Montceau – Chauffage urbain, toujours au point mort

Les réunions à l’initiative de madame le maire de Montceau-les-Mines ont beau se succéder, la chaleur n’est toujours pas au rendez-vous dans la grande majorité des immeubles reliés au chauffage urbain sous pavillon de l’OPAC.

Ce jeudi soir au Trait d’Union, des locataires des Alouettes, Gambetta, Plessis, Bel Air ont tenu le même discours : il fait toujours aussi froid d’autant plus que ces derniers jours avec le retour d’une température printanière, le chauffage se coupe automatiquement. C’est un poil mieux quand même à Bel Air.

Vous avez beau retourner le sujet dans tous les sens, les commentaires vont toujours dans le même sens : pas de chauffage ou très peu de chauffage.

Côté Moncia, le délégataire du chauffage urbain, le message ne varie pas d’un degré : »La consigne est de chauffer à 19 degrés ». Quant à l’OPAC, aucun représentant n’était présent ce soir-là, « ils sont en congés » précisait Marie-Claude Jarrot. « Nous n’avons pas été invités » répondait-on ce matin chez le bailleur.

Prochain épisode, dans un mois.

J.B.

4 commentaires

  1. Il serait quand bien et correct d’expliquer aux locataires que les 19° sont la température pondérée précisée dans le décret de 1979 et que les installations techniques des bâtiments ne le permettent pas sauf gros travaux et quasiment impossible quand il s’agit de chauffage par le sol (Salengro, Plessis…)

  2. J’ai oublié le mot quand « même » »

  3. Modestement un petit complément…..
    Le décret de 1979 fait suite au choc pétrolier, rédigé par des technocrates dans le cadre d’économies d’énergies…..appliqué à la lettre par les bailleurs sociaux grâce à des contrôles drastiques…et des installations inadaptées…
    Cependant des modifications ont été apportées au cours des années sans toutefois répondre aux exigences du décret.
    Les exploitants de chauffage bien entendu se rangent derrière ce règlement mais oublient…..qu’ils prennent des installations en l’état !
    Quant à nos députés je les vois mal demander une loi modificative sur une augmentation des températures nécessitant plus d’énergie alors que nous sommes dans une phase de transition écologique….
    A noter que les immeubles accueillant des personnes âgées (RPA, EHPAD…) , la température réglementaire est portée à 21°…..
    Quoi qu’il en soit, le chauffage dans les immeubles collectifs a toujours nécessité un combat permanent avec l’OPAC certes mais surtout les exploitants, nous en avons encore le triste constat !

  4. je vis dans les immeubles Habellis ! impossible de les avoir au téléphone ! ni à Montceau, ni à Chalon, ni à Dijon !!!je suis carrément gelée, je vis avec une couverture sur le dos ! tous les ans, c’est la même histoire ! 19 ° ce n’est pas assez ! il faut au moins 23° pour être à peu près bien quand on est âgé … et encore ! un radiateur dans la salle de bain pour se laver ! un autre dans la cuisine pour manger, un autre encore dans le salon pour regarder la télé ! quand aux chambres, les draps sont humides ! c’est une honte !!!! allez réchauffer un duplex T4 !!! J EN AI MARRE!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *