Montceau – Le lavoir des Chavannes, un projet monstre

Tour Eiffel, cathédrale, qu’importe l’image qu’on lui donne, le lavoir des Chavannes fait encore la fierté d’un bon nombre de Montcelliens même si une autre frange s’interroge sur le bienfondé de le conserver ou pas.

Cette question, la majorité municipale l’a tranchée. La ville est désormais propriétaire de ce monstre de béton et de fer et ne sera pas livré aux mains des ferrailleurs, a toujours martelé madame le maire.

L’assemblée générale de l’association de Sauvegarde du lavoir des Chavannes a été l’occasion de clarifier le projet qui consiste à protéger le site et mettre en valeur le lavoir. Cette association qui oeuvre à l’entretien du « monument », n’est pas loin de rejoindre les propos de Marie-Claude Jarrot avec cependant un bémol, combien de temps, notamment pour refaire la toiture « avant qu’il ne soit trop tard » demandent le président, Jean-François Gagne et le Daniel Dubard, le secrétaire.

Il va falloir user de finesse d’esprit et faire preuve d’une grande détermination pour aller chercher les aides et autres subventions, tant du côté de l’Europe, la Région, le Département, la CUCM qui a inscrit 6 M € sur une ligne budgétaire de son PPI (plan pluriannuel d’investissement), voire même de Montceau-les-Mines.

Pour l’heure, la ville a dépensé un euro pour la cession du lavoir par l’Etat lequel s’est engagé à l’accompagner à hauteur de 800 000 €. « Cela ne suffira pas » est bien consciente Marie-Claude Jarrot qui rappelle que « les Montcelliens n’auront pas à supporter les investissements pour le lavoir ».

Aller au charbon avec l’UNESCO

C’est d’ailleurs le Cerema, un établissement public que préside madame le maire qui, gratuitement, va se pencher sur la solidité des fondations. Le Cerema est un spécialiste des structures. « Mais le problème, ce ne sont pas les 2800 piliers, il ne va s’écrouler _ d’autres pensent le contraire à commencer par le nouveau directeur de l’écomusée Creusot Montceau, Yvan Kharaba _ , le souci c’est le pignon en ferraille au-dessus » souligne Daniel Dubard.

Refaire la toiture est assurément urgent comme le sont les travaux dans les bâtiments situés à l’entrée du site, les douches, la salle des pendus et les bureaux qui eux sont encore la propriété de la CUCM laquelle doit assurer le retour de l’électricité. Là encore, la communauté urbaine doit céder les bâtiments à la ville. Concernant la possibilité d’une ferme photovoltaïque y compris sur les toits, « un opérateur nous a contactés, nous regardons comment pouvons-nous nous organiser » annonce le maire.

Et c’est tout. Mise en sécurité, mise en lumière, rénover les bâtiments à l’entrée, du photovoltaïque, un nouveau toit, sont au programme mais « jamais il n’y aura la possibilité d’une visite complète du lavoir » précise Marie-Claude Jarrot.

Le lavoir des Chavannes n’est plus inscrit aux monuments historique, « il serait peut-être opportun de le réinscrire » propose le secrétaire d’autant plus que la ville de Montceau espère obtenir son classement à l’UNESCO comme l’a fait la commune Loss-en-Gohelle près de Lens pour son territoire minier. D’ailleurs Marie-Claude Jarrot a demandé l’aide sur ce dossier du ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. « Nous allons tenté ».

Tenté et aussi inscrire « notre territoire d’industrie dans le giron de l’écomusée Creusot Montceau comme l’est le Creusot » revient à la charge Marie-Claude Jarrot. « Je ne suis pas en guerre mais c’est une crispation car tout rappelle notre histoire minière avec Blanzy et son musée, Ciry-le-Noble et Montceau sachant que je ne demande pas des millions d’euros ».

« Evidemment, si nous avions 20 M €, ce serait plus facile » sourit-elle.

Jean Bernard

24 commentaires :

  1. « le lavoir des Chavannes fait encore la fierté d’un bon nombre de Montcelliens »

    Comment pouvez-vous affirmer cela sans consultation des
    montcelliens !

    « La ville est désormais propriétaire de ce monstre de béton et de fer »
    Que fait on des « monstres » en général ?

    I n’y a pas d’argent pour notre santé et autres, et la on n’est prêt à gaspiller une fortune aux détriments des montcelliens !

    Les « bobos et les bien pensants » se chargent du gaspillage de votre argent avec l’appui de Madame JARROT.

    Cordialement

  2. Cet article retient toute mon attention je suis stupéfaite des sommes qui sont annoncées alors que Montceau perd chaque jour des habitants par manque d emploi il serait plus judicieux de s’ intéresser sérieusement à l emploi pas moins de 5 entreprises ont fermés en mettant en place des licenciements sans aucune réaction de la mairie et de l adjoint à l economie.
    Personnellement mon père a travailla au lavoir des Chavannes et je suis favorable à sa destruction
    Un référendum s impose
    .

  3. N’y avait-il pas plus urgent pour la ville de Montceau que de s’occuper de cette ruine ?
    Je suis fille de mineur, donc je ne renie pas le passé minier de la ville…
    Mais est-ce l’avenir que d’investir dans le lavoir ?
    Que d’énergie et d’argent à prévoir pour un projet qui va apporter quoi au bout du compte ? Du travail ? Des touristes ? Des loisirs ?

    Il serait plus judicieux de mettre en valeur la zone canal, bief et Bourbince… c’est le coeur de la ville, largement sous exploité !

  4. si il y a bien 6Millons d’euros pour Montceau, je pense qu’il serait bien de les utiliser pour faire venir des entreprises et non pour un pauvre truc délabré qui n’attirera que quelques vieux touristes chaque weekend. les jeunes ne sont pas conviés à vos réunions? je pense qu’il faut rafraichir et rajeunir les idées des élus

  5. En fait personne ou presque ne veut de votre tas de ferraille, il aurait été judicieux de consulter les Montcelliens (nes)afin de connaître leurs opinions mais notre avis vous importe peu.
    On est bien content d’être l’unique propriétaire de cette ferraille ! qui va bien nous servir et être utile pour notre quotidien….pfffffff
    Ce sera un gouffre financier bravo !!!!!!

  6. une définition des priorités par référendum s’impose car l’avenir de la santé des montcelliens doit passer avant un tas de ferrailles du siècle dernier !

  7. En juin 2021 nous avons écrit « Le Parti Communiste Français a toujours demandé à ce que les monuments historiques soient sous la responsabilité de l’État mais fort est de constater que c’est l’inverse qui se produit depuis plus de 20 ans. (…) Pour conserver notre lavoir des Chavannes son rachat est inévitable et pourra bénéficier de subventions (…) Aujourd’hui, devant l’urgence de sa dégradation, il est nécessaire de trouver une solution. Son rachat par la municipalité est une possibilité (…) Nous demandons la mise en place d’une consultation locale… » Malheureusement Mme Jarrot n’a pas donné une suite favorable à notre proposition, dommage car une consultation aurait permis d’associer davantage la population a ce projet d’envergure.

    • Monsieur, ne feriez vous pas partie de ces pilleurs de l’ Etat, de ces nuées qui ne jurent et ne vivent que par des subventions ?
      Son rachat est inévitable ? Je pense que vous voulez rire ?
      La solution ? J’ai peur qu’elle ne passe que par l’élection de Z car dans un pays où on place les ruines avant les besoins des humains, il ne faut pas avoir d’espoirs.

  8. Notre maire est comme notre président elle ne pense qu à ficher l argent en l air alors qu il ni en avait pas pour sauver l hôpital pas moyen d avoir une pauvre balise pour empêcher les voitures d empiéter sur mon entrée même pas de lumière en face de chez bien que le camion est passé la semaine passée. Mais au Plessis on répond aux demandes. Montceau mouroir nous ne sommes plus rien.et pourtant nous sommes pas loin du Plessis.merci pour les belles paroles…. (…)

  9. Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! Ajoutons qu’il est indélicat , inélégant , voire culotté ( c’est un euphémisme ! ) , de demander ensuite aides et soutiens conséquents à qui n’a pas eu voix au chapitre .

  10. En plus je conteste vraiment que cet outil sordide ait rien à voir avec le glorieux mythe des mineurs de charbon qui autrefois, comme les marins pêcheurs de Bretagne, symbolisaitent le courageux peuple travailleur dans le cœur de tous les français. Ces mineurs dont nous tous, qui sommes issus des familles montcelliennes, portons encore la mémoire.
    Ce lavoir est plutôt symbole du business du charbon, astuce des marchands pour mieux le vendre…
    Surtout il évoque plutôt le métier hyper-exploité, humilié et douloureux de nos grands-mères, ces pauvres trieuses de charbon, mal payées et soumises au bon vouloir des marqueurs.
    Il faut vraiment être d’ailleurs pour vouloir glorifier ce machin, après avoir laissé disparaître les grands chevalets de Darcy ou même plus modestement et tout récemment la belle façade de la centrale de Lucy…

  11. Ha ces bienveillantes associations qui ne songent qu’à grignoter quelques subventions par ci par là dans le but de faire voir qu’elles existent mais qui sont incapables de proposer des projets pour redonner vie et travail dans un bassin minier sinistré par la fermeture d’entreprises et bien sur Madame Jarrot à une oreille plus attentive au passé qu’à un avenir créateur d’emplois. Maintenant pourquoi ne pas faire dans ce tas de ferraille comme beaucoup le nomme une patinoire, un complexe de cinéma ou tout autre chose qui pourrait éveiller l’intérêt des quelques milliers de retraité qui font de Montceau les mines une ville en survie

  12. combien d’argent et surtout combien de temps pour remettre tout ça en état ? que les personnes qui lancent se projet qu’ils se rassurent il ne verrons jamais la fin ,, combien d’années faudra t’il et qui prendra la succession de l’association plus tard ? avons nous vu beaucoup de jeunes à l’assemblée génerale ?? il faut beaucoup d’argent pour réhabilité mais aussi surtout beaucoup de temps

  13. Mme Jarrot pense ainsi gagner un électorat facile de pauvres mineurs qu’elle croit naïfs.
    Mais de mineurs il n’y en a plus beaucoup, et leurs descendants aspirent à plus de modernisme et dynamisme, dans une ville qui se meurt…
    Et comme vous dites « elle est d’ailleurs »!

  14. Ou en est on de l’usine Blanchard, qui devient dangereuse…

  15. Bonsoir
    Mon père a fait plus de 30 ans à Darcy au poste le plus dur:
    La taille
    Il trouve incohérent et inapproprié de vouloir réhabiliter ce site.
    Il pense qu’il serait mieux d’utiliser tout cet argent pour investir dans les quartiers et faire venir des entreprises
    Vous auriez dû, Mme Jarrot, consulter la population du bassin Minier d’où vous n’êtes même pas originaire.
    Cela va nous coûter une fortune
    Merci beaucoup

  16. A tous, vous croyez que l’argent prévu pour la mise en sécurité du lavoir pourrait être utilisé pour autre chose? Je pense que vous ne comprenez rien au budget, s’il n’est pas utilisé pour cela, l’état se le garde et ne le donne pas comme cela aux Montcelliens…

    • La distribution de l’argent est un arbitrage. Les humains sembleraient aimer se mettre des contraintes là où elles pourraient être dépassées (lignes budgétaires immuables et non transférables, caisses en silo, organismes multiples, budget prévisionnel que l’on doit boucler coûte que coûte….) et laisser libre cours là où il y aurait besoin de régulation (dividendes, propriété, matières premières….). À croire que l’intelligence humaine a été fabriquée à l’envers???
      Ainsi, ce ne serait donc pas un choix responsable mais une contrainte purement technique si l’argent venait à manquer pour tel ou tel projet. Ainsi l’humain peut aisément se déresponsabiliser de ses engagements.
      Pourtant, si on le voulait vraiment, il ne serait rien de plus simple de décider ce qui est important dans la Vie de ce qui l’est moins, et réaliser ces arbitrages en transférant ensuite les nécessités financières indispensables à ces choix, et quasiment en temps réel (au moins les algorithmes pourrait servir à cela au lieu de faire de la spéculation à la milliseconde) dès lors qu’on ne dépasse pas le budget global (c’est à dire le plafond des recettes dans sa globalité), seule limite vitale (comme on ne devrait pas dépasser la quantité de matière avant renouvellement que la Nature nous offre pour nos besoins). Cela libérerait soudainement une marge de manoeuvre salutaire et oxygénante…..

  17. Le passé appartient au passé. Un grand respect pour tous ces hommes et femmes qui y ont travaillés dans des conditions très difficiles. Mais avoir récupéré ce lieu et y dépenser des sommes folles est totalement irresponsable. 800 000 euros alors qu un hôpital situé à 2 kms se meurt! Dépenses inconsidérées. La CUMC ne doit pas s investir dans ce projet, car là en plus des montceliens sera tous les habitants du bassin minier qui payeront.

  18. il aurait fallu demandé aux Montceliens ce qu’ils en pensaient, quoique si c’est comme les pistes cyclables même si personne n’est d’accord elles sont là quand mêmes.

  19. D’où qu’il vienne , Montceau , Communauté , Département , Région , Etat , Europe … l’argent vient des contribuables , donc de nous tous . D’où l’importance du choix des priorités de ses investissements !

  20. Vous ne trouvez pas qu’on est entrain de compter les oeufs dans le cul de la poule ?
    Se lancer dans un tel projet sur la base d’ hypothétiques subventions qui vont dépendre de critères qui peuvent changer au gré des élections et des priorités des gouvernants. ( il y a quelques semaines on nous disait qu’il n’y avait plus d’argent pour finir la RCEA …).
    En attendant, le batiment appartient à la ville maintenant. Il va falloir assumer et si , ce que je ne souhaite à personne, un gamin se tue dans cette ruine , il faudra touver un bouc-émissaire.

  21. Cette capacité des politiques à se créer des emmerdements, et gaspiller du pognon, est tout simplement hallucinante !
    J’en reste sans voix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.