Montceau – Du poisson plus souvent dans le menu végétarien. Qui va mordre à l’hameçon ?

Depuis la rentrée scolaire, dans les cantines montcelliennes, les enfants ou plutôt les parents ont le choix entre le menu standard et le menu végétarien donc sans viande ni poisson. (lire https://linformateurdebourgogne.com/montceau-cantines-scolaires-la-qualite-revient-au-gout-du-jour/) Or, certains veulent bien manger végétarien mais désirent aussi du poisson.

Sur 695 enfants qui déjeunent à la cantine, 72 enfants qui prennent le menu végétarien aimeraient également avoir du poisson au moins deux fois par semaine, « trois fois si c’est possible » propose une maman au cours d’une réunion organisée mardi soir à la mairie.

« On ne peut pas donner trois fois du poisson par semaine, on va se faire taper sur les doigts » avance Marie-Thérèse Frizot, adjointe à l’éducation. Les normes, il faut respecter les normes à la fois françaises et surtout européennes ! Des normes dont les parents présents (18 personnes au total) n’ont que faire. Chez les mamans, elles sont trois ou quatre à réclamer du poisson, et n’en démordent pas.

Auparavant, Laetitia Legard, directrice de la cuisine centrale Sogérès (fournisseur des cantines) malgré ses explications, le pourquoi du comment de la préparation des menus, le poisson reste l’unique préoccupation des mères de famille. « Du poisson une fois par semaine, c’est pas assez. On aimerait trois fois par semaine ». Elles y tiennent.

« Nos enfants ne sont pas végétariens, on ne veut pas halaliser les repas, ce qui nous dérange, c’est la fréquence du poisson » explique une autre maman.

Alors qui aura le dernier mot ? « On regarde et la semaine prochaine on fait. On va trouver une solution » assure Marie-Claude Jarrot à l’initiative de cette réunion. « La République nourrit ses enfants et répond à toutes les diversités, allergies et autres. Nous n’avons jamais eu de problème dans les différents types de menu. Quant à la Sogérès, elle fait ce qu’on lui demande de faire » ajoute madame le maire.

Donc, « c’est la ville qui décidera » répond Laetitia Legard.

Jean Bernard

2 commentaires

  1. j’espere que touts les personnes qui font la demande vont prendre une carte de pèche et fournir la cantine

  2. La cantine n est pas un service obligatoire, ci les parents veulent que leur enfants mangent du poisson, qui leur cuisine du saumon chez eux, et pourquoi pas un menu à la carte !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *