Hôpital Montceau – Codef : la cardiologie va-t-elle passer de vie à trépas ?

Le docteur Tarek El Habach et Michel Prieur (CODEF), photo archives.

La mise à mort de notre hôpital est en marche !

Toutes et tous mobilisés contre la fermeture

du service de cardiologie

Communiqué du Codef – Dans un courrier du 03/02/2022 adressé à Monsieur Suignard Directeur délégué de Jean Bouveri, écœuré par le travail de sape de Madame Ungerer Directrice du GHT, le docteur El Habach écrivait : “Devant le constat d’impossibilité de trouver une solution dans la gestion des difficultés récurrentes du service de cardiologie, je vous prie de bien vouloir accepter ma demande de me retirer de mes fonctions de chef de service de cardiologie sur le centre hospitalier de Montceau les Mines.”
Le Codef a pris tout de suite la mesure de la gravité de la situation et pris contact avec le Directeur de la Commission Médicale d’Etablissement (CME). Lors d’une réunion de celle-ci avec les partenaires sociaux une sortie de crise a été tentée. Le docteur El Habach avait soumis un projet d’organisation du service, condition sine qua non pour revenir sur sa décision de démission.
Projet qui a été écarté par la nouvelle direction du GHT qui n’a pas changé d’un iota l’objectif de la précédente, centraliser toute la cardiologie à Chalon sous le couvert d’une Fédération Médicale Inter-Hospitalière de cardiologie. Rien d’étonnant pour le Codef qui n’a cessé de faire comprendre que la nomination d’un nouveau directeur ne changerait pas la feuille de route de l’ARS.
Force est de constater que nous ne partageons pas les mêmes vues que Madame Jarrot (Présidente du Conseil de surveillance) qui déclarait récemment dans les médias locaux : “Un hôpital pour l’évolution duquel je forme de nouveau des vœux plus optimistes alors que nous avons accueilli un nouveau Directeur du GHT en la personne de Philippe Collange Campana avec qui j’ai eu de nombreux échanges à l’issue desquels je pense que nous allons enfin trouver les moyens de modifier le sens de cette spirale infernale qui a si longtemps porté notre hôpital et ses personnels sur des chemins d’« infortune »”.
Force est de constater que nous voilà de retour sur les chemins d’infortune et ce, dès demain lors d’une réunion de la Commission médicale d’Établissement (CME), avec l’invitation des cardiologues du CH de Chalon sur Saône pour présenter leur projet qui aboutira, selon nos informations, à la transformation du service de cardiologie en structure de médecine polyvalente. Encore faudra-t-il recruter un médecin pour en assurer la responsabilité.
Mais rassurez-vous braves gens deux cardiologues de Chalon viendront officier à temps partiel et vous orienter vers Chalon si nécessaire ! Et tant pis pour la difficulté pour vos proches à vous rendre visite.
Force est donc de constater la gravité de la situation : nous l’avons écrit, affiché, notre hôpital se meurt.
Allons nous assister à sa destruction sans réagir ? Sommes-nous assez inconscients pour ne pas comprendre la perte de chance vitale que signifie la fermeture de notre service de cardiologie ? Le projet proposé est pervers, il suffira de le transcrire pour les autres services et ainsi faire de Jean Bouveri une aile de l’hôpital de Chalon.
Au Codef nous ne voulons pas le croire et appelons la population à se tenir prête pour témoigner de notre volonté de conserver une offre de soins en adéquation avec les besoins de la population.
Nous appelons les organisations syndicales de l’hôpital à s’opposer à ce nouveau démembrement et nous leur disons que nous sommes prêts à nous mobiliser avec elles pour contrecarrer cette “Casse du siècle”.
Nous appelons les élu·es à prendre publiquement position, aucune force ne doit manquer, le temps presse.
TOUTES ET TOUS ENSEMBLE POUR NOTRE BIEN COMMUN, NOTRE HÔPITAL !

PS : le 25 février dernier le Codef avait exprimé sa position au futur Directeur dans un courrier que nous publions ci-dessous.

NDLR : Nous avons joint hier soir Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines et présidente du conseil de surveillance de l’hôpital Jean Bouveri. « Le conseil de surveillance va se réunir le 31 mars en présence des cardiologues du GHT pour expliquer la situation ».

Hôpital – Le service cardiologie victime d’arythmie, c’est grave docteur ? – L’infoRmateur de Bourgogne (linformateurdebourgogne.com)

21 commentaires

  1. Et pendant ce temps là, il y en a qui vont applaudir le 1er ministre à Macon !!!
    Pauvre France !

  2. Gaetan du Plessis

    Mais quelqu un est encore assez dupe pour croire ce que dis Mme Jarrot ?

  3. Le problème est d’avoir fait des alliances avec Chalon, dont l’intérêt est justement d’être le seul hôpital de la région. Cela fait 20 ans qu’il essaye de couler les autres, lui qui est empêtré dans bien des affaires, qui gère le SMUR à sa botte, qui souhaite rentabiliser un hélicoptère qui n’était pas nécessaire, il faudrait sortir de cette alliance, mais je crois qu’il est trop tard….

  4. Si la cardio fermé, Quid de la pneumo? Et des urgences?

    Tous ces patients en Affection Longue Durée pourront malgré tout aller en consultation à Chalon ou ailleurs grâce aux transports sanitaires. Encore faut il que le praticien accepte de délivrer l’ordonnance. S’il refuse, il faudra sortir le porte monnaie. Ou demander à un proche de prendre des jours de congés pour être emmener. Combien de personnes seules ne se soigne plus à cause de cela?

    Et encore faudra-t-il trouver une ambulance, un VSL ou un taxi disponible car ils sont déjà bien saturés. Ils font ce qu’ils peuvent avec les moyens qu’on leur donne.

    Et au final, quel coût pour notre pauvre sécu? Les économies réalisée par l’hôpital sont largement absorbées par le transport (consultations, hospitalisation, chirurgie ambulatoire). Mais puisque ce n’est pas le même budget… Noublions pas que quoiqu’il arrive, l’argent sort des mêmes poches.

  5. Il y en a qui se battent pour la santé pour tous et d autres qui préfèrent se battrent pour investir de l argent à fond perdu pour un lavoir rongé par la rouille!

  6. tout sur les EHPAD une mine d’OR

  7. Ah quelle bonne nouvelle. Et grâce @ qui ? Aux politiques qui sont adoubes par des millions d’électeurs qui ont voté pour eux depuis 40 ans Sa majesté Emanuel 1er n’a rien à craindre car il sera réélu . Pauvre France.

  8. « La Santé n’est pas un marché, c’est le moyen de sauver sa peau », Christian Harbulot, directeur de l’école de guerre économique, Paris : https://www.ege.fr
    Dit autrement : alors que la maladie ne prévient pas, alors que nous avons besoin d’être en bonne santé pour pouvoir cultiver tous ses savoirs et ses compétences en vue de travailler pour un pays qui peut être un phare dans le Monde (Connaissances scientifiques, Philosophies Morales, Technologies, Arts, Réindustrialisations, Emplois, Défense…..)
    Donc nous avons besoin d’un déploiement territorial d’accès à la santé très maillé pour que chaque être humain puisse être soigné dans de bonnes conditions, et dans des conditions de partages et de solidarités (et non de la concurrence et des économies budgétaires) pour ensuite être en mesure d’apporter sa pierre intellectuelle et matérielle (élever les enfants, leur proposer un environnement sécure, transmettre l’histoire et les valeurs morales est aussi fondamental, souvent tenu par les grands-parents qui pallient les emplois du temps redoutables des actifs) à tous l’édifice français. (C’est là aussi que l’Europe pourrait être un niveau pertinent pour résister aux très grandes puissances)
    Sans cette base de coopérations médicales intra-muros, nous risquons fort d’être très dépendants d’autre puissances (c’est déjà le cas dans de nombreux domaines, exemple crise Covid et notre incapacité à faire rapidement un vaccin français, notre dépendance aux masques et aux éléments chimiques des tests détenus par d’autres pays) dont nous aurons alors besoin des autorisations pour survivre ; le devoir de chacun (une fois en bonne santé) étant ensuite d’augmenter ses capacités de connaissances et de savoir-faires et non pas se lobotomiser devant des divertissements creux, et à chaque territoire selon sa spécificité et les citoyens déjà présents de développer ses spécialités.

    • Philo ! Tout est dit et fort bien dit, mais quiconque ne semble se poser les bonnes questions pour essayer de comprendre réellement ce qui se passe, se trame dans notre bas monde.
      Mais 🤔
      « Qui gouverne ? Le Forum de Davos et le pouvoir informel des clubs d’élites transnationales »

      • C’est plus compliqué que cela, Martin Blachier dans son dernier livre évoque aussi certains syndicats qui font un pouvoir de lobbying très puissant en vue de garder la liberté de faire à sa guise (à vérifier par une enquête approfondie pour avoir des preuves de ce qu’il avance) (sur la carte, on voit bien que l’installation préférentielle des médecins est les Alpes et Paca! on se demande bien pourquoi! (clin d’oeil)).
        Pourquoi certains territoires sont-ils donc parfaitement pourvus en médecins et d’autres en sous-effectifs? Cela aurait peu à voir avec les Davosiens, ou alors indirectement par une forme d’idéologie culturelle bien intégrée (« l’efficacité économique et la culture de la maximalisation des bénéfices »?).
        Et ne jamais oublier que une bonne partie de la population accompagne parfois cette culture-là en souhaitant par moments « le beurre et l’argent du beurre » (le profit au moindre effort), le « strass et les paillettes » en lisant avidemment dans les magazines qui ont l’air de se vendre très bien les dernières frasques du Prince William…. (cf Bascar Hypnomachie), et en se laissant confortablement gouverner comme des « enfants qui ont peur à la moindre petite crise » : donc responsabilité 50/50!
        https://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/densite-de-medecins-generalistes-liberaux

        • Merci Philo, merci pour le lien.
          Rien à ajouter, hormis que le « Docteur » Martin Blachier est un personnage peu crédible, qui retourne sa veste au gré de ses envies, friand des plateaux « télé » et s’acharnant un peu trop sur certain(e)s .
          Difficile de débattre de cela, de partager via cette page de l’Informateur de Bourgogne (merci à lui).

