Montceau – Energies Citoyennes ne s’en « friche » pas

C’est la mode pour tenir des conférences de persse. Marie-Claude Jarrot au Cheffield, Energies Citoyennes au bar PMU le Montana place Beaubernard à Montceau-les-Mines.

Ce n’est pas tant le lieu qui compte mais bien la teneur des propos qui y sont tenus que nous retenons. En attendant, le groupe Energies Citoyennes attend toujours que la municipalité lui mette un local à disposition.

Hélène Touillon, Nicolas Bonnand et Eric Commeau, les trois conseiller municipaux de l’opposition « verte » ont souhaité revenir sur le dernier conseil municipal et, déjà, évoquer l’ambiance de campagne de madame le maire. « Nous, nous sommes une opposition qui veut que Montceau avance ».

Un des sujets qui inquiète Energies Citoyennes est celui des friches industrielles et notamment Lucy où le propriétaire, GazelEnergie prend son temps pour le démantèlement. « La ville de Montceau doit faire pression sur l’Etat qui lui-même en fasse autant sur le propriétaire » souligne Eric Commeau lequel rappelle que le seul projet de madame Jarrot du temps de la campagne des municipales, proposait un incinérateur de déchets. « Il est tombé dans les oubliettes que seul Charles Landre (NDLR : conseiller de l’opposition à la CUCM) a évoqué au dernier conseil communautaire ».

Pour exemple de stratégie, Eric Commeau prend celui de l’ancien maire, Didier Mathus qui a réhabilité une centaines d’hectares sur le site des Equipages.

Qui dit friche, dit lavoir des Chavannes. « C’est quoi le projet ? » demande encore Energies Citoyennes. « L’éclairer, éclairer quoi ? » Pour l’opposition « verte », il n’est pas question que la ville l’achète, c’est à l’Etat d’assumer ses responsabilités. Sauf que Montceau a perdu de son influence et n’est plus écoutée. Jarrot ne pèse plus ». Nicolas Bonnand lance alors l’idée de laisser faire la végétation au lavoir, « une friche accompagnée » avance-t-il.

Autre sujet qui lui tient à coeur, le CRTE, le contrat de relance et de transition écologique et donc la réhabilitation des logements pour lesquels il serait opportun de mettre en place un vrai service public de l’énergie. « Des aides existent ».

De l’aide, Laurent Selvez n’en a pas pas reçu au dernier conseil municipal sur l’histoire de la vente du terrain à l’association musulmane au BDV pour 1 € symbolique. « Le sujet nous questionne et nous sommes un peu embêtés pour Laurent (Selvez) », glisse Eric Commeau.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. citoyenmontcellien

    Si eux ne s’en fRichent pas, nous on s’en fRout de leur avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *