Montceau – Figure locale, Michel Chandioux nous a quittés

Communiqué de Marie-Claude Jarrot, Maire de Montceau-les-Mines.

 

 

C’est avec  stupeur et beaucoup de tristesse que je viens d’apprendre le décès brutal de Michel Chandioux, que rien ne laissait présager.

Il y a quelques jours seulement, je le croisais sur notre fête foraine dont il a pendant si longtemps été l’artisan, aux côtés de nos amis forains, jusqu’à ces dernières années, alors qu’il avait pourtant pris sa retraite.

Cette année, il avait décidé de passer la main, après avoir transmis le témoin à celle qui l’a remplacé dans la fonction de placier.

La fête, on peut dire que c’était son bébé, un bébé qu’il choyait depuis de nombreuses années, s’attachant inlassablement à tout organiser avec minutie, et sa connaissance des métiers de la fête lui permettait de faire venir chaque année à Montceau les meilleures loteries, les plus beaux manèges et les attractions les plus spectaculaires.

Chaque année les forains lui rendaient un hommage appuyé pour son travail, qui était aussi sa passion. Ils perdent un ami fidèle.

Si Michel savait si bien organiser la fête, c’est parce qu’avec le sourire qui ne quittait jamais son visage, il avait su tisser avec les forains des liens très forts de confiance et d’amitié.

Les mêmes liens qu’il avait avec les commerçants non sédentaires lorsqu’il exerçait son métier de placier, à l’union commerciale d’abord, puis à la Ville depuis plusieurs années.

Michel, avec sa bonhommie naturelle et sa joie de vivre communicative, exerçait son métier avec rigueur et efficacité, et il a largement contribué à faire de nos marchés ce qu’ils sont aujourd’hui, et les place parmi les plus importants de la région.

Michel était un homme de terroir, amoureux de la vie et des bons produits, et fier de ses origines paysannes. Il a d’ailleurs, parallèlement à sa vie professionnelle, perpétué la tradition familiale et exercé le métier de paysan, devenu son activité principale après son départ à la retraite.

Bien plus qu’une figure locale, Michel Chandioux était une « gueule », digne des personnages d’Audiard, avec toujours une bonne histoire à raconter.

Tous ceux, et ils sont nombreux, qui le connaissaient, sont aujourd’hui très tristes.

Pourtant le plus bel hommage que l’on puisse lui rendre est de conserver en nous l’image de son sourire, sa générosité et son amour de la vie.

 

A son épouse Pascale, à ses filles Charlotte et Julie, j’adresse, au nom de la Municipalité, des Montcelliennes et des Montcelliens, mes condoléances attristées et mon soutien dans cette douloureuse épreuve.

 

Marie-Claude Jarrot

Maire de Montceau-les-Mines

Un commentaire :

  1. Stupeur et tristesse pour toutes celles et tous ceux qui de près ou de loin connaissaient ou cotoyaient Michel.
    De par ma fonction d’élu alors, durant de nombreuses années j’ai travaillé avec Michel tant sur les marchés que sur la fête foraine, sa fête foraine, tant il y mettait du cœur pour qu’elle soit la plus grande et la plus belle de la région. Il en était la référence pour l’ensemble de la profession foraine.
    Quant aux marchés, son professionnalisme, sa passion pour son travail, sa disponibilité, ceux ci étaient devenus une référence.
    Ce matin, sur le marché la nouvelle était sur les lèvres des divers commerçants qu’il avait encore salué récemment accompagné d’une anecdote ou d’une petite histoire…
    Michel, tu vas manquer à l’ensemble de la profession et bien au delà.
    Je garderais en souvenir ton sérieux, ton efficacité dans ton travail mais surtout ta générosité et ta bonne humeur.
    À ton épouse, à tes filles je présente mes très sincères condoléances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.