Montceau – Les grands parcs au coeur de l’action coeur de ville

Communiqué de la ville de Montceau – Les Grands Parcs seront au coeur des réflexions de cette période estivale. Souhaitant renforcer le dialogue avec les habitants, la municipalité de Montceau-les-Mines pilote le lancement d’une consultation dans le cadre de l’Action Coeur de Ville qui a débuté en septembre 2018.

Cette dernière sera réalisée, à partir du 22 juillet sur le site des Grands Parcs, par la société SETEC et financée par la Banque des Territoires. Par ailleurs, le questionnaire sera accessible sur le site de la ville, montceaulesmines.fr, rubrique « Actus ».
Son but est de rendre compte, le plus fidèlement possible, des attentes et des utilisations du site des Grands Parcs tant par les riverains que par les usagers.

Les éléments ainsi recueillis, de façon anonyme, serviront de support et de fil conducteur pour les projets à venir.

Photo archives.

11 commentaires

  1. Tiens la municipalité copie sur Montceau 2020 Alors l’opposition a de bonnes idées

  2. Selon le MAG Juillet/Août 2019, page N°15, il n’est pas fait mention des parcs sur le projet cœur de ville.
    Ce projet a pour ambition de redonner de la vie à nos commerces et dois se passer donc au cœur de notre cité.
    Il me semble que j’ai déjà vu une équipe d’opposition faisant mention d’un projet sur les parcs il y a quelques semaines de cela et ce n’est pas la ville qui à cour d’idées, fait du plagiat.

    • Et oui heureusement que l opposition est là. La majorité n ayant pas d idées. Alors on pioche, mais il est vrai que 5 ans sans vraiment de projets cohérent la majorité municipale cherche des idées. ( c’est aussi un constat d échec pour cette équipe)

  3. Tout à fait d’accord, la preuve que la municipalité n’a pas de projet pour Montceau ! Et cours après les idées d’ensembles imaginons notre ville demain. La preuve que les idées sont bonnes.

  4. Vous oubliez tout ce qui a été fait aux Grands Parcs et à proximité de la pyramide, laissée à l’abandon par la municipalité précédente… ainsi que les week-ends aux Grands Parcs. Bref depuis 2014 beaucoup a été fait, sans attendre et sans plagiat !

  5. A parlons vrai, je pense que vous n’avez jamais mis les pieds sur ces grands parcs ! Des jeux pour enfants balisés car cassés, pas remplacés…. et j’en passe. Alors parlons vrai arrêtez votre mauvaise fois je vous en supplie. Vous savez être dans l’opposition, n’est pas forcément être critique sur tout. Par contre faire le constat oui. Et toujours ramener le passé, prouve que vous n’avez pas de projet ! Cdt

    • Sébastien le passé vous dérange ! Et juste une petite remarque : la majorité actuelle pouvait elle réparer en5 ans tout ce qui a été délaissé par M. Selvez et consorts pendant 19 ans ???

      • Parlons Faux a dit : Sébastien le passé vous dérange ! Et juste une petite remarque : la majorité actuelle pouvait elle réparer en5 ans tout ce qui a été délaissé par M. Selvez et consorts pendant 19 ans ???
        Mais…les faits sont tenaces Parlons Faux car le Samedi 26 Novembre 2016 à 05 :26 sur Montceau News, la section PCF membre du Front de Gauche avait publié le communique suivant :
        « Dans le dernier « Mag de Montceau-les-Mines » à la page 12 il est écrit « Marie-Claude Jarrot, maire, pose un constat sans appel sur le mauvais état de bâtiments publics, situation dont la municipalité a hérité en 2014 ».
        Dans le même magazine peu de texte, mais beaucoup de photos, avec 18 clichés où figure Mme Jarrot . En particulier, sur une double page, Madame la Mairesse, en tenue impeccable, pose au milieu de cette friche industrielle qu’est devenue la Manufacture Loison. Le message est clair : la municipalité de gauche a laissé la ville à l’abandon ! En page 4 une autre photo est à la limite de la manipulation : une table d’écolier, au premier plan, apparaît dans les mêmes ateliers ce qui suggère qu’une école de la ville pourrait être dans cet état. Les Montcelliennes et les Montcelliens se posent peut-être la question : pourquoi une usine désaffectée se retrouve-t-elle dans le patrimoine municipal ? Il faut remonter aux années 80-90 ( le Docteur Thomas a pris la succession d’André Jarrot ) période qui voit la disparition d’une grande partie du tissu industriel de Monceau- les-Mines avec des liquidations judiciaires et un rachat systématique par la ville des locaux et ateliers désertés : Usine Lacondemène rachetée 1 300 000F en mars 1988 , avec un délabrement rapide des ateliers. Il faudra attendre 2007 pour que la ville et l’OPAC y réalisent une belle opération d’urbanisme et de logement social. Muntzig, rachetée 300 000 F en 1993 pour démolition. Aillot, en liquidation judiciaire en juillet 1993 rachetée pour 250 000 F en 1994, le Docteur Thomas justifiant l’acquisition au Conseil Municipal du 5 septembre 1994 :« Nous avons au moins deux acquéreurs potentiels qui prendraient les bâtiments en l’état et effectueraient de grosses réparations », espoir qui ne s’est jamais concrétisé .Le 27 janvier 1995, le Conseil Municipal approuve la vente d’une partie à Me Gambut pour 50 000 F (25 ares sur un total de 86 ares). Heureusement, la ville, en 2009 a cédé l’ensemble à Me Gambut qui, avec sa compagne et sa remarquable équipe de bénévoles y a réalisé « le Musée du Camion ancien » une magnifique réussite qui continue à se développer! Enfin Loison, en liquidation judiciaire le 23 juin 1994 avec des ateliers endommagés par un violent orage de grêle le 17 juillet de la même année. La décision de rachat en l’état par la ville date du 6 juin 1995 (dernier conseil municipal présidé par le Docteur Thomas).
        A l’arrivée de la municipalité d’union de la gauche dirigée par Didier Mathus le 18 juin 1995, les élus auront bien d’autres urgences à traiter .Dans une ville en grande difficulté financière, ils découvrent des actions engagées mais sans les financements correspondants : 1 million et demi de francs sont nécessaires pour solder les factures des entreprises qui réalisent le Centre social (futur Trait d’Union); il faut finir de payer la piste d’athlétisme, trouver les moyens de commencer la réhabilitation du Syndicat des Mineurs, etc,… mais surtout, engager un certain nombre de travaux d’urgence pour répondre aux observations de la Commission départemental de sécurité .A titre d’exemple, cette commission émet un avis défavorable à la poursuite des activités au Gymnase Jean Bouveri au motif que « depuis 11 ans , les prescriptions demandées n’ont jamais été réalisées » ( voir compte rendu du conseil municipal du 22 mars 1996).Même le stade des Alouettes était menacé de fermeture pour des questions de sécurité ! Sont alors décidés : en octobre 1996, la couverture et le bardage du gymnase du Collège Jean Moulin, l’année suivante la réhabilitation du Complexe sportif Jean Bouveri ainsi que la réfection de la toiture de l’école Bellevue-Rousseau pour ne citer que des actions de mise hors d’eau !
        On comprend alors mieux que des ateliers vétustes, non isolés et sans chauffage n’aient pas été la priorité. Il faut enfin préciser que seuls les ateliers sont devenus une « friche industrielle ». L’immeuble Loison rue d’Autun a été vendu et a été le siège un temps d’une activité sportive. Rue Jean Bouveri, les associations ont connu pendant des années une salle de réunion très pratique dite salle de la Manufacture, actuellement attribuée à une organisation syndicale et des groupes d’élus. De même, l’immeuble Loison rue de Moulins est toujours le siège de deux syndicats. Quant à l’école de musique, hébergée depuis des décennies dans les locaux de la rue Marcel Sembat qui ne répondaient à aucune norme de sécurité, personne ne regrette qu’elle ait pu s’installer dans le magnifique équipement des Ateliers du Jour, un héritage que Madame le Maire oublie de saluer, tout comme elle feint d’ignorer la transformation profonde de notre ville à mettre à l’actif de l’équipe précédente. »
        Jean GAUMET , Adjoint au Maire de 1995 à 2008
        Montceau-les-Mines, le 24 novembre 2016
        Donc, Parlons Faux…Quand est ce que vous allez vraiment dire « la vérité » de l’etat de Montceau Les Mines suite au passage dévastateur de la droite montcellienne ? Réveillez-vous à la réalité et sans mauvais foi. Cordialement.

  6. Bonsoir,
    Mes commentaires étant loin d’être insultant ou provoquant mais tellement réaliste quand je parle de la façon de faire de la municipalité , ils sont systématiquement censurés sur un autre support. Avec Montceau ma vie et… Mme Jarrot dispose de beaux soutiens !!!!
    Je suis tout à fait d’accord avec Florentin et Sébastien . Les élections approchent et Mme Jarrot ne sait plus comment attirer des électeurs à coup de promesses irréalisables , alors après réflexion ,elle doit se dire finalement leurs idées sont bonnes !!!!

  7. « Et oui heureusement que l opposition est là » … Bizarre en conseil municipal Mr Selvez and co, on les entend surtout critiquer à tout va mais rarement faire de propositions constructives.

  8. Si vous participer au conseil municipal , vous ne savez pas si Mr Selvez critique car lorsqu’on lui donne le droit d’intervenir ‘les gens de la majorité sont tous entrain de discuter ensemble , de ricaner , ils se font un malin plaisir à l’interrompre , et même parfois de l’insulter , le comportement des ces personnes est méprisable et irrespectueux !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *