Montceau – La pauvreté, et alors ?

France Insoumise : d’un quizz l’autre, de la pluie au soleil.

Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil dit Aznavour dans sa chanson « Emmenez-moi ».

Place de l’église à Montceau ce mercredi 20 juin la misère est toujours aussi pénible et pourtant le soleil darde avec vigueur ses rayons. Les militants du groupe d’action de la France Insoumise de Montceau ont installé leur quizz sur la pauvreté entre deux arbres sur un fil tendu.

Ils distribuent leurs tracts, appellent les gens à participer au quizz. Certains s’en foutent carrément, ils le disent aussi clairement de cette façon. Pour certains un pauvre c’est quelqu’un qui ne se bouge pas pour trouver un travail, d’autres lèvent les épaules et ne prennent pas le papier. Il y a ceux qui pensent que de toute façon ça ne va rien changer, et ceux qui ne veulent surtout pas être pris pour des pauvres.

Alors parfois on lit, on commente et on met le doigt sur ce qui paraît la plus important mais n’est pas dans les textes suspendus au fil : l’éducation. Donc une bonne éducation serait le seul remède contre la pauvreté, le chômage, le déclassement social, les inégalités économiques, la fraude et l’évasion fiscale. Bon, les Insoumis prennent la remarque et essaient d’aller convaincre un autre passant.

Comme le répète Gérard Burtin, ce type de manifestation s’inscrit dans une volonté d’éducation du citoyen et d’une prise de conscience de ce dernier de la vie qu’il mène et des combats à mener.

La foi chevillée au corps et croyant fortement à leur combat, ils vont remettre ça samedi prochain… Nul n’est prophète dans son pays.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *