Montceau – « Chauffe Moncia, chauffe ! », l’hôpital Jean Bouveri se met à l’énergie verte

Le réseau vapeur urbain aérien qui alimente l’hôpital de Montceau. Il va disparaître au profit d’un réseau enterré et en basse température avec de l’eau chaude.

Les travaux ont déjà commencé du côté de la chaufferie Moncia.

1955. Un bail ! A cette époque déjà, la centrale de Lucy alimentait l’hôpital de Montceau par un réseau vapeur aérien haute pression sur une distance 4 kilomètres nécessitant l’utilisation de gaz.

2022. Les technologies ont évolué. Moncia est arrivée à Montceau en 2013 et alimente en eau chaude et chauffage de nombreux logements bâtiments privés et communaux. L’hôpital, en revanche, se chauffe toujours à la vapeur, une technologie aujourd’hui dépassée et qui engendre une importante déperdition d’énergie. Posez la main sur la conduite aérienne, elle est tiède. A quoi bon chauffer l’air ambiant !

Face à cette aberration, la ville de Montceau-les-Mines soucieuse à la fois du confort urbain et, surtout, de poursuivre la transition énergétique et le gestionnaire du réseau de chaleur (Moncia), viennent de signer un avenant pour alimenter l’hôpital Jean Bouveri d’un nouveau réseau enterré basse pression en eau chaude.

Pas plus cher et plus vert

« Cette extension du réseau de chaleur va également diminuer la facture énergétique et plus il y aura de raccordés, plus la facture diminuera » atteste madame le maire. Sur le nouveau trajet que va emprunter le réseau, notamment par le Prélong, des entreprises pourraient se brancher sur le chauffage urbain. « C’était un projet longtemps espéré » rappelle Thierry Landais, président de Moncia, directeur du Territoire Nord ENGIE Solutions. Déjà les travaux ont commencé du côté de la chaufferie Moncia. « Nous serons prêts au 1er janvier 2023 » ajoute-t-il. Il s’agira ensuite de retirer le réseau aérien pas vraiment esthétique. Coût de l’opération, 3 M € supporté par l’exploitant du réseau de chaleur.

La ville et Moncia donnent un véritable coup d’accélérateur dans le domaine de la transition énergétique. Jusqu’à présent, l’énergie du réseau est composée de 57% de bois (des copeaux qui proviennent de la filière bois dans un rayon de 100 km autour de Montceau), 6% de cogénération (production simultanée d’électricité et de chaleur) et 37% de gaz). Prochainement, le mixte énergétique atteindra 60% d’énergie renouvelable à base de biomasse et 22% de cogénération ce qui va permettre de diminuer de près de 20% l’utilisation de gaz. Il n’y aura donc pas de hausse de prix chez les abonnés du réseau urbain. Pas plus cher et plus vert.

« Il s’agit donc d’un atout supplémentaire dans la modernisation de notre hôpital. Notre collaboration avec Moncia s’inscrit dans une démarche vertueuse en matière de transition énergétique qui va dans le sens des engagements pris par la municipalité en faveur d’un développement raisonné et respectueux de l’environnement » soutient Marie-Claude Jarrot.

Jean Bernard



Le plus d’infos

Depuis 2013 dans le cadre d’un contrat de délégation de service public, la ville de Montceau-les-Mines a confié à ENGIE Solutions, sa transition énergétique, la conception, le financement, la construction de nouveaux équipements et l’exploitation du réseau de chaleur urbain. Pour cela, une société dédiée à la gestion du réseau de chaleur a été créée : Moncia.

Les équipement Moncia impliquent chaque jour le travail de 9 personnes assurant la maintenance préventive, le gros entretien, les réparations et le dépannage 24h/24.

Chiffre clés sur Montceau

73 postes de livraison

19 km de canalisations

35 GWh livrés chaque année

8721 tonnes de CO2 évitées par an

Près de 3500 équivalents logements alimentés

3 commentaires :

  1. Et m. Duparay adjoint de Mme jarrot président ooac annonce lui une augmentation. Aux locataires !!!!

  2. Modernisation de l’hôpital ????!!!
    Mais comment peut-on moderniser un service à l’agonie…
    C’est tout à fait vertueux de se battre pour installer des énergies vertes… mais encore faudrait-il d’abord se battre pour sauver l’hôpital !!!

    Encore une fois, les priorités ne sont pas les bonnes…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.