Montceau – La culture bonne comme une crêpe au chocolat

Ils ont totalement adhéré au projet. Ils ont fait de la « culture » comme Monsieur Jourdain de la prose. Parce que, au premier abord, le mot « culture » rebute, il renvoie dans les abîmes d’une éducation stéréotypée. Or, de nos jours, son approche, la liaison du mot culture avec les enfants leur donne juste envie d’y goûter au même titre qu’une crêpe au chocolat. C’est bon.

Il faut dire aussi que les animatrices du Moulin enchanté ont plongé, elles aussi dans le projet, ce projet en lien avec le plan mercredi justement basé sur la culture. Un plan national auquel a souscrit la ville de Montceau-les-Mines.

Alors, tant la directrice, Laetitia Levrat et surtout Marylène te Laetitia, les animatrices volontaires sur ce projet, ont pleinement accompagné les enfants sur le thème des sentiments. « On développe la culture à partir d’un thème » a rappelé Marie-Thérèse Frizot, maire-adjointe à l’éducation et à la petite enfance. Les mercredis de la culture sont un véritable succès.

Un succès auprès des enfants qui depuis septembre, le mercredi, se sont amusés à dépeindre la peur, la joie, la tristesse et la colère. Par le dessin, des photos et le théâtre dont la pièce, la finalité du projet, a été jouée ce mercredi en fin d’après-midi au Moulin enchanté en présence des parents. Jouer avec des sentiments, y mettre du coeur, de l’expression, quand on a entre 6 et 10 ans, ils savent faire malgré la petite appréhension de se produire en public. Une peur bien naturelle.

Quant aux 2 à 6 ans, ils eurent également droit à leur « tranche » de culture avec la découverte des continents. Que mange-t-on là-bas, que chante-t-on ici ?

La culture n’est plus un tabou.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *