Montceau – Laurent Selvez : « L’association a toute légitimité à devenir propriétaire »

Laurent Selvez (à droite), « prenons le temps d’examiner le dossier, je n’en demandais pas plus ».

Le mail Abdelkader Benkahla à l’intention de Laurent Selvez suite à son intervention et son refus de voter pour la vente du terrain à l’association musulmane du Bois du Verne à un euro symbolique, mardi dernier lors du conseil municipal, a provoqué des remous à Montceau-les-Mines.

Le conseiller municipal PS de l’opposition reste lucide sur la question et ne tient pas à surenchérir ni alimenter la polémique. « Je prends ma part de responsabilité dans les débats » dit-il posément. « L’association a toute légitimité à devenir propriétaire du terrain, sans doute a-t-elle été déçue de nos échanges ».

Sur la réaction de son colistier présent sur sa liste aux dernières élection municipales, « je pense qu’il a réagi rapidement et assez violemment. Je n’ai jamais dit que nous leur vendrions le terrain à 1 € mais qu’il fallait régler ce problème car je ne sais pas si c’est possible avec cette loi de 1905 (la séparation des Eglises et de l’Etat). Je suis pragmatique sur ce sujet ».

Il  reconnaît intrinsèquement qu’il aurait mieux fait de se taire et « ne pas prendre part au vote. Je n’avais pas l’intention de nuire à Marie-Claude Jarrot ni à l’association. Mon groupe a voté, non pas contre le projet mais la façon dont il a été présenté ».

Il s’agirait donc plutôt d’une incompréhension et Abdelkader Benkahla n’aurait pas forcément bien compris les propos de Laurent Selvez lors de sa rencontre avec les sages de l’association avant les municipales. Il y voit même  « un coup » de madame le maire « qui a dû bien travailler son sujet. Madame Jarrot en a fait un débat politique, elle est déjà en campagne pour 2026. Je vous rappelle que ces choix politiques n’ont pas été validées à 100% aux élections. D’autre part, au conseil municipal, nous ne sommes pas dans une chambre d’enregistrement et l’opposition est là pour émettre des critiques ».

Les voies des politiques sont impénétrables.

Jean Bernard

10 commentaires

  1. Pas très convaincant tout cela.
    M. Benkhala a tres clairement dit que M. Selvez a pris un engagement… et qu’il ne l’a pas respecté.
    Une seule chose est sûre : M. Selvez aurait mieux fait de se taire en Conseil Municipal lais il est tellement obsédé par sa haine envers Mme Jarrot que ca a été plus fort que lui !
    Ce truste épisode est révélateur du discrédit qui affecte l’opposition de gauche.

  2. « Cette loi de 1905 », c’est LA grande loi de séparation de l’église et de l’état. Et dans cette affaire, il s’agit moins de loi que de conviction… une subvention conséquente et déguisée à un culte devrait simplement être inimaginable pour un élu républicain.

  3. Merci Mr Selvez pour ces explications.

  4. Pour répondre MR SELVEZ argumenté sur « Sa FAÇON « d interprétation des uns et des autres…..déplorable….(..) ..heureusement qu II n est pas Maire de Montceau les mines….

  5. Franchement, M NOIROT a bien raison lui. Il est dans une opposition intelligente, il dit quand c’est bien et quand ça va pas. Je trouve ça intelligent et positif pour la ville et les montcelliens !
    M SELVEZ vous êtes discrédités et M COMMEAU vous ne valez pas mieux.

  6. Les membres de l’association prendront acte : ils sont trop stupides pour comprendre un bon enseignant !!!

  7. Laurent,
    Je te conseillerai d’aller voir un grand marabout sérieux honnête et explique lui ta situation.
    Bon courage.

  8. La propriété d’un bien par une association est effectivement soumise à des formalités et obligations.
    Dans le cas où une association fait l’acquisition d’un bien immobilier (terrain ou local), elle est dans l’obligation de faire une déclaration à la préfecture (formulaire cerfa n° 13970*01 de déclaration de l’état des immeubles dont l’association est propriétaire) dans les trois mois qui suivent l’acquisition. Une description détaillée du bien ainsi que son prix d’acquisition doivent être joints à la déclaration.
    Par ailleurs, si l’association loi 1901 est reconnue d’utilité publique, elle doit procéder à des formalités obligatoires avant d’acquérir un bien immobilier. Ainsi :
    Toute décision d’achat d’immeuble doit faire l’objet d’un vote en conseil d’administration ;
    Si le vote du conseil d’administration est favorable à la décision, elle sera soumise à l’approbation de l’assemblée générale ;
    La préfecture dont dépend le siège social de l’association doit donner son autorisation.
    Quel que soit le régime fiscal, si l’association est propriétaire d’un local ou d’un terrain au 1er janvier de l’année d’imposition, elle devra s’acquitter de la taxe foncière dans la commune où le bien est situé. Et ce même si le bien est cédé en cours d’année.

  9. M. Selvez le moins que l’on puisse dire est que vos explications ne sont pas très convaincantes !
    Vous vous êtes pris les pieds dans le tapis…
    Au-delà de vos circonvolutions la vérité est fort simple : vous n’avez pas eu le courage d’honorer votre promesse de campagne.
    Voilà ! Chacun appréciera…

  10. Et ben voila, je trouvais que ce 3ème acte se faisait désirer, et ben on l’a !

    LOL

    Allez je reprends quand même un peude pop corn et de soda chimique bien sucré de marque americaine pour attendre le 4ème acte ?

    LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *