Montceau – Incendie criminel la nuit dernière au Bois du Verne

Existent-ils des personnes qui aiment jardiner en pleine nuit ? C’est la question qui se pose suite à la destruction la nuit dernière du cabanon du Jardin du temps libre au Bois du Verne à Montceau-les-Mines.

L’incendie s’est déclaré au plein milieu de la nuit, « j’ai été prévenu à 4 heures » indique Gérard Gronfier, adjoint à la tranquillité publique. « Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un incendie criminel » ajoute-t-il.

Le Jardin du temps libre au Bois du Verne permet aux habitants de se partager une parcelle de terrain et le cultiver.

En attendant, le cabanon en bois, lui, a totalement été détruit. Triste nuit.

Jean Bernard

7 commentaires

  1. Triste et révoltante nouvelle !
    Premier « Jardins partagés » à l’initiative de Dominique Bonnot, adjointe au maire de l’époque, un partenariat entre la Ville et l’ OPAC.
    L’atelier du Coin ayant réalisé la signalétique avec la participation active des jardiniers.
    Que dire ? Sinon reprendre les paroles du maire de Sanvignes « des cons… »finis »

    • Le panneau est intacte M. Simon notre jardin n’a pas perdu son nom et les jardiniers de cette saison 2020-2021 mettront toutes leurs énergies pour lui redonner de sa convivialité, ses moments de partages et ses couleurs…
      Amitié
      Mélodie

  2. Brugniaud philippe

    Suis le président du jardin du temps libre on est tous écœurer et dégoûter nous ne pouvons plus rien faire c etait un lieu ou les gens pouvais pendant 1h sortir pendant ce confinement la plus rien ya des connard partout dsl pour ces mot

  3. Pour sûr, ce n’est pas la Bande Noire…

  4. Montceau-les-Mines petite bourgade encore tranquille au début des années 2000. Refaire avec énergie et finance ce que les autres s’amusent à détruire sans avoir à payer. Supprimer le mal a la racine prend tout son sens, car dès que tout sera reconstruit ils reviendront tout détruire à nouveau. Le laxisme a ces limites, notre justice et nos lois sont bien trop favorable à certains. Mais depuis combien de temps nous le condamnons et le déplorons sans résultat ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *