Lycée Parriat – Les grandes écoles au féminin, c’est évident

Le cliché même s’il a tendance à s’estomper, demeure encore présent dans les esprits. Les femmes capables d’assurer un métier d’homme qui plus est comme ingénieure ou technicienne, mais vous êtes pas un peu fada !

Au lycée Parriat à Montceau-les-Mines, filles et garçons sont sur le même pied d’égalité. Tous peuvent embrasser des carrières scientifiques, il n’y a pas de tabou. Mieux même, chaque année, pour informer et motiver les jeunes filles à suivre des carrières techniques et scientifiques, des élèves de grandes écoles comme le campus des Arts et Métiers de Cluny ou des ingénieures d’entreprises telles que Haulotte et Alstom, viennent témoigner qu’une femme peut s’épanouir dans les études.

L’occasion aussi aux élèves principalement de terminale de poser toutes les questions de leurs choix alors qu’ils vont bientôt choisir une orientation.

Lucie, 17 ans, a déjà une idée bien arrêtée sur sa carrière. Intégrer la prépa Physique et Sciences de l’Ingénieur au Parc à Lyon et devenir ensuite professeure de physique chimie en classe prépa. « J’ai parlé avec des filles en prépa, j’ai encore plus envie d’y aller », dit-elle.

Valentin, 17 ans,  espère aussi intégrer une classe prépa Physique et Sciences de l’Ingénieur mais plutôt du côté de Dijon. La suite, est encore peu vague. « La recherche et le développement dans l’aéronautique m’intéresse ».

Homme ou femme, le mode d’emploi est le même pour devenir ingénieur ou technicien. C’est souvent une question de motivation.

Un commentaire :

  1. Bravo
    Belle initiative !
    C’est important d’aller à la rencontre des jeunes pour les informer sur les métiers.
    C’est important de rendre visibles les femmes techniciennes ou ingénieures.
    Les femmes peuvent s’épanouirent dans les sciences et la technologie autant que les hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.