Michelin Blanzy – Virginie Chambon, nouvelle DRH, elle a le coeur au bon endroit

C’est un changement important qui vient de s’opérer sur le site Michelin à Blanzy. Virginie Chambon succède à Gérard Payrou qui depuis le 1er juillet a fait valoir ses droits à la retraite, au poste de directrice des ressources humaines. Un poste éminemment important chez Michelin  où  la ressource humaine dépasse les frontières de l’entreprise.

Gérard Payrou a largement contribué à cette démarche dans l’entreprise et en dehors. C’est prôner le dialogue social, « faire comprendre le rôle des partenaires sociaux et comment il s’intègre auprès des salariés » explique-t-il. Il met encore l’accent sur la co-construction des plans de départ volontaires et souligne d’un trait rouge, la volonté de Michelin Blanzy de se rapprocher des quartiers défavoriser, de l’école de la deuxième chance, entre autres. « Nous arrivons toujours à intégrer 1% de ces personnes issues d’un milieu difficile, surtout qu’à Michelin, nous formons nos salariés ».

Sascha Kettler, directeur du site va encore plus loin quand il parle de diversité homme – femme,  ou « travailler ensemble quand nous sommes différents ». Il rappelle que Michelin Blanzy, sur 1100 salariés, 7.5% sont des personnes reconnues handicapées. « Nous sommes ici des précurseurs ». Virginie a cette sensibilité, elle a le coeur au bon endroit », observe-t-il le regard tourné vers sa nouvelle collaboratrice.

La feuille de route est toute tracée pour Virginie Chambon qui a débuté le 20 juin dernier. Elle prend ses marques sans être totalement dépaysée. « J’étais dans l’industrie auparavant et axé dans les ressources humaines ». Elle est passée chez Thermodyn, Terex, Konecranes. Surtout que le terrain industriel, elle le connaît bien étant native du Creusot.

Elle va donc poursuivre le travail engagé par Gérard Payrou, « nous avons un rôle à jouer entre l’école et l’entreprise » dit-elle. « Nous voulons promouvoir l’anglais dans les établissements scolaires car il faut commencer tôt ».

Michelin pense à son avenir « parce que l’industrie a un avenir », affirme Virginie Chambon. Elle n’est pas la seule au sein de la CUCM. Un collégien de 3e en stage pendant une semaine à Michelin Blanzy n’est pas dédié aux photocopies. « Il a plein de choses à découvrir dans l’entreprise », stipule la DRH.  Peut-être déclencher une vocation.

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.