Montceau – Fermeture du CIO, ce n’est pas encore fait, dans les faits

Tout est encore possible à condition que…

Aujourd’hui, effectivement, la fermeture du CIO (centre d’information et d’orientation) situé à proximité du collège Saint Exupéry à Montceau, ne fait aucun doute à la grande stupéfaction de celles qui y travaillent. Sans une fuite fortuite qui a permis de donner l’alerte, le CIO fermait et Montceau-les-Mines perdait un outil qui accueille environ 3000 personnes à l’année.

A vrai dire, la situation est fort simple à comprendre. Les locaux sont mis gratuitement à disposition de l’Education Nationale dont dépend le CIO par le conseil départemental depuis quatre ans. Or, la loi NOTRe dans la nouvelle organisation territoriale, ne permet plus cette situation. Comme la convention entre, pour faire simple, entre le CIO de Montceau et le Département prend fin le 30 juin, les huit psychologues, la directrice et deux administratifs, sont priés de trouver un nouveau toit.

« Nous avons simplement intégrer cette décision » note Fabien Ben, directeur académique des services de l’Éducation nationale. « Le Département n’a pas souhaité prolongé la convention, alors nous sommes à la recherche d’une solution ».

« Fermer le CIO à Montceau n’a pas de sens »

(Marie-Claude Jarrot)

Quelle est-elle ? Que le personnel de Montceau intègre le CIO au Creusot à la rentrée en septembre. « Le Creusot dispose de locaux pour accueillir Montceau. On ne ferme pas, c’est un transfert » selon les termes rassurants du DASEN. Des locaux qui appartiennent à la mairie qui les loue à l’année 1500 € et probablement le double avec l’arrivée de Montceau et un étage supplémentaire .

A Montceau justement, au CIO et chez madame le maire, on reste néanmoins circonspects. « Fermer le CIO à Montceau n’a pas de sens, nous souhaitons le garder » avance Marie-Claude Jarrot. « Le CIO irrigue tout le charolais, le grand ouest du département », ajoute-t-elle.

Autre solution, que la ville de Montceau trouve un local assez rapidement au CIO. « C’est une piste » indique Fabien Ben. « Madame Jarrot doit nous faire des propositions, nous sommes à l’écoute, nous les étudierons ».

Une course contre-la-montre est engagée.

Mais un doute subsiste quand même, l’Education nationale n’aurait elle pas déjà décidé le transfère du CIO de Montceau au Creusot quand bien même la ville de Montceau soumette une solution.

A suivre.

Jean Bernard



La réaction de la FCPE Saône-et-Loire

Alors que la question de l’orientation des enfants est cruciale (notamment après deux années de crise sanitaire), l’Etat décide en catimini de fermer dans quelques jours un service public de proximité utile à plus de 3 000 familles/an ce qui impactera le Bassin Minier et le Charolais. Quel mépris pour les familles, pour les professionnels qui travaillent dans ce lieu… La FCPE demande à tous les élus concernés d’exiger le maintien du CIO de Montceau-les-Mines et de permettre aux familles de disposer d’un service public indispensable au devenir de nos enfants et à la vitalité de ce territoire ! Parents, enseignants, élus… mobilisons-nous !

5 commentaires

  1. Décidément que va t il rester à Montceau les mine. Tout ferme comme quoi montceau les mines n interesse plus personne après les entreprises l education nationale Madame Jarrot Que faites vous a tête de cette municipalité

  2. La question qui se pose est : quels sont les responsables politiques qui défendent réellement les Services Publics utiles à la population? Qui lui accordent des moyens, de la proximité, de la fluidité et de la pérennité dans son fonctionnement?
    Les citoyens n’auraient-ils pas leur part de responsabilité en déléguant depuis 40 ans les responsabilités et les prises de décision à des personnes qui démantèlent toutes les structures une par une sous couvert « d’efficacité par la concurrence » et en souhaitant toujours « payer moins d’impôts »? Et nous faire « avaler des couleuvres »…..
    (Pour mémoire, un Service Public est un Service (sécurité, éducation, santé….) rendu à la population sans discrimination aucune qui n’en aurait pas accès si elle devait en payer directement le juste coût économique et forfaitaire. C’est une immense caisse de solidarité et d’assurance imaginée à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale dans le but de ne plus jamais vivre ce genre de tragédie et gravée dans les lois de 1983 et 1984, permettant la cohésion et la pacification d’un pays entier en réduisant drastiquement les inégalités d’accès aux besoins fondamentaux).
    Alors entre l’oeuf et la poule, quelque chose m’échappe encore….. En revanche, les résultats sont des observations concrètes, c’est-à-dire la désertification de nombreux territoires, la fameuse « diagonale du vide » présentée et expliquée par le magazine « Alternatives Économiques », et que les élus gèrent bon an mal an avec les moyens du bord!

  3. Bonjour,

    Madame JARROT, très occupée par l’achat du lavoir, est comme d’habitude surprise…..

    Les macronistes ont « oublié » de la prévenir….et peut être est il déjà trop tard…..

    • Si j’ai bien lu, «  »Sans une fuite fortuite qui a permis de donner l’alerte… » » apparemment, il n’y aurait pas qu’elle ?
      De là à penser que…..
      Ce qui confirme qu’aux élections, il faudrait un sérieux coup de balai à l’égard de ceux qui nous dirigent …..depuis 40 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *