Montceau – Centre-ville : piétons, à vous la liberté

La rue de la République piétonnisée, l’essai durera entre 4 à 6 mois.

Le projet de rendre piéton le centre-ville de Montceau-les-Mines, c’est-à-dire la rue Carnot et la rue de la République courait depuis déjà de longs mois.

Pour, contre ? Les avis étaient partagés. Pas trop du côté des usagers mais plutôt dans le camp des commerçants. Autant ceux de la rue Carnot voyaient le projet d’un bon oeil, autant ceux de la rue de la République se montraient plus récalcitrants.

P’être ben que oui, p’être ben non, au bout d’un moment, il faut trancher. Alors la ville de Montceau a décidé d’expérimenter la piétonnisation du centre-ville a annoncé jeudi soir, madame le maire au cours de la réunion de quartier (centre-ville et Bel Air) qui s’est tenue au salon d’honneur de l’hôtel de ville en présence du nouveau député, Louis Margueritte.

Evidemment, une étude a été réalisée par Quentin Pradines, sociologue à la ville avec la participation de Mathieu Bouillet, manager de centre-ville. Il existe quand même une disparité entre la rue Carnot et la rue de la République. La première est plébiscité par les commerçants et les usagers, la seconde également mais avec un enthousiasme mesuré.

« Majoritairement, l’avis est favorable » note Marie-Claude Jarrot. Et pourtant, le centre-ville de Montceau qui ressemble beaucoup à un centre-ville, « à 76%, les usagers le trouvent agréable mais sur ces 76%, seulement 25% y font leurs achats » révèle le maire.

Quoi qu’il en soit, pour vraiment connaître l’impact de la piétonnisation, le mieux c’est de l’expérimenter pendant 4 à 6 mois, sans doute à partir de septembre prochain. Ce qui va impliquer un nouveau plan de circulation que devra mettre en place la communauté urbaine en concertation avec la ville de Montceau.

Même avec des parkings à proximité, gratuits, marcher 50 voir 100 mètres va irrémédiablement provoquer des incompréhensions et du mécontentement.

D’un autre côté, les plus pragmatiques s’étonnent, avant toute chose, de la fermeture du magasin Noz et du départ de la gérante de la supérette Carrefour qui, forcément, va engendrer sa fermeture. « Ce serait bien d’habiller la vitrine de Noz et cacher la misère du local » suggère une habitante du centre-ville. L’idée à fait tilt. « Mais je suis bien contente que Noz soit partie. Ce n’était pas très propre malgré plusieurs lettres que nous avons adressées aux responsables » stipule Marie-Claude Jarrot.

Quant à la supérette, « elle ne fermera pas » annonce Guy Souvigny, adjoint au commerce. « Un nouveau gérant est déjà en formation » précise-t-il.

Contenter tout le monde est un exercice du domaine de l’impossible.

Jean Bernard

24 commentaires :

  1. staline disait je ne crois que les statistiques que je fais moi meme

    ces chiffres lol ou ben voyons ! pour parodier un autre personnage mediatique.

    sinon c’est une tres bonne initiative pour debarasser le centre ville de ses derniers commerces, il y a 5-6 les travaux en haut de la rue carnot (BNP – Rue de la gare) avec suppression de parkings avait déjà purgé la zone de 40% des commerces.
    plus de noz, superette fermee, autant transformer tout le secteur en paradis pour les basketteux, pedaleux sans oublier les autres sacro-saints egalement, trottinetteux dans les rues ou il n’y aura plus que des banques assurances et agents immobiliers, un mini Geneve, les affairistes en moins

  2. Beaucoup de courage pour faire revivre montceau pour moi c est mission impossible et on arrive à l agonie du centre ville.il faut bien l admettre la mort dans l âme.

    • Mais nous sommes sauvés un sociologue made in montceau a réfléchi à tout ça… De toute façon ça ne peut pas être pire, et ça évitera les véhicules sur le trottoir notamment des commerçants qui abîment les dalles

  3. Une rue piètonne c’est bien quand il y a des commerces mais là y a pas grand chose, à part 2 ou 3 magasins de fringues pour ados, en plus pour moi celui qui était intéressant NOZ à fermé
    bon courage.

  4. Encore une expérimentation qui va tomber à l’eau dans six mois comme la piste cyclable de la montée du bois du verne.
    Mais c’est pas grave le contribuable n’est plus à ça près.

  5. Des villes comme MONTCEAU ont besoins d un vrai plan « MARSHAL » pour rénover, innover ,détruire pour reconstruire…il n y pas que le social qui compte…..c est vrai cela prend du temps ,beaucoup d argent mais surtout une vrai volonté de changer sa ville plutôt que de ne penser à sa réélection à court termes….c est un choix qui demande du temps et à MONTCEAU 30 ANS ONT DEJA ETE PERDU PAR LES SOCULOS COMMUNISTES ,ALORS MME JARROT ARRETEZ DE FAIRE LA TOUPIE ET PRENEZ UNE DIRECTION CLAIRE ET PRECISE…

  6. Bonjour
    Et bien pour mon compte vous pouvez bien mettre tout le centre ville piéton cela ne changera rien pour moi.
    Depuis le manque de stationnement remplacé par des jardinières ou de larges trottoirs je ne viens plus.
    Je ne connais plus que la boulangerie, la chamade et la pharmacie des oiseaux qui en plus a un drive. Donc pour moi la ville se résume à la rue des oiseaux. Même pour la poste je vais à St Vallier et le coiffeur à Blanzy car étant handicapée ce sont les seuls endroits faciles d’accès.
    Bon courage aux commerçants.

  7. La ville a une population qui change, certaines rues et des immeubles ressemblent à ce que l’on peut retrouver dans des pays en « voie de développement » comme on doit le dire… Finit les jolies façades et les ferronneries de balcons entretenus qui rappelaient le beau passé du Montceau les Mines du siècle dernier. Les commerces sales, mal famés prennent place et ne donnent pas envies, ça va jusqu’à déstabiliser les commerces alentours qui cherchent a garder de la qualité. Le tout social ne rapporte pas d’argent mais en coûte, plus largement ça impact toute l’économie et même la valeur de l’immobilier de la ville. Donner un coup de pouce avec la pietonnisation c’est bien, mais pour quels commerces ? Pour quels clients ? On voit les commerces de qualités en difficultés ou fermer, ça laisse souvent la place à des commerces très très moyens.

  8. Problème ultra complexe. Le bonheur des uns n’étant pas forcément le bonheur des autres.
    Et en effet, il y a les difficultés multifactorielles : nombre d’habitants, dynamisme socio-économique, commerces, aménagements conséquents et compensatoires (re-élargir la rue Rouget de Lisle pour fluidifier la circulation à sens unique? où placer les parking?)
    Comment arbitrer tout cela? Vraiment pas simple….. à moins que :
    À très long terme : il faudra bien commencer à apprendre à se passer autant que possible de la voiture individuelle car le pétrole abondant et bon marché a entamé son déclin (Physique de base : une cuve qui se vide ne produira bientôt plus rien, le pétrole étant enfermé dans des « cuves » qui se remplissent beaucoup plus lentement qu’on ne les exploite : https://www.ifpenergiesnouvelles.fr/enjeux-et-prospective/decryptages/energies-fossiles/tout-savoir-petrole (et où on voit bien aussi dans cet article la liste de tous les dérivés dont on devra se passer ou remplacer (par quoi?) quand il n’y en aura plus),
    ainsi que tous les métaux pour fabriquer nos voitures (même électriques), nos batteries, nos transistors, nos circuits imprimés, nos fils conducteurs….. https://www.systext.org/node/1568 ; https://investir.lesechos.fr/marches/matieres-premieres/metaux.html (plus un produit est rare et demandé, et/ou difficile à extraire, plus sont prix est élevé et monte…..jusqu’à l’effondrement quand le prix de revient ne peut plus faire face à la demande et où l’extraction devient déficitaire, et/ou quand les acheteurs n’ont plus les moyens de payer (trop endettés, ou impossible à écouler) (encore de multiples facteurs à étudier de très près)
    Alors peut-être serait-il opportun de réviser l’intégralité de la copie et de l’aménagement de nos territoires (oui, cela va prendre 30 ans déjà pour remettre des commerces de proximité dans tous les quartiers, tout cela dans un timing serré ou dans un financement compensatoire) en vue de réapprendre à marcher, se déplacer lentement et dans un rayon moins grand, dans un lieu agréable (fleuri, parfumé, boisé, herboré, avec de nombreux bancs pour s’assoir et flaner, des fontaines en circuit fermé, des sculptures à admirer, des jeux de société, des magasins variés, de belles peintures : tout est une question de choix esthétiques et de volonté humaine)
    https://urbanattitude.fr/quels-criteres-pour-evaluer-quune-ville-est-agreable-a-vivre/
    Notre crise politique majeure est un des symptômes de nos questionnements concrets sur notre survie et la protection de nos biens dans un tel niveau de confort.

  9. Alors déjà que la rue de la république se meurt comme la rue des oiseaux !!!! Cette fois c’est le bouquet final ce sera désertique pffff……
    Il faudra faire tout le tour de la ville emprunter les feux de la 9eme pour venir le long des quais, et essayer de trouver une place …. On va en faire des contours et des tours de con 😩
    Perso ! ce sera vite fait pas de place on file à Paray ou à Chalon on aura plus vite fait.

    • j’espère que c de l’humour ?! ne pas pouvoir se garer à Montceau ! pour le coup y’a de quoi faire, il suffit juste de marcher un peu. parce que je ne pense pas qu’a Chalon ou Paray vous vous gariez devant les commerces ! effectivement c raler pour raler. au contraire les commerces retrouveront des clients qui en ont marre de voir des véhicules ne respecter aucune signalisation et rouler comme des beurdins

    • Encore n’importe quoi : ce sont justement 2 villes piétonnes ! Mais peut-être avez-vous les moyens de dépenser de l’essence

  10. bonjour encore une décision unilatérale comme la piste cyclable du bdv. MME la maire n’a encore pas tiré les leçons des législatives et le mécontentement de la population.
    je vais très rarement au centre ville ,mais cette fois ci je n’irai plus du tout

  11. Heureusement qu il y a d autres villes pas loin pour faire des achats potables c est méchant mais réaliste vu les vestiges de montceau .zone jardiland dictature même pas la possibilité de boire un café.alors c est pas comme si l essence était chère on va ailleurs.merci à notre maire.

  12. Vraiment marre de tous ces râleurs ! Difficultés de stationnement à montceau !!! Mais c’est une blague !

  13. 2 agents de sécurité armés dans chaque bus totalement gratuits et vous avez un centre ville bondé tous les jours.

  14. ok, quand ont regarde dans de grande ville avec un centre sans voiture, mais bars, commerces, lieux de spectacles et rencontres, c’est plein de vie!!! alors il faut créer ce genre d’agora festive tout au long de l’année qui donnera envie aux gens de sortir ,consommer acheter , bref un centre ville attractif et cela engendre moins de véhicules et plus de parkings proches ou un transport aisé et pas cher,!! c’est un sujet à discuter pour le faire comprendre aux sceptiques!

  15. « Même avec des parkings à proximité, gratuits, marcher 50 voir 100 mètres va irrémédiablement provoquer des incompréhensions et du mécontentement ».

