Le lexique du parfait gréviste d’après Pierre-Gaël Laveder (CFDT)

5 DECEMBRE 2019 : LES FAKE NEWS

Ce communiqué (signé Pierre-Gaël Laveder de la CFDT) a pour but d’éclaircir toutes les informations qui circulent sur la grève du 5 décembre 2019. Il faut rester prudent sur, ce qui circule sur les réseaux sociaux, ce que disent les hommes politiques qui s’expriment dans les médias et ce que l’on entend dans son entourage professionnel.

« Les grévistes seront uniquement des syndicalistes »

FAUX : Le droit de grève est constitutionnel et tous les salariés du public et du privé, les indépendants, les commerçants, les artisans, les agriculteurs, les professions libérales peuvent l’exercer.

« Dans la restauration il n’est pas possible de faire grève »

FAUX : Seules quelques professions comme les pompiers, les policiers ou les urgentistes ne peuvent se mettre en grève sans rester « en disponibilité ». Tous les salariés du public et du privé, donc de la restauration et de la grande distribution y compris, peuvent se mettre en grève sur un appel national d’un syndicat.

« Si je me mets en grève je serai saqué »

FAUX : Un employeur qui sanctionnerait ou licencierait un salarié s’expose à de très lourdes sanctions.

« Si je ne peux pas me rendre à mon travail mon employeur peut m’obliger à prendre un congé ou un RTT »

FAUX : Il vous appartient de décider de vos jours de congés et encore plus de vos jours de RTT. Pour rester dans une relation apaisée avec son employeur, il convient d’en discuter en préalable pour être d’accord sur ce qui peut être envisagé comme une solution. Le dialogue est recommandé.

« Si je ne peux pas me rendre à mon travail je ne serais pas payé »

VRAI : Un employeur n’est pas dans l’obligation de payer lorsque le travail n’est pas accompli. Il ne peut pas en revanche sanctionner un salarié qui ne peut pas se rendre à son travail à cause des gênes occasionnées par une grève.

« Il est dangereux d’aller manifester »

FAUX : Les récents événements où il y a eu de la casse lors de manifestations sont le fait de casseurs, ou black-blocks qui ne sont pas des manifestants. Les forces de l’ordre doivent assurer la sécurité des manifestants sur les parcours déclarés en préfecture.

Et pour finir, un gratin de propos entendus sur les plateaux TV :

« Le 5 décembre est la grève de ceux qui sont contre les régimes spéciaux »

« Les grévistes sont une minorité constituée d’extrémistes »

« Le projet du gouvernement sur les retraites est une réponse faite aux attentes des gilets jaunes »

« La grève du 5 décembre est uniquement celle de la SNCF et de la RATP »

FAUX : Toutes ces affirmations sont purement fantasques et n’ont aucun fondement. Ils n’engagent que les hommes ou femmes politiques qui les prononcent. Ce sont bien souvent les propos des partisans de la réforme des retraites qui ne supportent pas que la majorité de français s’y opposent, et de plus sachant qu’un français sur trois est prêt à se mobiliser contre cette réforme (sondage Elabe).

Pierre-Gaël LAVEDER

Syndicat Construction Bois Bourgogne Sud CFDT

NDLR : ces propos n’engagent que Pierre-Gaël Laveder

14 commentaires

  1. Encore un qui bouffe à toutes les gamelles ! Syndicaliste, gilet jaune, communiste…

  2. Bravo à ce gars de remettre un peu de justesse dans les esprits ! En attendant la justice sociale partout…
    Bonne grève à tous…

  3. Oter moi d’un doute ? la CFDT c’est bien le syndicat pro macronien, qui a signé avec le gouvernement pour un nouveau système des retraites ?
    encore un politicien qui tourne sa veste dans le sens du vent ! on a trouvé où se cachaient les LREM ! au gens de la gauche ! LFI ici PS au Creusot … et finalement si le Commeau représentait vraiment les gens de gauche tout compte fait !!

  4. Pour continuer dans les fake-news colportées par certaines organisations qui appellent à faire grève ; selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche (dernier) ,76% des français sont POUR une réforme du régime des retraites. Je pense qu’il est beaucoup plus égalitaire et fraternel de tous travailler par exemple jusqu’à 62 ans (et non pas 52 ans ou 55 ans pour certains)

    • Tout à fait republiqun, en revanche il est nécessaire d’accorder la retraite plus tôt à 52 ou 55 ans aux ouvriers du BTP, de la métallurgie, aux agriculteurs et éleveurs, et bûcherons ce sont des métiers durs et après avoir travaillé de nombreuses années ils méritent de se reposer avant les autres.

  5. et le lexique du droit au travail ? et, le lexique de la minorité qui bloque les autres ?
    petit rappel de la pratique de prise de congés, RTT : c’est l’employeur qui répond à une demande ; même si cela doit se faire en bonne intelligence.

  6. Nadine,
    La dureté d ‘un travail n’ est pas que physique….
    Pour preuve les suicides ….qui ne sont pas l’ apanage des métallurgistes, des bûcherons ou des ouvriers du BTP
    Donc difficile de dire qui aurait eu un métier dur…
    Bonne journée

    • En tant que soignante vous n’êtes pas dehors par tous les temps ou soumis à des températures très élevées et munis d’appareils qui vous secouent le corps, les muscles etc….. les agriculteurs se suicident aussi, certes vous avez des cadences très chargées mais c’est le manque de personnel qui vous fait réagir de cette sorte ce n’est pas le métier en lui-même, en revanche les métiers cités en amont eux sont toujours pareils aussi durs.

  7. Au sein de la CFDT, un mec qui ne négocie pas le poids des chaînes???!!! C’est rare ! Bravo pour votre courage !

  8. Nadine,
    Donc la pénibilité ne peut être que physique ?
    Je ne pense pas.
    Et merci à tout les soignants qui vous occupez des malades.
    Merci aussi à MR laveder pour votre engagement.

  9. On y comprends plus rien :

    https://linformateurdebourgogne.com/social-la-cfdt-nappelle-pas-a-manifester-le-5-decembre-explications/

    Les communications des uns et des autres, sont pour le moins troublantes …..

  10. Ce monsieur mange à tt les râteliers !
    On m’avait dit qu’il était opportuniste mais tt ce confirme!!
    Et maintenant il est bien entouré avec ses copains des partis politiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *