Montceau – Acte criminel au Vernois, un scooter incendié et les flammes se propagent à l’immeuble

Le mode opératoire est identique. On vole un scooter et on y met le feu au pied d’un immeuble. Le même incendie criminel avait été perpétré le 13 septembre dernier, quartier Bellevue, rue Chabuisson à Montceau-les-Mines.

Cette fois-ci, c’est au quartier du Vernois, devant le jardin du Vert Noix, que le même phénomène s’est reproduit en pleine nuit au bâtiment A.

Un scooter, que sa propriétaire qui habite au rez de chaussée, gare pour ainsi dire sous sa fenêtre. Elle l’attache à la rambarde du perron à l’aide d’une chaîne et un cadenas. Chaque matin, à 4h, elle l’emprunte pour se rendre à son travail.

La chaîne a été coupée, le scooter déplacé et placé au pied de la façade vierge de toute ouverture. Il n’empêche que le deux roues a été incendié ce qui a provoqué l’embrasement de l’isolant de cette immeuble de l’OPAC.

Sans l’intervention des sapeurs-pompiers, c’est tout l’immeuble qui aurait été la proie des flammes.

C’est donc un incendie criminel avec l’intention de nuire et de détruire qui s’est déclaré la nuit dernière au Vernois.

Jean Bernard

 

Montceau – C’est chaud à Chaubuisson : l’incendie d’un scooter provoque l’évacuation d’un immeuble

 

8 commentaires

  1. Bonjour,
    Au-delà de l’incendie criminel – sévèrement condamnable, bien entendu – , on constate avec effroi que certains immeubles ont été isolés par l’extérieur avec des matériaux ne respectant pas les normes anti-feu et sont susceptibles de s’embraser comme des torches.
    Espérons que les victimes du sinistre pourront se retourner, non seulement contre l’auteur de l’incendie de scooter, mais aussi contre le maître d’ouvrage et/ou le maître d’œuvre responsable du ravalement.

    Je tiens à exprimer toute ma sympathie aux victimes de ce sinistre.
    MicMont

    • Effectivement, je me suis demandé comment il était possible qu’un incendie de scooter au pied d’un immeuble se propage sur toute la hauteur de la façade :
      J’espère que les enquêteurs nous apporterons la réponse … ?
      . .
      D’ici là, les victimes (ainsi que peut-être les habitants d’autres immeubles) resteront traumatisés, et dans la crainte chaque nuit …

      • Bonjour ,
        et oui nous sommes effectivement très choqués par cet acte imbécile et surtout criminel.
        Seront ils retrouvés ? j en doute , si oui , je préconise un envoie immédiat à l ‘ armée , avec parcourt du combattant et exercices similaires à gogo histoire de bien fatiguer ces oiseaux de nuit !
        Pour nous locataires , sinistrés ou non , qui travaillons en nous levant très tôt pour certains, ce comportement restera traumatisant très longtemps.
        Aussi , je profite de l ‘ occasion pour rappeler que les dépots d ‘ ordures incessants près des containers proches de nos immeubles donnent une image négative des locataires de L ‘ OPAC tous proches.
        Nous attendons un minimum de respect !
        A bon entendeur !

  2. Inadmissible de loger des gens dans des immeubles inflammables de la sorte.
    Honte aux responsables de l ’OPAC.

  3. ce sont des « petits imbeciles » comme dit votre 1er ministre qui auraient pu TUER des habitants de cet immeuble
    en France,un mineur pas pris pas puni mais aussi un mineur pris pas puni aussi
    vive la justice francaise

  4. arretez de dire n importe quoi,les materiaux utilisés sont soumis a des normes strictes,vous qui critiquez y connaissez vous quelques choses en matériaux?

  5. Cbi1 :vous savez pourquoi la France en est arrivé là ? La faute à des gens comme vous qui bottez tous le temps en touche . Je vous rappelle qu a l’origine les immeubles sont faits pour abriter des habitants ;et non pas pour être incendiés!!!

  6. Il y a quand même un problème de classement au feu des matériaux utilisé.
    Il devrait se consumer mais pas brûler ni dégager de fumé toxiques.
    A moins que le dtu ne le prévois pas.
    Cela n empêche qu il va falloir sévir très sévèrement le ou les auteurs des faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *