Montceau – Avec Rouges des Anges, la marionnette tiraillée entre le diable et l’ange

N’ayez pas peur. Ce ne sont que des marionnettes que la compagnie Rouges des Anges anime dès ce soir (20h) sur la scène de l’Embarcadère à Montceau-les-Mines.

Des marionnettes, certes, dans un premier spectacle doté d’une sérieuse réflexion sur la place de l’enfant dans le couple. Ce n’est pas intello, parfois rigolo, juste dans le tempo. Celui de notre vie actuelle faite de turbulences et du speed des parents qui doivent gérer la place de l’enfant au milieu de leur couple. Du vécu, certainement mais dit avec les images d’une marionnette innocente et pleine de vie, perdue dans les méandres de cette vie effrénée.

Rouges des Anges, c’est le paradoxe de l’ange et du diable. « Les anges ne sont pas forcément tout blanc et les diables ne sont pas nécessairement tout rouge » explique Laurence Belet, metteur en scène et directrice artistique de la compagnie toulousaine, compagnie où l’on retrouve Gilles Galera, l’ancien programmateur de l’ECLA à Saint-Vallier, désormais administrateur auprès des Anges.

« Seul » est donc le premier spectacle à voir à l’Embarcadère. A décortiquer à partir de 8 ans et plus. Un spectacle sur la solitude de l’enfant dans une forme hybride où se mêlent la danse, le théâtre et la marionnette. Les Polonais en 2019 on adoré, pourquoi pas les Montcelliens ?

La vie d’un enfant tourmenté et c’est la parentalité qui est mise à mal, »un miroir de notre société » avance Laurence Belet.

A découvrir pour mieux en parler ensuite.

Et pour les curieux, dans la salle Bourdelle de l’Embarcadère, se tient une exposition avec des marionnettes « à la retraite », sans âge pivot, sur une mise en scène de Pierre dit « Le Rouge », lui-même constructeur de marionnette dans son coin près de Toulouse appelé l’Usinotopie. Vous entrez dans la maison des marionnettes, toutes sortes de marionnettes. Un voyage planétaire dans un univers fantastique.

J.B.

« Seul »

Scéance tout public : Mercredi 5 février 20h.

Scéances scolaires : Mercredi 5 février 14h30 et jeudi 6 février 9h30.

Tarif unique de 4€

À partir de 8 ans.



« Emotik »

Scéance tout public : samedi 8 février 15h.

Scéances scolaires : vendredi 7 février 9h30 et 14h.

Tarif unique de 4€

À partir de 6 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *