Montceau – Le bâtiment Enedis, à l’architecture si particulière, est à vendre

D’ici moins d’un an, le centre technique et administratif Enedis situé avenue Maréchal Leclerc à Montceau-les-Mines, sa se transposer sur la zone artisanale Le Prélong (face à Aixam) où un nouveau bâtiment va sortir de terre très prochainement via la Société civile immobilière CAP INVEST-NLHT sur un terrain de 15 766 m2  qui inclue 1 300 m2 de talus non valorisables financièrement.
Les deux parcelles de ce terrain appartenaient à la communauté urbaine Creusot Montceau, elles ont été vendues sur la base d’un prix de 10 € le mètre carré, pour un montant global de 144 660 € HT.

Donc prochainement, en principe à la fin de l’année, le bâtiment à l’architecture très particulière avenue Maréchal Leclerc sera libre de toute occupation, « il n’est plus adapté » rapporte Enedis.

Ces locaux loués par Enedis sont la propriété d’un fonds d’investissement géré par Constructa qui désormais a également en charge la vente des lieux situés près de la 9e écluse. « Il y a 6000 m2 de terrain et 1800 m2 de bâtiment » rappelle Christian Micolau.

Voilà une très belle opportunité pour un promoteur car difficile de trouver aujourd’hui un foncier déjà bâti avec un tel emplacement à proximité des rues piétonnes, de la zone commerciale des Alouettes et d’un hypermarché, ente autres. Le prix de vente ? Christian Micolau n’a pas souhaité le communiquer.

A vrai dire, le prix est une chose, la réhabilitation du bâtiment une autre. Première information, la ville de Montceau « n’est pas intéressée » confie Daphnée Taillandier, directrice de l’opération coeur de ville. « Nous avons déjà fait visité les locaux à plusieurs personnes » confie madame le maire. « Effectivement, l’emplacement est très intéressant ».

Autre information, indique Christian Micolau. « Nous avons contacté des opérateurs pour du résidentiel ou de la résidence service ».

Vendu dans l’état, le centre technique et administratif Enedis est assurément une belle affaire immobilière à saisir.

L’emplacement est unique. Quant au bâtiment qui date d’une vingtaine d’année, il faudra le réhabiliter ou, pour certains, le raser avant de reconstruire. Tout dépendra du projet et du prix de vente.

Jean Bernard

2 commentaires :

  1. Bonjour, le prix du mètre carré pose problème…..car il est vendu ni plus ni moins qu a un investisseur…..il serait curieux de savoir combien Ennedis loue en ce moment et combien Enedis louera a Cap invest….Que l on fasse des facilités à des sociétés qui proposent de la nouveauté ,de l emploi des sociétés qui manquent de moyens, qui innovent mais la je ne pense que cela est le cas…. ça laisse très perplexe sur ce dossier….

  2. Pour info, le bâtiment date de la fin des années 70… soit plus de 40 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.