Montceau – Eolane : état de crise, direction Bercy

C’est au ministère de l’Economie et des Finances, lundi prochain, que des délégués d’Eolane Montceau et Marie-Claude Jarrot, accompagnés de Maître Ralph Blindauer vont aller chercher des réponses. La pérennité du site montcellien est en danger.

Il est passé par Dirigeants & Investisseurs, le cabinet de management de transition référent en amélioration de la performance des entreprises à partir du juin 2018 (un cabinet spécialiste de l’assistance opérationnelle aux entreprises qui rencontrent des situations nouvelles dans leur développement (missions d’amélioration de la performance) ou qui font face à des difficultés plus ou moins sévères (missions de restructuration ou de retournement). Auparavant, il a  dirigé SFR Business quelques mois en 2017 avant d’être licencié pour comportement managériaux controversés aux yeux de la direction de SFR.

Aujourd’hui Henri Juin est le nouveau PDG du groupe Eolane et le 14 janvier dernier, il a été reçu en mairie de Montceau-les-Mines. « L’entrevue ne s’est pas très bien passée » rapporte madame le maire devant les salariés d’Eolane Montceau qui assistent à la conférence de presse ce mercredi en début de soirée à l’hôtel de ville.

Fermer Eolane Montceau reste une hypothèse

Entre temps, Christophe Malrin, le PDG en décembre 2018, qui avait décidé de retenir Eolane Montceau comme le troisième site de production de cartes en France » et ce, « grâce à la performance de l’ensemble du personnel (…) que la qualité du travail des collaborateurs a permis de satisfaire les clients et travailler avec les équipes Eolane sur les différents projets conformément aux demandes des clients », a été prié de ses faire ses valises. Il a été licencié le 2 janvier 2020. « Je ne suis plus en phase avec le groupe et notamment le site de Montceau » a-t-il confié à Guy Souvigny, adjoint au commerce.

Sur la zone Sainte Elisabeth, les premières inquiétudes sont apparues en octobre 2019. Malgré des réunions, une demande d’information et aucune réponse tangible, « nous avons alors déclenché le droit d’alerte » explique Alain Schleich, le représentant du personnel.

Marie-Claude Jarrot a eu très vite l’intime conviction qu’Eolane Montceau se trouvait en grand danger, « qu’une décision devait être prise avant fin janvier » précise Guy Souvigny.

Mais quelle décision ? Sans le dire ouvertement, Henri Juin a fait comprendre à madame le maire que la pérennité du site de Montceau était menacé. MCJ parle « des projets funestes que vous avez (le PDG) » concernant le site montcellien.

Un SMS à Bruno le Maire

Il n’en fallait pas davantage à Marie-Claude Jarrot, même si le nouveau PDG espérait une confidentialité, pour réagir au plus vite. « Quand il s’agit de notre territoire, de l’emploi, alors j’en fait part à toutes personnes concernées, au personnel, à la présidente de la Région Bourgogne – Franche-Comté, au président de la communauté urbaine Creusot Montceau, à la direction générale d’Eolane ». Une lettre recommandée a été envoyée aux trois derniers.

Et, sans doute le plus important dans l’immédiat, c’est le rendez à Bercy au ministère de l’Economie ce lundi 27 janvier 2020 en présence de trois délégués d’Eolane Montceau, trois représentants de la mairie et l’avocat commun, Ralph Blindauer. « Je vais même alerter par SMS, Bruno le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances » dévoile madame le maire.

Car bien des interrogations demeurent. Le groupe Eolane va devoir s’expliquer sur l’utilisation de l’argent public par l’intervention de la BPI (Banque Publique d’Investissement). C’est plusieurs millions d’euros. Comprendre aussi pourquoi, au second semestre 2019, le site Eolane de Montceau a vu ses commandes à la baisse. « Nos clients ont des exigences et je ne suis pas sûr que le personnel de Montceau puisse y répondre » a répondu Henri Juin à madame le maire.

Vente ou pas vente du bâtiment ?

Pas les compétences, « mais nous formons le personnel des autres sites même à l’étranger » s’insurge un salarié. A rien y comprendre ! « Cette baisse des commandes est une mise en scène délibérée pour un état alarmiste » dénonce Alain Schleich.

Alors à quoi tout cela rime ? Quel rôle joue ou a joué l’actionnaire Hivest (49% des parts depuis mi 2017) qui accompagne les sociétés dans leurs projets de transformation et de développement ? Est-il à l’origine du chambardement à la direction d’Eolane ?

Reste encore un point à éclaircir. Le groupe Eolane a-t-il proposé à la communauté urbaine Creusot Montceau l’achat du bâtiment à Sainte Elisabeth ? Alain Schleich apporte la réponse : « J’ai reçu un mail de David Marti, il n’a jamais été question que la CUCM devienne propriétaire. L’acquisition doit se faire par un autre opérateur et c’est toujours d’actualité ».

« Ce qui est anormal, c’est que ni Guy (Souvigny) et moi-même, n’avons été informés » s’étonne Marie-Claude Jarrot.

Voilà un feuilleton qui va nous tenir en haleine, malheureusement. Mais Henri Juin ne sait pas sur qui il est tombé.

Jean Bernard

8 commentaires

  1. Comme tout ce que touche Mme Jarrot se transforme en échec :ils sont mal barrés.Sûrement encore de belles promesses qu elle ne pourra pas tenir!!!!
    Courage à eux .

    • Honte à vous de dire cela… vous pouvez ne pas apprécier Mme Jarrot mais de là à mettre en cause son engagement envers les salariés…
      Tout de même… la campagne pour les élections municipales ne peut être le prétexte de telles ignominies.
      Je ne doute pas un seul instant que les salariés d’Eolane sauront se souvenir d’une telle attitude.

  2. Mme Jarrot a déjà « touché » comme vous dites ou plutôt a été aux côtés des salariés en 2017, le combat s’était soldé par une victoire grâce à la motivation et l’engagement des salariés et leurs soutiens tous confondus.
    Merci pour votre soutien même si votre analyse pourrait saper le moral des troupes.

  3. Il faut monter une Scop. La CGT va aider.

  4. Bravo à celles et ceux qui se sont déplacés pour cette réunion d’information.
    Ce qui m’interpelle le plus, c’est tous ceux qui ne sont pas présent(e)s :
    Qu’est-ce qu’ils ou elles espèrent ?
    Etre « conservé(e)s » parce qu’ils ou elles sont resté(e)s en dehors de ça ?

    Réveillez-vous !

    Il s’agit là de la survie et de la fermeture de votre entreprise !!
    Après, il sera trop tard.

    Vous êtes typiquement dans la stratégie des groupes qui cherchent à fermer un site au nom de la compétitivité …

    (Cherchez un peu sur internet. Si vous ne trouvez pas, j’aurai au moins 1 lien à vous fournir sur leurs façons de faire)

    Un ex-collègue …

  5. tout a fait d accord avec vous parlon vrai montceau les ruines

  6. Parlons vrai:toujours de belles phrases de votre part;mais malheureusement vous êtes complètement déconnecté de la réalité.Nous verrons dans quelques mois quelle sera l issue de ce dossier; et qui de vous ou de moi avait raison !!!!!!

    • Reprenez la boite, montez une SCOP. Vous aurez les coudées franches pour gérer l’entreprise selon vos principes et idées. Je vous souhaite tous mes voeux de réussite, les familles ont besoin d’emplois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *