Montceau – L’amour sous clé ?

Un poète, père et maire, a alerté linformateurdebourgogne.com, sur un phénomène l’ayant frappé de satisfaction en traversant la passerelle pour piétons en face de la succursale Renault à Montceau.

Comme au pont des arts à Paris, les câbles du garde corps supportent des cadenas d’amour. Si !

Les investigations menées ont fait apparaître que des cœurs ont noué des alliances, dites indéfectibles pour toujours, voir même plus, sous forme de cadenas avec des dessins de petits cœurs.

Vu l’état des dits cadenas, rouille et aspect visible de fatigue, soit ils sont là depuis un moment, soit ils ont migré de lieu de souvenir en lieu de célébration, soit les conditions météo du coin sont très dures.

Mais personne ne pourrait douter que des preuves d’amour soient de l’amour.

Et du coup, de concert avec le poète, père et maire (et néanmoins interlocuteur et lecteur), force est de constater que l’on peut enfin se remettre à croire dans le genre humain… ou à tout le moins dans sa capacité à user de symboles positifs qui parlent à tout le monde.

Se multiplieront-ils ? Il y a l’amour, certes, mais aussi le pouvoir d’achat…

Les autorités seront-elles protectrices des amoureux en laissant se faire la multiplication des cadenas et des serments poétiques ? L’avenir nous le dira.

Gilles DESNOIX

2 commentaires

  1. attention en parlant de Paris : les cadenas sont devenu de vrai fléau car le surpoids

  2. Ça fait un certain temps que ces cadenas sont ici.
    C est agréable de les voir !
    Nous ne sommes pas à Paris zigo, donc pas de fléau. Juste de belle pensées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *