Le Grand Chalon – L’âge de glace est de retour

Trois à quatre minutes à moins 85 degrés est une thérapie par le froid extrême Que des bienfaits pour le corps humain. Cédric Chavet vient d’ouvrir son centre près de Chalon-sur-Saône. Séance découverte. 

C’est tout près de Chalon-sur-Saône, à Châtenoy-en-Bresse, que vient d’ouvrir le centre de cryothérapie. Une première pour la région puisque l’équivalent le plus proche se trouve à Lyon. Et quand on connaît tous les bienfaits de la cryothérapie, on se dit que Cédric Chavet et son associé, le docteur Jérôme Koral, n’ont pas eu froid aux yeux à se lancer dans une telle aventure.

Et l’aventure, Cédric Chavet connaît, lui l’ athlète de haut niveau, un ultra traileur parmi les tous meilleurs Français. Voici peu encore, il gérait une salle de sport à Montceau-les-Mines avant de se lancer ce nouveau défi. « J’habite toujours à Ciry-le-Noble, ma famille est à Pouilloux et du lundi au vendredi, je suis au centre de cryothérapie » rappelle-t-il. Le voilà donc cryothérapeute.

Sur 280 m2, l’endroit est zen comme un salon de massage. Ici, c’est le froid, un grand froid sec qui s’occupe de votre corps dans une cabine dont la température descend entre -85 à -95 degrés. « Le choc thermique se produit à -67 degrés » précise Cédric Chavet.

Ce jour-là, à Châtenoy-en-Bresse, arrive un « client » de prestige, Benoît Girondel, le dernier vainqueur de la diagonale des fous à la Réunion, 170 km en moins de 24 heures. Il vient rendre visite à son ami Cédric et profiter de la thérapie par le froid extrême. Comme tout le monde, le traileur « fou » remplit une fiche médicale pour connaître ses antécédents médicaux (si maladie du cœur ou problème artériel, vous êtes recalé) avant de se mettre en petite tenue et que Cédric ne lui prenne sa tension.

La cryothérapie a de multiples bienfaits, pour les sportifs qui veulent récupérer plus vite ou préparer une épreuve et souhaitent aussi soulager des douleurs; aux personnes atteintes de sclérose en plaques, d’arthrose, rhumatismes, tendinites, de fibromyalgie; d’autres encore sujettes au stress ou des troubles du sommeil. « Le froid permet la sécrétion d’endorphines (bonheur et bien-être) » explique Cédric Chavet qui équipe Bénoît d’un masque, d’un protège oreilles, de gants et de chaussons pour protéger les extrémités.

Le traileur drômois va rester quatre minutes dans la cabine par moins 85 degrés. « Le première fois, la séance est de trois minutes mais on peut sortir quand on veut. La séance découverte est à 35€ » souligne le cryothérapeute. « Au fil des minutes, j’ai ressenti des picotements aux endroits du corps qui n’allaient pas très bien » admet Benoît qui vient aussi de brûler 800 calories, l’équivalent de 50 minutes de course à pied.

Cédric Chavet et son associé le docteur Jérôme Koral présent chaque vendredi pour des consultations gratuites ont investi environ 250 000 € dans ce centre. « Nous allons établir des partenariats avec les centres antidouleur, les hôpitaux, évidemment les clubs sportifs » souhaite Cédric.

Sport, santé et bien-être, la cryothérapie s’applique en toute circonstance. L’âge de glace est de retour.

Jean Bernard

Site: http://www.cryo2s.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *