•  

Le Creusot – L’école Pierre Curie s’éteint, un projet immobilier s’éveille

L’école où David Marti a suivi sa scolarité en primaire va fermer à la rentrée prochaine et les classes transférées en face à Marie Curie. A la place, un projet immobilier.

Elles sont dépités. Elles espéraient sauver l’école de leurs enfants. Lundi dernier d’ailleurs, elles ont cadenassé les entrées. Deux jours de mécontentement, deux jours de colère quand elles ont appris que, finalement, ce n’était pas une classe qui allait disparaître mais l’école toute entière.

Ce mercredi, 8 heures, quartier de la Molette, Virginie Godillot, Adeline Picault et Aurélie Vianet, les représentantes des parents d’élèves sont devant l’école Pierre Curie. Elles ne désarment pas. « Une classe devait fermer sur les 6 que compte l’école (5 élémentaires et 1 maternelle) et puis le 7 février, on apprend qu’elle va fermer complètement ». Elles ne comprennent pas. « On nous dit, à la mairie, que les travaux de réfection des deux cours et du préau sont trop coûteux ». L’une ajoute : « L’académie a décidé de fermer une classe, c’est le maire qui a pris la décision de fermer l’école ».

Malgré le soutien de Charles Landre, invité par les parents d’élèves ce mercredi matin, l’entrevue avec David Marti,  maire du Creusot, dans la matinée, confirme les craintes. Les élèves de Pierre Curie seront transférés à la rentrée prochaine, juste en face à l’école Marie Curie. Une rue à traverser. « Il y aura 9 classes avec 204 élèves de primaires. Et à la place de l’école Pierre Curie, il est prévu un projet immobilier, le maire attend les signatures » rapporte Adeline Picault.

Fermer Pierre Curie, c’était prévu

Cette école Pierre Curie, le maire la connaît bien, un très ancien établissement où il a suivi sa scolarité. Des souvenirs mais pas d’état d’âme. Elle va fermer. « Pierre Curie manque d’attractivité, année après année, des classes ferment. Et fermeraient encore. En face, l’école Marie Curie peut accueillir la maternelle et les quatre élémentaires de Pierre Curie sans suppression de poste » explique-t-il. « C’était prévu, c’est une décision partagée mais pas subie ».

David Marti confirme également que « des personnes sont intéressées par le site Pierre Curie. Ils ont des projets. Ce ne sera plus une école. Pour le moment je ne peux pas en dire plus ».

Dans ce secteur de la ville du Creusot, un écoquartier doit voir le jour qui ferait la transition avec le site technopolitain en cours de réalisation dans l’ancien lycée Léon Blum.

L’école Pierre Curie est en fin de vie. Une autre va renaître. « Mais nous ne voulons pas envoyer nos enfants à Marie Curie » soutiennent Virginie, Adeline et Aurélie. « Ils nous aiment pas en face ».

Ce jeudi matin, le blocus sera levé. Les écoliers retrouveront leurs classes. L’éducation avant tout, même si le coeur n’y est pas.

Jean Bernard

5 commentaires

  1. Ce n’est pas un signe de « dynamisme » pour une ville, même devenue petite comme Le CREUSOT, la FAMILLE SCHNEIDER revenez ils sont devenus fous……..
    J’aurais aimé, en temps que Creusotin lire sur CI cette info très grave, mais non l’enfumage continue dormez tranquille Creusotines Creusotins là vos écoles ferment mais tout va bien, au Creusot la démocratie est morte, petit peuple creusotin nous sommes devenus un petit peuple……..
    grandezoreilles

  2. Quel culot MR MARTI d affirmer que l ecole Curie n est pas attractive, ce serait plutôt sa politique qui n est pas attractive , il n y a qu a voir les résultats de l insee sur la population du Creusot …..et d ailleurs de toute la communauté urbaine dirigée pour la plupart par des socialo- communistes et des maire de petites commune qui font que de dire « amen » à toutes les décisions prises par l executif MARTI…..D ailleurs c est bien Mr Marti qui a donné son Aabsolution pour raser des logements SOCIAUX à la molette. Moins il ya de nouveaux habitants , moins il prend le risque de changer l electorat…..rester avec son electorat de base ……..pas trop de monde qui se deplace pour aller voter …….tout va bien dans le meilleur des monde…….choyer les cas sociaux……coucouner ses retraites …..CA MARCHE POURQUOI VOYLEZ VOYS QUE CA CHANGE…..!!!!!

  3. La municipalité a pris sa décision : elle veut faire des économies de fonctionnement et les parents d’élèves n’y pourront rien .
    En 40 ans , Le Creusot a perdu 40 % de sa population . De nombreuses écoles ont été fermées : Pesselière ( 3 classes ) , Les Riaux (3 ou 4 cl ),Boulevard (6 cl) , St Henri (5 cl),Rue de Blanzy (au moins 5 cl ),Harfleur (4 cl ),Mouillelongue (3 cl),Guynemer (10 cl),Fr.Bourdon ( 5 cl ) et beaucoup de classes ont été fermées dans les écoles restantes ! Ch.de Gaulle a perdu 3 classes , V.Hugo au moins 4 ou 5 cl., Charmille au moins 3 classes , Pépinière au moins 5 classes, R. Rochette a perdu 1 classe et va en perdre encore une en maternelle, Pierre et Marie Curie en ont perdu au moins 4 ou 5 ….et la situation est la même pour les communes voisines .
    Les prévisions de l’INSEE ne sont pas optimistes pour Le Creusot .
    Le nombre de naissances ne cessant de diminuer chaque année , d’autres classes
    (ou écoles ) seront fermées !
    Bientôt , moins de 20 000 habitants !
    Et pourtant , dans ses voeux , M.le Maire disait « Le Creusot , une ville qui se développe « ….avec des rues désertes , des magasins fermés par dizaines , une population vieillissante , un marché immobilier pas dynamique du tout , on ne doit pas tous avoir la même idée d’une ville « qui se développe  » !

  4. Soyez sérieux les parents ! vos enfants iront juste en face, vous n’aurez qu’à traverser la route… vous préférez prendre le risque de fermer des classes avec de petits effectifs, dans une école vétuste plutôt que d’optimiser les effectifs dans une école adaptée et aux normes…
    Les effectifs par classe annoncés restent tout à fait correct et le personnel ne perd pas leur poste. Je ne comprends vraiment pas votre blocage et votre agressivité sur cette affaire.
    Quand la petite école de ma fille a dû fermer il y a quelques années, elle a été envoyée à 12KM, là il y avait matière à discuter mais il n’y avait rien à faire ! C’est l’éducation nationale qui décide au final des fermetures de classes… on ne peut pas repousser bien longtemps l’inévitable. Vous vous plaignez vraiment pour peu de choses.

  5. Ah Mr MARTI !! Grâce à lui j’ai quitter sa ville qui était devenu invivable ,triste et sans cœur !! Quand est-ce que les habitants vont voter utiles ? Et mettre fin à cette dynastie « partie socialiste »? Vous verrez sa ne peut qu’être mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *