Montceau – Marie-Claude Jarrot sur l’impôt communautaire, pas vraiment pour, pas vraiment contre

Nous publions les propos liminaires de madame le maire, Marie-Claude Jarrot au conseil municipal ce mercredi 10 mars 2021 qui a débuté à 16h30, salle du Syndicat des mineurs à Montceau-les-Mines. Le maire revient notamment sur la fermeture du BTS gestion comptabilité au lycée Parriat. 

Quelques mots avant de débuter ce conseil municipal qui, à la suite du Débat d’Orientation Budgétaire, va nous permettre de faire avancer notre ville pour 2021 et au-delà grâce à un budget co construit.

Je sais, c’est une expression « à la mode ».

Mais ici je n’en trouve pas d’autre. Un budget élaboré pas à pas, ligne à ligne, avec une très forte implication des élus et des services que je veux dès à présent remercier pour la qualité de leur engagement sous l’autorité de Madame Cordelier.

Un budget qui va nous permettre de poursuivre la mise en place de nos grands projets pour les Montcelliennes et les Montcelliens.

Un budget qui tient ses promesses fiscales puisque nous avons décidé cette année encore et depuis maintenant 7 ans de ne pas augmenter la pression fiscale pour ce qui concerne la part sur laquelle nous avons un pouvoir de décision.

Je sais à cet instant les divergences de points de vue relative à la proposition faite par l’exécutif communautaire d’instaurer une taxe sur le foncier bâti sur la base d’un taux de 1, 25% et pour laquelle je laisserai aux conseillers communautaires de la majorité montcellienne la liberté de se positionner au moment de la présentation du budget communautaire puisqu’il s’agit d’un sujet communautaire.

J’aborderai d’ailleurs ce sujet, en son temps, lors du conseil communautaire.

Mais, encore une fois, sans intention de faire pression ou d’influencer la position de qui que ce soit, je considère que ce positionnement, que je n’aurais sans doute pas pris si j’étais en charge de l’exécutif communautaire, peut être aujourd’hui entendu et recevable qu’aux seuls motifs, et j’en demanderai l’assurance au président Marti, de participer à une certaine équité territoriale et donc une certaine cohésion territoriale en matière d’accompagnement de toutes les communes mais aussi que le produit de cet impôt puisse venir en soutien aux difficultés rencontrées par les habitants et les entreprises de notre territoire.

Notre budget municipal, c’est généraliser le WIFI public, c’est développer les caméras de vidéosurveillance, c’est investir pour la sécurité des biens et des personnes.

Notre budget municipal, c’est offrir à sa ville un éclairage public dont l’état actuel est plus qu’inquiétant et nous oblige à des réparations d’urgence et surtout à imaginer autre chose.

Laissez-moi simplement ajouter que lorsque nous avons pris l’ampleur des dégâts, il s’est agi de diagnostiquer, puis de construire un marché de performance énergétique. Il n’empêche que pour pallier les défaillances et les pannes à répétition, nous avons réparé, depuis le 1er février dernier, à ce jour 99% des 259 pannes signalées au numéro vert. Lorsque tout cela sera terminé, nous commencerons par changer des armoires dans les quartiers du BDV et du Bois Garnier, en différenciant les pannes qui impactent le fonctionnement et les pannes qui impactent l’investissement.

Notre budget municipal, c’est conduire notre jeunesse vers l’éducation, vers l’apprentissage de la citoyenneté, vers une culture populaire qui fait sens, vers des loisirs qui encourage, avec un skate park qui ne désemplit pas, avec des aires de jeux qui seront intégralement rénovées ou remplacées.

Notre budget municipal, c’est accompagner nos ainés qui ont tellement souffert de la pandémie, de ses contraintes et de ses désagréments. Ils ont été la fierté de Montceau les Mines durant ces derniers mois.

Notre budget municipal, c’est poursuivre l’exigence d’une culture ouverte sur le monde et la découverte, une culture qui protège et implique ses acteurs tellement mis en difficulté depuis un an, une culture hors les murs.

Notre budget municipal, c’est donner toute sa place à une écologie transversale et responsable qui ne soit pas élevée au rang de dogme mais plutôt à celui d’exigence au quotidien.

Et puis je dirais que notre budget, c’est offrir à nos écoliers, aux élèves montcelliens et au-delà, les chances de la réussite.

Des écoliers pour l’avenir desquels nous travaillons d’arrache pieds pour rationaliser l’offre scolaire montcellienne en fonction des inscriptions laissées libres à Montceau, et des décisions du DASEN.

Une discussion dans le calme et la sérénité, comme je peux en avoir, comme Marie-Thérèse Frizot et Céline Plasson peuvent en avoir avec les parents d’élèves. Des discussions et des échanges qui ne sauraient entrer dans une quelconque pression orchestrée par des faiseurs de tempête dans un verre d’eau.

Des écoliers auxquels nous voulons aussi pouvoir continuer à proposer un large choix de formations post bac sur notre territoire.

Et là encore, je continue à refuser la fermeture du BTS Gestion comptabilité L’ensemble des élus du conseil municipal de Montceau-les-Mines condamne la décision prise par le rectorat de fermer à la rentrée 2021, la section de BTS Comptabilité Gestion du lycée Henri Parriat.

 

Nous rappelons l’importance de cette section d’enseignement supérieur pour notre territoire qui connaît l’un des taux de chômage les plus importants de la région Bourgogne Franche Comté.

 

Nous sommes d’autant plus surpris de cette décision qu’à ce jour le BTS Comptabilité Gestion ne souffrait d’aucune difficulté de recrutement, qu’il donnait la possibilité à de nombreux jeunes du Bassin Minier de poursuivre localement leurs études supérieures et d’étudier dans une filière qui leur permettait de trouver un emploi.

 

Nous exprimons ce jour notre colère, sur le fond, comme sur la forme. Cette annonce, faite la veille des vacances d’hiver, sans concertation, ni avec la direction du lycée, ni avec les enseignants, ni bien évidement avec les élus locaux, nous surprend et nous indigne. Sur le fond, c’est un bassin de vie qui se trouve privé d’une formation importante dans une période particulièrement difficile économiquement et socialement.

 

Mme la rectrice, le conseil municipal de Montceau-les-Mines, réunit ce mercredi 13 janvier, vous demande de renoncer à cette fermeture, et de réinscrire le lycée Parriat dans la procédure parcoursup afin que les futurs bacheliers de notre bassin minier, puissent faire acte de candidature et s’inscrire à la rentrée 2021 dans cette filière.

 

L’ensemble des élus du conseil municipal de Montceau-les-Mines condamne la décision prise par le rectorat de fermer à la rentrée 2021, la section de BTS Comptabilité Gestion du lycée Henri Parriat.

 

Nous rappelons l’importance de cette section d’enseignement supérieur pour notre territoire qui connaît l’un des taux de chômage les plus importants de la région Bourgogne Franche Comté.

 

Nous sommes d’autant plus surpris de cette décision qu’à ce jour le BTS Comptabilité Gestion ne souffrait d’aucune difficulté de recrutement, qu’il donnait la possibilité à de nombreux jeunes du Bassin Minier de poursuivre localement leurs études supérieures et d’étudier dans une filière qui leur permettait de trouver un emploi.

 

Nous exprimons ce jour notre colère, sur le fond, comme sur la forme. Cette annonce, faite la veille des vacances d’hiver, sans concertation, ni avec la direction du lycée, ni avec les enseignants, ni bien évidement avec les élus locaux, nous surprend et nous indigne. Sur le fond, c’est un bassin de vie qui se trouve privé d’une formation importante dans une période particulièrement difficile économiquement et socialement.

 

Mme la rectrice, le conseil municipal de Montceau-les-Mines, réunit ce mercredi 13 janvier, vous demande de renoncer à cette fermeture, et de réinscrire le lycée Parriat dans la procédure parcoursup afin que les futurs bacheliers de notre bassin minier, puissent faire acte de candidature et s’inscrire à la rentrée 2021 dans cette filière du lycée Henri Parriat qui ne souffre d’aucune justification possible.

D’une part parce qu’elle donne la possibilité à de nombreux jeunes du bassin minier de poursuivre localement leurs études supérieures et d’étudier dans une filière qui leur permette de trouver un emploi et d’autre part parce que, comme l’a rappelé Madame la Rectrice rencontrée il y a quelques jours : « nous, la Région et l’Education Nationale, nous votons les fermetures, c’est un long travail qui unit nos services, jamais nous ne serions arrivés à cette fermeture si elle n’avait pas été votée ». 

Dois-je rappeler qu’un seul BTS sur toute la Bourgogne Franche Comté a été fermé, c’est celui de Parriat.

J’ai dénoncé à qui de droit un vote à la Région qui relève de la magouille politicienne. Je n’en resterai pas là. J’en appelle à la sagesse de Madame la Présidente de Région pour qu’elle puisse rétablir la justice et l’équité territoriales et j’en appelle à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale pour qu’il puisse allouer des moyens complémentaires pour conserver le BTS comptabilité/gestion sur Montceau et au delà sur l’ouest de la Saône et Loire. 

Je refuse que Parriat soit le dindon d’une farce politicienne d’un autre temps et qui n’honore personne. Un vœu vous sera d’ailleurs présenté à ce sujet en fin de conseil.

Pour ce qui concerne, l’ouverture de la filière ST2S à Parriat, Madame la Rectrice s’est engagée à travailler le dossier pour la rentrée 2022. Dossier présenté à l’académie depuis 2018 et qui nécessite une allocation d’heures de 9 heures au démarrage ! 

C’est cela qui doit nous permettre de construire un territoire qui accompagne et qui tire vers le haut.

Et puisque nous sommes le surlendemain de la Journée internationale des Droits des Femmes à l’occasion de laquelle certaines d’entre elles ont été mises à l’honneur dimanche dernier, et j’étais heureuse d’y retrouver isabelle Louis, je veux aussi féliciter le parcours de Christiane Ducerf qui s’est vue remettre il y a quelques semaines le prix « Servir » décerné par le Rotary Club de Montceau-les-Mines en sa qualité de présidente du comité de la Ligue contre le cancer.

Tout comme je veux adresser mes félicitations à Amir Amrane, 16 ans,

porte-drapeau de la Société des Membres de la Légion d’Honneur, délégué de classe et au Conseil d’Administration de son lycée et élu au conseil municipal « jeunes » de sa ville qui s’est vu attribuer par Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire la distinction de « Prodige de la république » mettant à l’honneur des citoyens de moins de 30 ans qui s’engagent remarquablement au service d’une cause ou de personnes.

Les 8 lauréats de Saône et Loire se verront remettre leur diplôme lors d’une cérémonie nationale à l’hôtel de Beauvau. Après qu’il a participé au rallumage de la Flamme avec Gérard Gronfier représentant la Ville de Montceau, c’est une belle reconnaissance de l’engagement d’un jeune homme aujourd’hui.

 

Un jeune homme qui, je l’espère, trouve ses marques, ses repères et rencontrera toutes les chances d’un avenir serein sur Montceau.

5 commentaires

  1. pas vraiment pour, pas vraiment contre
    ça me rappelle le conseil municipal de Saint-Vallier :
     » je suis contre mais je vote pour  »
    mais bon en même temps eux, ils ont un champion du monde…mdrrrrrrrrrrrrrr

  2. Aucune personnalité cette maire
    Qu elle aille chez LREM
    Et qu elle montre réellement son vrai visage
    (…)

  3. Soyons honnête. Les jeunes n ont yeux que pour YouTube ont l on parle d uberisation et notamment sur les métiers qu il faut fuire et la compta en fait parti. C est une grosse erreur car s il y a une filière qui recrute et qui paie super bien c est bien la compta.
    C est 😞

  4. Je vais pas faire la fine bouche ! L augmentation de la taxe foncière est une politique de droite libérale. Cela pénalise les plus pauvre qui ne sont pas capable de payer des taxes foncières trop élevées ( environ 10 euros du mètre carré). Finalement, le propriétaire locatifs fait payer cette nouvelle taxe aux locataires ! En résumé des maisons moins chères à l achat et les loyers qui augmentent. Merci la gauche ! Il n y a que quand ils sont au pouvoir que les riches s enrichissent .

    • Il arrive aussi que les riches s’enrichissent quand la droite est aussi au pouvoir.
      https://www.insee.fr/fr/statistiques/2491918 (je vous laisse observer ce graphique en fonction des premiers ministres successifs, quand le trait monte, les riches s’enrichissent)
      Rappelons les bases : Droite = priorité à l’individu entrepreneur et responsable de lui-même, récoltant entièrement les fruits de son travail
      Gauche = priorité au collectif, car dans la réussite au travail contient une part de chance et une part d’aide publique, donc redistribution plus large des fruits du travail.
      Débat toujours en cours pour essayer de mettre tout le monde d’accord……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *