•  

La tribune de Serge Desbrosses (PCF) – La Macronie lui fend le coeur

Je suis contre le régime spécial de la finance et je suis pour que tout le monde soit aligné aux régimes spéciaux.

Ainsi pourrait-on résumer la position des détracteurs de la réforme des retraites si bien défendue par la Macronie, son gouvernement, ses députés, ses sénateurs et… bien peu d’autres élus.

La Macronie est en réalité une escroquerie politique dont bien peu de personnes sont dupes. Comment croire que ce Président, avec ses amis de la finance et du MEDEF compatirait au triste sort du peuple français alors même qu’il méprise, comme un de ses prédécesseurs, les français qui n’auraient pas réussi à cinquante ans. Tout est relatif évidemment car dans la réussite on peut y mettre une Rolex à cinquante mille ou plus simplement une vie décente avec un SMIC à mille huit cent euros.

C’est là que le bât blesse. Je viens de lire un bien beau billet de notre inénarrable député qui n’en rate jamais une. « D’ailleurs, posez donc la question à ceux qui sont contre la réforme actuelle, s’ils estiment normal que des avantages soient reconnus à des professions où les contraintes ne sont plus les mêmes ; s’ils jugent normal qu’une femme sur deux aujourd’hui soit obligée de travailler au moins jusqu’à 67 ans pour avoir une retraite à taux plein, comme toutes les personnes confrontées à la précarité ; s’ils considèrent normal qu’aujourd’hui la retraite minimum mensuelle puisse atteindre péniblement 400 euros : face à ces réalités, ils changent immédiatement de sujets et parlent d’autres choses. » Et bien non M le Député, nous ne changeons pas de sujet car nous avons les réponses à vos questions. Question que vous et vos amis avez réfutées d’un simple revers de la main comme si ce n’était pas des questions d’importance.

Depuis combien d’années le PCF demande-t ’il l’égalité des salaires femmes/hommes ?

Depuis combien d’années le PCF demande-t ’il le retour des CDI comme contrat de référence ?

Depuis combien d’années le PCF demande-t ’il que les dividendes versés à la finance soient soumis au même régime que les salaires ?

Depuis combien d’années le PCF demande-t ’il qu’une vraie bataille soit menée contre l’évasion fiscale, source de perte de quatre-vingt milliards d’euros pour l’état chaque année ?

Depuis combien d’années le PCF demande-t ’il la création de poste de vérificateurs pour contrer cette évasion ? 

 « Voici quelques citations du rapport de la cour des comptes commandé par le gouvernement en février 2019 : « les travaux de chiffrage de la fraude fiscale restent à construire… cette situation s’explique notamment par le fait que l’administration fiscale ne s’est jamais mise en situation pour ce type d’évaluation ». L’administration fiscale n’agissant, bien sûr, que sur commande de son ministre de tutelle… Qu’en pense M. Darmanin ?

Le rapport pointe aussi le manque de coordination interministérielle qui s’accompagne d’une organisation encore perfectible… l’on cite également la baisse des effectifs et plus particulièrement du nombre des vérificateurs (de 4260 en 2013 à 3812 en 2018 !).

Dans sa conclusion générale, la Cour des Comptes indique : « Notre pays ne doit pas rester plus longtemps à l’écart d’un mouvement d’estimation de la fraude fiscale… les délais importants de mise en œuvre ne doivent pas être une raison pour ajourner le lancement du chantier… La lutte contre la fraude fiscale est plus que jamais une « ardente obligation ».

Depuis combien d’années le PCF demande-t ’il l’arrêt de l’hémorragie qui frappe les contrôleurs du travail laissant ainsi la porte ouverte à toutes les fraudes ?

M le Député, il semble qu’à part répéter inlassablement les mêmes ritournelles que vous devez apprendre par cœur pour être admis à l’oral macronien, vous ne vous souciez guère de ce que d’autres politiques pourraient effectivement apporter à notre peuple.

Entendu sur de grandes chaînes d’information :

« Tant qu’on n’a pas réglé le problème du chômage dans notre pays, franchement ce serait assez hypocrite de décaler l’âge légal. Quand, aujourd’hui, on est peu qualifié, quand on vit dans une région qui est en difficulté industrielle, quand on est soi-même en difficulté, qu’on a une carrière fracturée, bon courage déjà pour arriver à 62 ans (…). Alors, on va dire : “Maintenant, il faut passer à 64 ans ?” Vous ne savez déjà plus comment faire après 55 ans. Les gens vous disent : les emplois ne sont plus bons pour vous. C’est ça la réalité. (…) On doit d’abord gagner ce combat avant d’aller expliquer aux gens : “Mes bons amis, travaillez plus longtemps.” Ce serait hypocrite. »

M le Député, que pensez-vous de ces paroles ? Savez-vous qui les a prononcées ? Je vous éclaire, le Président de la république en personne en avril 2019. Vous a-t’il donné la marche à suivre pour expliquer ce revirement ? Que pensez-vous de la relation entre le Président de la république et le Président de BLACKROCK France ?

Alors, M le Député, le PCF ne souhaite qu’une chose :

Une bonne année à nos concitoyens à qui nous posons cette question : souhaitez-vous des élus macronistes dans nos collectivités ?

Serge DESBROSSES du P CF Bassin Creusotin

Président du groupe communiste

3ème adjoint au maire du Creusot

Ancien conseiller régional

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *