Montceau – Il Farniente, un petit coin cosy à (re)découvrir

A l’heure de la reprise dans les bars, restaurants et même salon de thé, outre le fait de reprendre ses petites habitudes en terrasse en ce 2 juin 2020, déguster au soleil son petit café, lire son journal ou découvrir sur son smartphone les dernières infos de L’informateur de Bourgogne, il est un détail qui a son importance, l’accueil.

Quand un large sourire naturel capte votre regard au premier pas dans l’établissement, le deuxième _ pas_ est tout de suite plus léger, on se laisse guider presque les yeux fermés à prendre place dans ce salon de thé, rue Carnot à Montceau-les-Mines.

Aurélie Lheureux, ça ne fait aucun doute, est heureuse de vous accueillir après plus de deux mois de fermeture. Le confinement, elle en convient, « a été difficile à vivre », dit-elle. « La déprime n’était pas loin » avoue-t-elle encore. « Se retrouver pour ainsi dire à ne rien faire, ce n’est pas évident ».

Son salon de thé, Il Farniente lui manquait, ses clients aussi. Pire encore, la crise sanitaire lui a  brisé le coeur quand son employée, en fin de contrat, ne pourrait pas revenir.

Il faut pourtant avancer même avec les nouvelles règles de distanciation physique, « j’ai dû retirer dix places à l’intérieur, réduire également le nombre de tables sur la terrasse côté rue » explique-t-elle. Mais elle conserve un atout qui n’a pas de prix, sa cour à l’arrière de la boutique, un lieu bucolique avec du mobilier en bois recouvert de coussins et abriter d’un arbre aux flagrances fruitées. Un petit coin cosy qui ajoute au salon de thé une note encore plus parfumée et très agréable en cette période de l’année.

Aurélie Lheureux a mis à profit le confinement pour tester de nouveaux gâteaux, « j’ai fait beaucoup d’essais et un jour, je suis tombée sur l’émission de Cyril Lignac et je me suis prise au jeu » énonce-t-elle. Désormais, elle vous propose des palmiers et l’invisible aux pommes d’après le chef cuisinier et pâtissier.

A déguster sans se priver du mardi au samedi. Vraiment un lieu à (re)découvrir. Vous y serez « Lheureux ».

Jean Bernard

 

2 commentaires :

  1. Très bonne adresse, petit coin sympa qui depayse Par son côté maison de famille à la campagne. Les gâteaux sont fait maison ils sont délicieux. Une French touch très agréable.

  2. 1 jour j’ai demandé une grande orange pressée. la réponse a été : »déjà qu’il me faut 3 oranges pour en faire 1 normal ! ». quelle ne fut pas ma surprise devant cet accueil !! et je me suis donc installé dans la petite terrasse à l’arrière à côté des poubelles. hum !! quel fumet !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.