Marie Mercier (sénateur) – La vente des masques soulève bien des interrogations

Communiqué de Marie Mercier, sénateur de Saône-et-Loire.

Les masques : où est la vérité ?

Il y aura des masques dans les supermarchés : pourquoi pas autant dans   les pharmacies ?

Les ordres des professions médicales et para médicales m’ont fait part  de leur consternation voire de leur « dégoût » au sujet de la vente de  masques en France.
Aussi, j’ai décidé de saisir le ministre de la Santé de cette question.

L’annonce subite de la vente de dizaines de millions de masques par la  grande et moyenne distribution interroge, tandis que :
– la distribution de masques par les pharmaciens s’effectue depuis deux mois au compte-gouttes,
– les soignants en ont tant manqué dans l’exercice de leur mission, au péril même de leur santé et de leur vie,
– leurs patients les plus fragiles s’en procureraient difficilement jusqu’alors ?

Quelle confiance le Gouvernement porte-t-il au réseau des 25.000 pharmacies qui n’ont eu de cesse d’accompagner les patients depuis le début de la crise ? Acheter un masque est une chose, bien le porter en est une autre : là est le rôle pédagogique des pharmaciens.

A partir du lundi 4 mai, les pharmacies seront-elles approvisionnées à hauteur de la grande distribution ? Le Gouvernement s’y engage-t-il ?

La grande distribution ne comptabiliserait à ce jour que « 5 à 10 millions de masques pour la vente ». Pour le reste des chiffres
annoncés, il s’agirait « de commandes et non de stocks ». Ce sont les mots prononcés par le ministre de la Santé lors de sa conférence de presse de cet après-midi (samedi).
Qu’en est-il précisément ? Le Gouvernement manquerait-il d’efficacité à se procurer des masques contrairement au secteur de la grande distribution ?

Le Gouvernement doit apporter de toute urgence des réponses claires à la colère qui monte.

Marie Mercier
Sénateur de Saône-et-Loire
Secrétaire de la Commission des Lois
Vice-Présidente de la Délégation à la Prospective
Maire honoraire de Châtenoy-le-Royal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *