Montceau – Jipécé expose, on dirait un coin d’Italie

D’abord, il faut trouver. C’est à Montceau-les-Mines, rue Carnot et c’est un salon de thé « Il Farniente ». Vous ne pouvez pas vous trompez, le sourire d’Aurélie est aussi gourmand que ses pâtisseries.

Fait plus anodin pour ceux qui ne connaissent pas le secret de ce lieu, à l’arrière de la boutique se tient un jardin extraordinaire où, en temps normal, à l’ombre d’un arbre sans nom, il est possible de prendre son temps.

Ce jardin, disons plutôt ce patio, inspire à la rêverie, au farniente forcément, au dépaysement, au voyage, à vivre autre chose. Même y prendre un café lui donne le goût d’un autre monde.

Jipécé, artiste local, ne s’est pas trompé quand il mis les pieds dans le patio. Et l’un et l’autre ne pouvaient que s’entendre et Jipécé étendre ses pièces d’artiste toutes aussi métaphysiques qu’improbables.

De la ferraille, du bois, des palettes, des trucs, des machins, des textes accroché au fil comme du linge qui sèche, ici, c’est toute la vie de Jipécé qui s’expose. Une vie 100% montcellienne avec ce fleuve qui a toujours et guide encore l’imagination de l’artiste. Il voyage sur le canal sans même y mettre un pied. « Je suis comme Blaise Cendrars » affirme-t-il.

Quel plaisir d’y voir ses oeuvres anachroniques illustrer ce ravissant patio, d’y découvrir « une grosse lettre d’amour » dit-il, cet amour avec ceux il a traversé la vie, « car tout est lié à cette ville » laisse exalter le coeur de Jipécé.

Jean Bernard

Exposition à voir au salon de thé Il Farniente jusqu’à la fin du mois d’août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *