Montceau – Le camion-écrevisse sur grand écran et sable froid

Le courage ne suffit plus, il faut en plus de la volonté et même faire preuve de témérité. Ou alors être un dingue de ciné-concert prêt à affronter un froid sibérien à la galerie du camion ancien.

Le public était prévenu, « tenue estivale sibérienne » non pas exigé mais préconisé ce vendredi soir. Pour la tenue vestimentaire, il fallait trouver la bonne combinaison, comme au loto.

Alors qui dit galerie du camion dit film sur les camions et pas n’importe quel film évidemment et carrément  un accompagnement musical en live avec de vrais musiciens sur une scène réfrigérée pour éviter la surchauffe moteur. Jean-Claude Oleksiak et le groupe IAK ont joué le jeu, très bien même. Une musique à vous donner froid dans le dos tellement les images sur grand écran vous sortait de la route, de votre train train habituel. Un grand film sur les camions digne d’un documentaire sur la reproduction des écrevisses. Fascinant.

Quand papa écrevisse devient rouge, que maman écrevisse se retrouve sur le dos… Sur la plage ensoleillée, coquillages…

Tout est dans l’imaginaire avec ce film illustre illustré par des images d’une incroyable pureté cinématographique. Bien calé avec une bouillotte, emmitouflé dans une couverture _ presque de survie _ les avant-ski pour certains, les après-ski pour d’autres, les oreilles bien camouflées mais pas trop pour bien entendre les cordes tendues du violon, la séance du vendredi soir au ciné de l’usine Aillot se voulait déjantée. Et un vendredi 13 de surcroît.

Un bon vin chaud, une bonne soupe chaude et au lit.

Et pour un changement de décor ce week-end, rendez-vous toujours dans le même coin mais encore plus proche du canal du Centre, c’est-à-dire, 2 rue Jean-Baptiste Aillot et découvrir ce qui se cache derrière la porte. A partir de 14 heures.

J.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *