Méca Sport Insertion – Slalom, Gueules noires, à fond la gomme

Le slalom de Saint-Vallier est programmé le 1er avril et le rallye des Gueules noires le 28 du même mois.

Quand on est pilote et préparateur mais aussi président de Méca Sport Insertion, les journées sont rarement monotones. Eric Frizot conduit sa vie au même rythme qu’une voiture de course, le pied sur l’accélérateur, tombe parfois une vitesse et garde les yeux rivés sur l’objectif, passer la ligne d’arrivée.

Les deux grands rendez-vous de l’association arrivent à grands pas, à savoir le slalom à Saint-Vallier, le 1er avril 2018 et le rallye des Gueules noires, un peu plus tard, le 28 toujours en avril. Deux épreuves et deux fois plus de travail au sein de MSI.

Si le slalom qui reprend le même tracé qu’auparavant avec départ du parking de l’Auberge de la Saule même si elle a changé de propriétaire, ne pose pas de problème particulier, « nous lançons les engagements cette semaine » souligne Eric Frizot, organiser le rallye des Gueules noires est une autre paire de manches.

« Il a fallu trouver un nouveau tracé pour la première spéciale » explique le président. Le rallye n’est plus forcément le bienvenu chez les riverains, certains sont même exaspérés par les gênes sonores et les maires sont bien obligés d’en tenir compte. « La première spéciale des Gueules noires aura donc lieu entre Oudry et Perrecy-les-Forges sur 6.7 km, une première » argue Eric Frizot. « L’idéal serait d’alterner avec Marigny et Oudry ».

Quant à la deuxième spéciale, Saint-Vallier – Saint-Romain-sous-Gourdon, elle ne manquera pas d’attirer les connaisseurs comme l’an passé avec notamment le passage sur le pont de la Limace. Le point d’assistance se positionnera sur le parking de la piscine à Montceau-les-Mines.

D’ores et déjà, Vaison père et fils ont annoncé leur participation. On pourrait également revoir le vainqueur de l’édition 2017, Anthony Puppo et Olivier Delaporte, « surtout que le Lyon-Charbonnière se disputera une semaine avant nous, alors nous pourrions accueillir une belle brochette de pilotes ».

Eric Frizot en sera-t-il lui aussi de l’odyssée 2018? « Oui nous allons le faire mais je pense en tant qu’ouvreur, car pour la course, tout dépendra du budget. « Ma nouvelle Clio 3 roule mais c’est avant tout une question de finance » précise cette fois-ci le pilote.

Jean Bernard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.