Montceau – Les agents de la police municipale bientôt armés d’un pistolet

Les agents de la police municipale de Montceau-les-Mines seront équipés d’un pistolet, ils suivront une formation avant d’être accrédités, possiblement (photos archives).

A première vue, la délibération numéro 29 du conseil municipal de Montceau-les-Mines qui s’est tenue ce mardi soir à l’hôtel de ville, ne présente pas un caractère particulier. Elle propose de renouveler à partir du 1er janvier 2022 la précédente convention entre les forces de l’Etat et la police municipale de la ville.

Il est tard, pas loin de 22h30 alors que le conseil a débuté à 18het  dont une grande partie a été consacrée à la présentation du Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI)  et surtout aux échanges qui ont suivi entre les oppositions et la majorité (nous y reviendrons). Néanmoins, Eric Commeau (Energies Citoyennes), quand bien même tout le monde semble pressé d’en finir pour regagner ses pénates, lui, ne désarme pas et interpelle l’exécutif.

Car en effet, dans la convention où sont stipulées les missions de maintien de l’ordre de la police municipale et rappellent à cet effet combien la collaboration avec la police nationale est importante, il est indiqué que les policiers municipaux peuvent être appelés, d’un commun accord avec le chef de circonscription (le commissaire), à effectuer des missions de surveillance de 19h à 3h00 dans les secteurs où la tranquillité des riverains seraient menacés.

Or, parfois, la police nationale et la police municipale sont elles-mêmes menacées.

Autrement dit, fait remarquer Eric Commeau, « c’est armer la police municipale ».

Madame le maire lui répond, « oui ».

Un pistolet Beretta APX

« C’est une vraie question philosophique » lui rétorque le conseiller de l’opposition.

Ainsi, dans la convention, comme le stipule l’article du code de la Sécurité Intérieure, les agents de police municipale peuvent être armés. Ceux de Montceau  sont, pour le moment, dotés d’armes de catégorie D de type générateur d’aérosol (bombe lacrymogène) et de matraques télescopiques.

Il est ajouté, que dans un second temps, les agents de la police municipale de Montceau-les-Mines seront équipés d’armes de catégorie B de type armes de poings chambrées pour le calibre 9×19 mm avec l’emploi exclusif de munitions de service à projectile expansif (Beretta APX). C’est un pistolet.

Le sujet est d’importance aux yeux d’Eric Commeau qui n’ayant pas eu connaissance du dossier (il travaille loin de Montceau et ne peut pas toujours se libérer pour assister aux commissions d’où sa proposition de le faire en visio, acceptée par le maire), demande « d’ajourner cette délibération car pour un humaniste comme moi, elle demande un vrai débat démocratique ». Il ajoute, sans se braquer, « si vous ne le faites pas, nous nous abstiendrons ».

La réponse de Marie-Claude Jarrot vise à ne pas modifier sa cible. « Les armes, c’est un long processus. Avant que les agents de la police municipale ne soient armés, ils passent une formation puis recevront une accréditation. Nous allons démarrer ce processus ».

Les agents de la police municipales seront donc formés et « peut-être accrédités », dégaine sereinement le maire. Sans accréditation, pas de port d’arme, type pistolet.

Eric Commeau tient parole et son groupe s’abstient au moment du vote. Il est imité par le groupe de Laurent Selvez. La délibération est adoptée à la majorité.

Jean Bernard

16 commentaires :

  1. Je suis surprise d une telle décision pourquoi cela aux dires de la mairie il fait bon vivre à Montceau ou il ne se passe rien et surtout pas d incivilité

  2. Ah ben heureusement qu’il n’a pas été élu maire de Montceau ce monsieur Commeau puisqu’il travaille loin et ne peut pas se libérer……….

  3. on y croit pas vraiment

    s’ils n’ont pas le droit de s’en servir ça ne sert à rien
    on saura bientot :
    soit une moto ecrase un gendarme ou soit un policier arrete une moto d’une balle

  4. Est-ce que cela les rendra plus « disponibles » quand on les appellera ?

  5. faut vraiment être vigilant sur les personnes qui vont être armées ( ex : service militaire obligatoire ainsi que la nationalité) et un self contrôle testé en situation!!, sinon danger et celui qui arme doit être responsable en cas de « bavure »

  6. Si il y a arme, c’est qu’il y a un besoin, on « évolue » avec la population qui change sur la ville. Culturellement nous n’avons pas tous la même vision et encore moins la même progression. Monsieur Commeau fait de la philosophie, ça fait 40 ans que le pays en fait, ceux que nous faisons rentrer chez nous avec bienveillance n’en font pas. Il est temps d’arrêter l’humanisme avec des personnes qui en sont totalement dépourvues. Hélas je sais, mais le plus grave c’est que nos agresseurs le savent mieux que nous, c’est pour ça qu’ils vivent en France et pas en Pologne, les policiers ne pourront jamais se servir de leurs armes à moins d’être mort ! Rappelez-vous du reportage où on voyait des cagoulés defoncer la vitrine d’une bijouterie, en voyant le propriétaire sortir un fusil, ils ont crié « mais il a pas le droit de tirer ! » eux avaient le droit de piller mais criaient au scandale sur le bijoutier armé ! Le monde a l’envers, le siècle à l’envers ! La France, cette femme battue qui trouve des excuses à son mari !

  7. « L’évolution » armée est plutôt une régression en ce qui me concerne. Les policiers ont déjà des tenues de cerbères qui les rendent plus agressifs que rassurants. Ils arriveront peut-être à se faire craindre, mais pas sûr qu’ils soient plus respectés.
    Pendant qu’on y est, faisons comme aux états-unis (un modèle pour beaucoup!) où le droit de porter une arme est constitutionnel…On n’arrive déjà pas à « vivre ensembles », au moins on pourra s’entretuer.

    • Demandez vous dans quel camp se trouve la régression ! Dans celui qui attaque ou dans celui qui finit par se défendre à force de se faire cracher dessus ! Pays catholique je veux bien, mais là nous n’en sommes plus à tendre l’autre joue, nous sommes passés au stade de tendre un élément anatomique qui est placé bien plus bas…

  8. Madame JARROT après plus qu’un mandat a enfin compris qu’une police municipale doit être armée, ouf, elle s’est enfin réveillée!!!
    Certaines personnes sont amnésiques! N’oubliez pas que la France a été la cible de nombreux attentats ces dernières années et ce n’est pas parce que le COVID a détourné l’attention des citoyens et des médias que nous ne seront plus victimes de tels actes. Même une petite ville comme Montceau peut être le théâtre d’attaque de ce type.
    On a besoin de policiers municipaux armés pour notre sécurité et la leur mais attention au recrutement des policiers municipaux !!!
    Je me questionne tout de même sur le fait que plusieurs policiers municipaux ont
    récemment quitté la Mairie de Montceau-Les-Mines, peut-être que les conditions de travail ne sont pas celles que l’on croit!
    La Mairie pourrait peut-être nous éclairer sur ces mystérieux départ?

  9. Petit conseil a la municipalité. Avant d’acheter des armes, attendez le resultat de l’election presidentielle, car si mr melenchon devient president, alors tous les policiers seront désarmés. Ce sera des frais pour rien.

    • Que de commentaires stupides et irréfléchis.La sécurité est du domaine de l Etat mais force est de constater que l Etat à failli dans ce domaine comme dans beaucoup de domaine d ailleurs, les policiers municipaux de part leur qualité et leur tenue sont autant exposés que les policiers nationaux. Donc il me paraît tour à fait normal qu ils soient armés. Une police municipale coûte chère à une ville il faut aller au bout de la logique l équipée et la rendre opérationnelle. Je vous rappelle que les policiers municipaux au niveau national compte aussi dans leur rang des agents morts en service. Un Voyou déterminé ne fait aucune distinction entre un policier national et un policier municipal. Alors les doux rêveurs et philosophe en tout genre ouvrez les yeux !!

  10. Une bavure avec un stylo n’engendre pas de conséquences irréparables . Avec des armes c’est évidemment plus grave ! On entre dans une autre dimension .
    Pour une ville qui se dit et « se veut tranquille » , cette « nécessité » est difficile à comprendre ( sauf à imaginer qu’en raison de la carence en personnel de police les hommes seraient remplacés par des armes ? ) et la face des événements pourrait en être changée !
    « Aux armes citoyens  » ! Devons-nous prendre à la lettre notre hymne national dans la vie quotidienne ? Perspective réjouissante de « lendemains qui chantent » !

  11. Ce n’est pas du tout rassurant !!! Va-t-on assister à une escalade de qui aura la plus grosse arme ??? Et la peur que cela génère ? La formation, certes, mais c’est surtout la maîtrise de soi et de ses émotions qu’il faudrait évaluer, et ce n’est pas gagné (voir l’actualité….)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.