    Quand nous avons déjà du mal à trouver un parking pour personnes à mobilité réduite ou dites « hanticapées » !! Là ça sera le parcours du combattant… En fauteuil roulant que viendront pousser ces décideurs. Ce n’est pas de l’incompréhension ou du mécontentement, juste une question de bon sens, et de compassion, de solidarité.

    Comme les voies cyclables expérimentales !! Tombées à l’eau !! Et le coût de toutes ces « expériences » ? Qui en assume les fraix de A à Z, car les têtes bien pensantes, ont des heures de réflexion à rémunérées avant de passer à la pratique, sur le terrain.

    « L’idée à fait tilt. « Mais je suis bien contente que Noz soit partie. Ce n’était pas très propre malgré plusieurs lettres que nous avons adressées aux responsables » stipule Marie-Claude Jarrot. »
    Là il y a de quoi rire ! Quelle honte ! Contente de la fermeture d’un magasin ! Madame La Maire n’a pas compris que si ce magasin Noz était pour elle et d’autres pas très propre selon ses propres mots écrits, il y avait pire ailleurs dans sa ville, mais bon pour elle ! Seuls comptent les abords de sa mais-rit.

  16. Pas de problème, le seul commerce du centre ville que je fréquente est la pâtisserie.
    Pour le reste, mes courses se partagent entre ZAC et internet.

  17. Heureusement que certains préparent l’avenir !
    Pour récupèrer les très nombreux touristes qui vont arriver de la mer Noire via  » l’ EuroVelo 6″, maintenant que des investissements considérables ont été fait le long du canal, et nous devons reconnaitre que la sécurité est bien assurée avec les barrières en bois rehaussant le mur, il faut réserver le centre ville aux cyclistes.

  18. ET ENCORE DES PLACES DE STATIONNEMENT EN MOINS….

    C’est sûr que le samedi matin, ça va être pratique d’aller en centre ville quand il y aura le marché, et surtout le COMPLEXE DE CINEMA… sans compter la semaine de la fête foraine ??? 12 places de parking dans une rue qui commence rue des oiseaux et qui va finir à la neuvième… CHAPEAU pour les commerçants.

    Déjà quand on vient de chez LECLERC, qu’il n’y a qu’une voie pour tourner à gauche pour aller au centre ville, c’est certain que je n’ai pas envie d’aller faire mes achats en centre ville…

    Ah c’est bien de penser mais il faudrait peut être voir la praticité au lieu de la beauté.
    Nous avons vu l’expérimentation de la piste cyclable qui nous a encore et encore coûté de l’argent inutilement… Mais, c’est pas grave, on va nous augmentez les impôts pour payer toutes ces expérimentations !!!!!!!!!

  19. Si vous n’avez pas la bagnole sous le C..vous ne pouvez rien faire..???tas de français raleurs et fénéants garez vous devant l’embarcadère et allez au centre ville par la passerelle,elle a été faite pour çà…!!

  20. C’est bien jolis tout ca , mais il y a d’autres priorités plus importante comme l’hôpital, quel horreur il se délabre de plus en plus, une personne de mon entourage à été admis en cardiologie qui d’ailleurs n’as plus cette fonction, 2 lits dans une petite chambre , les chevets sont contre les placards pratique pour prendre ses affaires quand en plus on est d’un certain âge , le tiroir ne ferme pas car le plateau est gondolé, et il s’enléve, le plateau repas pas mieux quand on pose le verre il est bancale, le personnel me dit que on ne leur fourni aucun matériel demander voir on leur dit au nez, quel honte de recevoir les malades dans cette hôpital, et on parle des ehpads , si madame jarro avait une personne proche de malade elle ne l’emmenerai certainement pas à galuzot , alors au lieu de faire pour les commerces ou personne ne va car il n’y a rien d’intéressant au centre ville , faites quelque chose pour nos malade , je m’arrête là car il y a trop à dire .

  21. ma foi,vous avez votez pour Mme Jarrot,ne pleurez pas maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.