Montceau – Baraillot, ne sonnez pas, c’est ouvert

Alors ma belle, on s’apprête. On se fait belle comme un camion. On a un rendez-vous ou faut prendre rendez-vous ?

Des pas crissent sur la terre humide. Une ombre approche. Elle hésite. Ici pas de réseau, pas de wifi mais l’apéro oui !!! Du bruit, des bruits proviennent de l’intérieur derrière cette porte imposante de métal glacial aux vitres opaques.

De fins murmurent, des douces phrases, des commentaires fusent encore à pas feutrés. Entrez ma belle à l’usine du camion ancien. Ils ont des kilomètres au compteur et derrière le comptoir, on vidange pour mieux remplir.

Dans ce lieu ancien, pas de vielles gloires mais juste à boire, une gorgée en guise d’apéro, fromage, saucisson et produits bretons (enfin peut-être mais c’est pour la rime), un rien polisson et beaucoup de dérision.

Le baraillot est ouvert. Enfin. Une bûche dans le poêle rappelle qu’en mai on ne fait pas nécessairement ce qu’il nous plaît. En revanche, rien ne vous oblige à ne pas venir pour un p’tit coup d’apéro le vendredi.

Et ce samedi soir à 20h, place au spectacle, le premier de la saison avec La mère en Geule ou en Gueule. A vous de voir.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *