Industrie – Mecateamcluster : l’émergence de la voie ferroviaire

Entre Saint-Vallier et Montceau-les-Mines, sur le bord du canal du Centre, du côté des Chavannes, la friche industrielle où s’entassaient de vieux wagons miniers, où les lapins crottaient allègrement, le paysage a bien évolué depuis 2011. Des bâtiments, puis une grande halle ont poussé et pousse encore. Et par-ci par-là, des locomotives, des engins de travaux, jamais les mêmes, ils vont, ils viennent se refaire une beauté.

Vous êtes au Mecateamcluster, seul lieu en France dédié à la maintenance des engins de travaux ferroviaires. Un truc de fou où ce n’est pas une entreprise, ni deux ni trois mais une centaine qui dans chacune dans leur domaine, apporte une réponse aux exigences de l’industrie ferroviaire : maintenance, formation, innovation, commercial…

Une visite capitale

Un truc de fou, un truc de dingue, « une réussite, une histoire d’hommes » rappelle Didier Stainmesse, le président de ce « train » auquel s’accrochent des entreprises. Forcément, de grands groupes sont montés dans les wagons, ETF, TSO, Novium, ERION France (voir plus loin) et même la SNCF. A tel point que Patrick Jeantet, Pdg de Sncf réseau, a souhaité découvrir ce Mecateamcluster. « Il en avait entendu parler, c’est lui qui a voulu venir », indique Didier Stainmesse.

Et quand le Pdg de Sncf réseau se déplace, c’est un signe, un très bon signe, une forme de reconnaissance pour les hommes qui ont conçu et développent en permanence ce site aux Chavannes.

Parce qu’ici, certes on bichonne les machines ferroviaires mais on invente, on créé pour garantir notamment la sécurité et la qualité des services de transport. Sncf réseau est demandeur et deux innovations sont en passe d’être commercialisées : une rame automatisée de ballastage et un système de détection d’obstacles sur les voies.

Les louanges du Pdg Sncf réseau

L’occasion aussi pour Patrick Jeantet d’inaugurer le nouvel embranchement qui relie Mecateamcluster au réseau ferré national. De découvrir auparavant la halle de maintenance livrée en mai 2018, les voies-école dédiées à l’apprentissage, l’atelier ERION France, en phase de finition et le centre de formation, en chantier actuellement.

« Nous avons signé un contrat et je vois qu’ici, c’est du concret » se félicite le Pdg Sncf réseau. « La filière ferroviaire doit prendre toute sa place dans l’industrie » poursuit-il. « Pour Sncf réseau, nous ferons de plus en plus appel aux entreprises privées ».

Puis autre bonne nouvelle, « nous allons investir dans le campus (centre de formation) pour continuer cette aventure collective et faire de Mecateamcluster, une référence de la filière ferroviaire française ». C’est Patrick Jeantet qui le dit. Donc…

Jean Bernard

 

Le siège ERION France aux Chavannes

Elle est immense cette halle qui d’ici juin entrera en service et abritera le siège de ERION France. Une halle dédiée à la maintenance des locomotives les plus puissantes, des « bêtes » de 120 tonnes. La société espagnole va démarrer avec 40 personnes, 120 sont prévues.

Entre la maintenance lourde, changement de roues, reprise à zéro des moteurs, la maintenance légère et préventive, ce centre est équipé d’un tour en fosse, un outil rare, dédié au reprofilage des essieux des locomotives de fret.

ERION a investi plus de 10 M€ dans ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *