Retraites – La plaidoyer du député Raphaël Gauvain

Communiqué du député de Saône-et-Loire, Raphaël Gauvain.

Réforme des retraites : une avancée sociale majeure au confluent de la social-démocratie et du gaullisme social.

Personne ne peut soutenir que notre système actuel soit juste. Il pénalise ceux qui travaillent sur de courtes durées ou en situation précaire. Il pénalise les carrières heurtées, et favorise les carrières ascendantes pour lesquelles les meilleures rémunérations sont touchées avant la retraite. Aujourd’hui, avec une même rémunération, les pensions peuvent être différentes selon les carrières.

La réforme proposée refonde notre pacte social en garantissant un système universel par répartition. L’enjeu est de proposer un système plus simple et plus lisible, où 1 euro cotisé vaudra la même chose pour tous. Le système fonctionnera avec deux règles d’or : le point ne pourra pas baisser et sera indexé sur l’évolution des salaires. Une retraite minimum de 1 000 euros par mois sera instituée. Les femmes, premières victimes de la précarité avec les plus jeunes, seront largement gagnantes.

Il faut maintenant dire comment nous finançons ces avancées sociales. Le Gouvernement reprendra à son compte les propositions des partenaires sociaux. A défaut, un âge d’équilibre à 64 ans sera mis en place avec un système de bonus-malus qui incitera les Français à travailler plus longtemps. Laurent Berger et le gouvernement ne sont pas d’accord sur ce point. On ne peut pas être d’accord sur tout, me direz-vous! On l’est pourtant sur l’essentiel : l’architecture de la réforme.

Il est ainsi mensonger aujourd’hui de dire que tous les syndicats seraient hostiles à la copie du Gouvernement. C’est bien la réforme souhaitée par la CFDT, une avancée sociale majeure. Une réforme au confluent de la social-démocratie et du gaullisme social. C’est Pierre Mendès France et Georges Pompidou, ou Michel Rocard et Jacques Chirac. Cette réforme n’est pas une bataille. Le dialogue est ouvert. Les discussions à venir porteront sur les moyens à mettre en œuvre pour parvenir à l’équilibre. Elles doivent aboutir, et aboutiront.

Raphaël Gauvain

Député de Saône-et-Loire

7 commentaires

  1. Pour montrer l’exemple et reprendre la confiance des français, il serait bon pour le gouvernement d’appliquer et mettre en oeuvre ses réformes à toute la classe politique, députés, sénateur ministres, président, , ex ministres, ex présidents. Combien d’économies et ainsi de combien de centimes de plus pourrait- on déterminer la valeur du fameux point de discorde. Malheureusement dans notre système de civilisation, il y a ceux qui vivent par leur travail et les parasites qui vivent du travail des autres

  2. Vos deux premières phrases vous disqualifient.
    Dans la première, vous parlez d’un système juste et dans la seconde vous acceptez la précarité que vous voudriez compenser en prenant aux moins pauvres des pauvres. Car c’est ce qui se profile avec votre réforme.
    Battez-vous pour que la précarité disparaisse et tout le monde sera d’accord. Le partage équitable des richesses produites par les travailleurs le permet.
    Parlez-nous également de votre régime de retraite et de vos avantages de député.

    Vous savez où est l’argent, vous en croquez avec vos amis, comme les amnésiques Delevoye et Beloubet et bien d’autres. Si vraiment vous l’ignorez, renoncez à votre mandat, vous n’en êtes pas digne !
    C’est incroyable le nombre de névrosés qui nous gouvernent. Après un phobique administratif, nous avons les amnésiques.

  3. Mais taisez-vous donc Mr Gauvain!
    Député de la circonscription de Montceau??? On ne vous voit jamais, vous ne connaissez ni notre territoire ni nos réalités.
    Et arrêtez vos mensonges sur les retraites, par pitié!
    Vous parlez de « carrières heurtées » mais quand on compte les 25 meilleures années comme actuellement dans le privé, cela permet justement d’enlever les années où on a moins gagné d’argent.
    Alors qu’avec votre système, toutes les années comptent, même celles de chômage, temps partiels ou petites payes.
    Et pour les fonctionnaires on passe des 6 derniers mois à la carrière complète!!
    Etre fonctionnaire, c’est accepter de parfois gagner moins, de ne pas avoir trop de primes ni de 13ème mois. En contrepartie, une retraite assurée à 75% de la moyenne des 6 derniers mois.
    Avec votre réforme, c’est fini tout ça.
    Donc arrêtez de dire que c’est une avancée sociale, c’est tout le contraire!

  4. Ces politiques là se goinfre avec leurs payes à rallonge ils ont Pas ☠️☠️☠️les problèmes des fins de mois du français moyen, mr gauvin passer votre chemin

  5. Juste une remarque :
    Il serait bien que à chaque communiqué d’un « politique », il soit mentionné à quel parti ou mouvement il est adhérent.
    En simplifiant, qu’on sache dans quelle case le ranger …
    C’est peut-être évident pour beaucoup, mais pensez aux nouveaux habitants de la région, ou à ceux qui comme moi n’arrivent pas à le mémoriser 😢 !

  6. Trop delirant : Gauvain =Macron; personne n à voté pour eux ;mais ils sont quand même passés!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *