Konecranes – Une colère noire qui monte, qui monte, qui monte…

Noire comme la colère. Dans le ciel valloirien, elle monte, elle monte, elle monte. Ce matin, les salariés de Konecranes occupent toujours le parking du site. Depuis hier, ils sont en grève illimitée pour signifier aux dirigeants finlandais leur courroux face au plan de licenciements programmé pour la fin de l’année et, au final, une fermeture totale du site.

Sur 142 emplois, 116 sont déjà concernés par la première vague. Et dans le processus de démentèlement, le groupe finlandais Konecranes a bien l’intention d’aller vite même si se dressent contre lui le préfet de Saône-et-Loire, les élus locaux et bien entendu l’intersyndicale qui elle-même attend le soutien de la population aujourd’hui à partir de 13h30 devant l’usine.

Ce matin, Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines et Alain Philibert, maire de Saint-Vallier, ont rendu visite aux grévistes. Ils reviendront au rassemblement en début d’après-midi.

Deuxième jour de grève donc et une colère qui gronde.

Jean Bernard

7 commentaires

  1. Ce qui vous arrive est désolant .
    Pourtant, croyez vous que bruler palettes et pneus puisse changer quoi que ce soit ? Un geste de désespoir ?
    Si nous regardons ce qui se passe partout en France, ne faut il pas changer radicalement de méthode pour avoir la moindre chance de considération ?

  2. on est tous complètement choqués par cette décision, mais pourquoi polluer les riverains en brûlant des pneus ? à mon avis, Kones krane n’est absolument pas gêné par cette fumée noire et toxique…les habitants riverains oui…

  3. Oui pourquoi des pneus et des palettes.?
    La décision de la direction est prise depuis bien longtemps !
    Dans cette usine beaucoup d ouvriers ont été malmenés depuis de nombreuses années. Et ils vont finir par fermer complètement et le savoir faire partira dans un autre pays malheureusement.

  4. bonjour
    si je comprends bien il faut prendre sa lettre de mise à la porte et fermer sa gueule les acquis sociaux se sont obtenu grâce aux grèves demandez aux vieux mineurs si la grève ne vous conviens pas ne prenez pas vos 5 semaines de congés payées faite en cadeau à votre patron de même que les RTT

  5. Ce n’est pas grand chose des palettes et des pneus.Le confinement mondial décidé pendant la dernière cop 21 à fait du bien,le prochain sera plus long…Donc force à vous messieurs dames ✊🏼✊🏼

  6. Cette fermeture d’usine est certainement brutale, mais est-ce que les coûts de production son vraiment compétitifs face à la Chine et la Suède? Si tel est le cas, ce site doit perdurer.

    • Et toi, @virucid, es-tu « compétitif » vis à vis des cerveaux chinois (car, il y en a, et beaucoup ! ) ?

      Sinon, tu ne dois plus « perdurer » non plus …

      Cette réaction car tu sembles valider cette fermeture et ces licenciements !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *