Mont-Saint-Vincent – Des crapiaux, de la joie et des chants

Une vingtaine d’exposants dont 40% de nouveaux s’alignent sur le Mont-Saint-Vincent, deux ne sont pas venus sans avertir ni s’excuser. Un temps magnifique règne au-dessus du théâtre de verdure.

Le président Jouve est heureux, d’abord parce qu’il a réussi à faire venir de nouveaux exposants, ensuite parce que la commune à déblayé, nettoyé, le bosquet à l’entrée du site et qu’il est possible maintenant d’y installer des exposants. Il remercie les élus du Mont.

La foule vient en milieu/fin d’après-midi, et une Fan Zone a été installée par le président Jouve à la buvette. Dès l’entrée de la grimpette qui mène au mont une affiche avertit le visiteur qu’il pourra suivre le match en direct.

Ça commence fort avec l’Escargouille de Bourgogne de Saint Marcellin de Cray et ses escargots élevés en Bourgogne (lescargouilledebourgogne@orange.fr), puis l’explorateur des sens qui propose des déclinaisons de muscat et de chardonnay appelé Irréel (explorateurdessens@hotmail.fr), le beaujolais de chez Chevroton, Nanard le savoyard le fromager, chez Jean-Pierre et ses pâtisseries, ses charcuteries de grands qualité et de terroir, etc.

On trouve des sacs, des chapeaux, des nappes, de tout en fait et même les abris de jardin de chez Bosset, et puis…

Et puis il y a les filles, les garçons pour le fameux match des crapiaux… ça va être saignant les enfants, les filles ont comme toujours un avantage compétitif, mais cela ne présage en rien de l’issue du match. La buvette fait le plein et au barbecue les chefs s’agitent dans la chaleur.

Comme toujours à la fête des crapiaux, la 48ème, c’est la convivialité et la bonne humeur qui l’emporte, surtout avec « les Gâs du Tsarollais ».

On ne doit pas oublier tous les bénévoles qui se coupent en quatre pour donner le meilleur aux visiteurs.

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *