Montceau – Ecole Rostand-Schumann, une série de notes dissonantes

Pas simple à suivre la prochaine carte scolaire de la rentrée 2021 sur Montceau-les-Mines. D’un côté, on vous dit que le DASEN (directeur académique des services de l’Éducation nationale) n’émet que des propositions qui seront réexaminées au printemps, d’un autre que les fermetures de classes annoncées ne le sont pas vraiment, qu’il faut attendre les inscriptions ou encore, que les décisions sont déjà prises, que les écoles Suzanne Valadon au Bois Roulot et Rostand Schumann à La Saule, vont chacune perdre une classe en septembre prochain.

Pire, selon les enseignants de L’Unsa – 71 (Union nationale des syndicats autonomes), Suzanne Valadon va fermer en 2023 et Rostand-Schumann en 2024. Ce que dément madame le maire notamment au dernier conseil municipal.

Pour autant, après la mobilisation des représentantes des parents d’élèves à Suzanne Valadon, c’est au tour de ceux de Rostand-Schumann de se mettre en action depuis ce mardi. Surtout depuis le conseil d’école de vendredi dernier où Marie-Thérèse Frizot, adjointe à l’éducation, aurait annoncé que les inscriptions pour septembre sont bloquées, rapportent Déborah Vallée et Pamela Ferreira, les représentantes des parents d’élèves.

« C’est bien une preuve qu’une classe va fermer » interpelle Déborah Vallée même si l’adjointe au maire n’a pas acté la fermeture d’une classe, « alors que la directrice de l’école l’a confirmée » précise Pamela Ferreira.

La directrice, madame Couté, elle-même l’atteste : « La fermeture de classe est actée ». Ainsi, à la rentrée, l’école passerait de 4 à 3 classes (elle regroupe maternelle et primaire et compte aujourd’hui 83 enfants).

Mais qui faut-il croire aujourd’hui ? Pour l’heure, les représentantes des parents d’élèves veulent sauver leur école et autant que possible, font signer une pétition dans ce sens.

Elles ont également demandé à être reçues par Marie-Claude Jarrot. Ce sera le vendredi 26 mars à 17h.

La carte scolaire, voilà aussi un sujet sur lequel majorité et opposition (le groupe Selvez) s’affrontent. Suppressions pas de suppressions, fermetures, pas de fermetures. Faut-il de nouveau sectoriser les écoles ?

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.