•  

Le soutien du maire – Aux urgences, au commissariat, chez les pompiers, « on a tellement eu besoin de vous »

C’est la tradition et même si la covid oblige à davantage de rigueur, Marie-Claude Jarrot a tenu à rendre visite ce jeudi soir à celles et ceux qui la nuit de Saint Sylvestre, veillent sur la population du Bassin minier.

Aux urgences à l’hôpital Jean Bouveri, au commissariat puis à la caserne des sapeurs-pompiers, madame le maire accompagnée de Gérard Gronfier, premier adjoint et d’adjoints qui se sont partagés les visites, ce fut d’abord leur dire « merci » d’avoir toujours été présents en toutes circonstances d’autant plus en cette année qui vient de s’achever marquée par cette crise sanitaire.

Médecins, infirmières, aides-soignantes, secrétaire, brancardier, cadre de santé à l’hôpital, commandant et capitaine au commissariat et les treize sapeurs-pompiers de garde, tous se tenaient prêts à intervenir en cas de besoin.

L’occasion pour Marie-Claude Jarrot de rappeler aux uns et aux autres, combien « on a tellement besoin de vous ». De mettre aussi l’accent sur le très probable couvre-feu dès ce samedi 2 janvier à partir de 18 heures qui n’est pas sans poser des problèmes d’organisation notamment dans les crèches, les garderies péri-scolaires, les heures de cours dans les collèges et lycées entre 17h et 18h, les transports scolaires et les parents qui ne seront pas forcément de retour à la maison avant 18h. « Pour le moment, nous n’avons aucune consigne du préfet » regrette madame le maire.

A priori, cette nuit de la Saint Sylvestre n’a pas connu de tension. Des feux d’artifice ont bien été tirés dans différents quartiers du Bassin minier. Il fallait bien fêter l’arrivée de 2021 malgré le couvre-feu.

J.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *