Humeur : on peut se faire des calculs en mangeant une madeleine

Ce matin, en mangeant ma madeleine, je calculais que l’humanité pesait 227 milliards de kilos d’eau soit tout de même 227 millions de m3, à raison de 35 litres moyens par individu en comptant les gros, les maigres, les assoiffés et les déshydratés, ceux qui mettent du vin dans leur eau ou du pastis, ceux qui boivent sans soif et ceux qui meurent de soif.

Pour moi c’est une question vitale de connaître cette donnée dans le cadre de la guerre de l’eau qui a commencé dans de vastes contrées de notre planète.

Il y aurait des rentiers de l’eau comme des rentiers du livret A. Il faut les faire suer.

Quand on mange la madeleine du matin on peut se livrer à toutes sortes de calculs, CGS sur les retraites, longueur des embouteillages aux feux de la 9ème, etc. Et voilà que ma méditation matheuse est télescopée par les dires d’un scientifique quelconque interviewé dans ma télé par un journaliste qui a l’air complètement ahuri par ce qu’il entend.

La Dyscalculie… Diantre c’est y quoi cette bête ? Le CENOP (Centre d’évaluation Neuropsychologique et d’orientation pédagogique), composé de 38 femmes et deux hommes, nous renseigne derechef, il s’agit du « trouble spécifique des apprentissages touchant la sphère de la numératie : comprendre, utiliser, interpréter ou communiquer à l’aide des nombres. La dyscalculie est un trouble qui peut se présenter de différentes façons parce qu’elle englobe diverses compétences. » Donc un et un peuvent faire 3 ou 148 675 102,89 comme 2… Bien…

Souffrant de wikipédie aigue je me suis précipité sur le net pour mieux comprendre ce que cela signifiait. Et là révélation, ma scolarité s’est rétroéclairée comme les leds d’un écran plat. Je n’étais pas un cancre, simplement je souffrais de Dys plein de choses.

Et il y a le choix : dyslexie, dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie, dysphasie, dyspraxie visuo-spatiale, troubles de la mémoire, déficit attentionnel avec ou sans hyperactivité, troubles des fonctions exécutives, Enfants Intellectuellement Précoces, dépression.

Incroyable, si Gutenberg n’avait pas inventé l’imprimerie on ne pourrait sûrement pas lire ces trucs là et surtout on ne saurait même pas que ça existe.

Je n’ai pas tout compris, surtout les explications de ces fameux troubles. Mais cela veut dire que tout n’est pas de la faute du gosse et que tout ne se range pas dans la tête comme dans un sac de marin.

Donc parents inquiets par les résultats scolaires de vos progénitures impossibles, prenez la situation en main, « ils » ne sont pas forcément des cancres, ils souffrent peut être de Dys plein de choses. Allez sur Wikipédia ou voyez l’éducation nationale.

En tout cas c’est impressionnant ces 227 millions de m3 d’eau qui ne cessent de se déplacer à la surface du globe en subissant les grandes marées de la folie humaine et des grandes migrations économiques.

Je vais reprendre une madeleine pour éponger…

Gilles DESNOIX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *