Montceau – La saison culturelle, deuxième étoile à droite puis tout droit jusqu’au matin

En juillet dernier, nous avions consacré une large couverture à l’annonce de la saison culturelle 2022/2023 de Montceau-les-Mines et présenté les temps forts.

Juillet, c’est déjà dans le passé, pas si lointain mais il est toujours bon de faire une piqûre de rappel pour ceux qui auraient déjà oublié et les autres qui vont découvrir la programmation.

Une programmation qui a été détaillée avec précision  par Emilie Nowacki, Charlotte Lavigne et Gilles Galera, trois éléments essentiels à l’élaboration de la saison culturelle qui arrive à grands pas.

Même si les premiers frimas de l’automne pointent le bout du nez, certains parlent d’hiver avant l’heure, vous pouvez faire confiance à Yannick Noah qui va ouvrir le festival Tango Swing et Bretelles, ce vendredi 23 septembre à 20h30 à l’Embarcadère. Il va réchauffer les coeurs, mettre de l’ambiance et donner le « la » au festival. Hélas pour les retardataires _ il fallait s’y attendre _ toutes les places sont vendues.

Il existe bien un moyen de se rattraper dans un genre tout à fait différent mais bien dans l’âme du TSB, la foire aux grattons, samedi 24 septembre sur la place de l’église avec l’arrivée en fanfare des Accords’Léon. C’est parfait pour se mettre dans le bain et enchaîner avec Nini Poulain le soir même à 20h30 aux Ateliers du Jour.

De tout le festival, s’il y a un autre concert à ne pas manquer (payant celui-ci), c’est celui d’Imany, dimanche 2 octobre à 20h30 à l’Embarcadère en clôture du festival. Vous ne le regretterez pas !

Quant à la saison culturelle en elle-même, selon les premiers témoins qui ont assisté à la présentation à l’Embarcadère, ils ont été sous le charme. Sur un concept original de Sylvain et Philippe de la compagnie Caméléons de Dijon, le public a donné son sentiment en un mot : évasion, voyage, diversité, partage… , rêve, bonheur, ambitieux… Le plus fort, à partir de ces mots, ils ont improvisé un texte parfois « caméléons » mais sans être obligés de tirer sur l’accordéon.

Prenez Kyle Eastwood, il fait du jazz alors que son père, Clint est un fan de jazz mais, dans le cinéma, c’est déjà une légende. Un Eastwood à Montceau-les-Mines, ça vaut le déplacement. Et Hubert-Félix Thiéfaine, Ian Paice, le batteur de Deep Purple, Jean-Luc Lemoine _ lui ne chante pas, il cause _ ou encore Peter Pan, facile à retrouver, vous suivez la deuxième étoile à droite et puis tout droit jusqu’au matin, encore plus simple pour Tryo, le concert est à l’Embarcadère.

En fait, la saison est riche, éclectique et s’adresse à tout public.

Cette soirée de présentation a été aussi l’occasion de revoir sur scène, cinq des participants au Young Festival, Victoria, Aïcha, Romane, Théo et Valentin. Avec eux, le public serait bien parti « jusqu’au bout de la terre ».

Jean Bernard

Tout savoir du programme de la saison :   https://www.embarcadere-montceau.fr 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.