard

Un commentaire :

  1. Félicitations mon poto Thierry et très bonne initiative que tu as pris. Que le bonheur vous apporte le reste. Amitiés sincères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.