          • Parfois, « retourner sa veste » n’est qu’un changement d’avis après une prise de conscience. Il me semble que le Dr Blachier (diplômé et chercheur, j’y reviens) a modifié son point de vue lorsqu’on a souhaité imposer aux enfants de telles restrictions que leurs pathologies psychiatriques ont explosé.
            Comment juger de la crédibilité des uns et des autres? Qu’est-ce qui donne la légitimité de s’exprimer?
            Je pense qu’il faut faire la part des choses. Oui, il s’acharne un tant soit peu sur quelques uns, ce qui n’est pas très recevable. Mais ce n’est pas pour cela qu’il faudrait tout rejeter en bloc.
            On peut s’appuyer sur certains aspects qui laissent une ouverture au débat et laisser de côté les supputations. (Nous avons le même problème avec Michel Onfray : laissons-le faire ses petits délires sur lesquels ne pas répondre, et attrapons au vol les notions profondes sur lesquelles demander des précisions).
            Le plateau télé est en effet un miroir déformant et ô combien narcissisateur qui entraîne quelques dérives maladroites dans les comportements humains, même chez les plus conscients. En revanche, on peut s’appuyer sur les diplômes, les CV, les résultats des recherches, les publications et surtout le fond des discours en corrélation avec les comportements (hors caméras) pour appuyer une certaine légitimité à donner un avis sur un sujet et en mesurer et sa pertinence, et sa bonne foi.

  9. MERCI A MATHUS…BILLARDON….LAGRANGE…PHILIBERT …ETOUTE LA CLIQUE SOCIALO COMMUNISTE DE LA CCM….C EST EUX LES RESPONSABLES….en ne faisant pas l hopital communautaire  » la messe était dite «  » ….tout le reste est de la « littérature…il fallait absolument être prêt avant chalon…..

  10. l’hôpital communautaire aurait du voir le jour il y a longtemps si ceux qui critiquent aujourd’hui l’avait accepté en son temps, maintenant il reste l’hôtel dieu ( privé) du Creusot qui à de nombreuses compétences , alors investissons dans celui-ci, mieux vaut cela que rien !!

    • Finalement ils ont bien fait de privatiser, tout n’est pas rose mais ils ont les reins un peu plus solides et résistent aux bâtons que Chalon leur met dans les roues.

  11. Bravo à ces gens qui se battent pour la défense de notre hôpital.
    Mais tout est écrit depuis bien des années déjà.Quand je dis on, je parle de l ‘ARS dont l’objectif est clairement de faire de notre hôpital un grand EHPAD..
    En 30 ans, on a vu se dégrader de façon inexorable l’accès aux soins tant au niveau hospitalier pour notre bassin de vie qu ‘au niveau libéral.
    Nos politiciens successifs de droite et de gauche ont signé l’arrêt de mort de la médecine et l’accès égalitaire aux soins des contribuables.
    On noie le poisson en parlant de déserts médicaux en zone rurale, que je ne nie pas, mais le problème touche notre pays dans son entièreté.
    Trouvez à Montceau un dentiste, un cardio ,un gynéco, un généraliste…..dans des délais acceptables.
    Et n’oublions pas que durant la crise COVID, on a continué à fermé des lits d hôpital……en toute discrétion.
    A FJM: bien d’accord avec vous mais que faire, le vote blanc n’étant pas reconnu.
    Sa majesté Macron va repasser avec un pourcentage d’électeurs non représentatifs de la France mais il en est ainsi
    D’accord aussi sur le principe de démissions massives de nos élus en soutien à notre cardiologue mais ne rêvons pas!

  12. Vous avez raison madame LISA .En fait celà fait 40 ans que la france est en déliquescence dans tous les domaines . en particulier dans le domaine de la santé que ce soit au niveau local ou national . Grace à qui ?et bien aux gouvernants successifs de droite , de gauche , du centre etc qui n’ont fait que mettre la poussiere sous le tapis et vivre gracement du système .. Et comment sont ils arrivés au pouvoir ces incapables ? ils ont été élus démocratiquement par une majorité de Français , ceux là meme qui crient au scandale aujourd’hui ..pendant 40 ans ils ont enfumé les français lors des campagnes électorales et plein de gens y on cru au point de se déplacer pour aller voter pour eux .Bien sur madame que sa majesté emmanuel 1er sera élu et comme on peut le penser ce sera  » les doigts dans le nez  » . plaignons nos petits enfants ils ne savent pas ce qui les attend .

    • Plutôt que de plaindre nos petits enfants il serait peut être judicieux que leurs propres parents les protègent en leur expliquant intelligemment ce que sont les réalités de la vie.

  13. A Mme Lisa . Aller voter blanc ne sert à rien si ce n’est qu’à réconforter les politiques car ils constatent que les gens se déplacent .De toute façon ils seront élus . La dernière fois que je suis allé voter cetait en 1981 car bien naïvement j’ai cru que quelque chose allait changer . J’ai vite déchanté et j’ai tout compris . Et depuis ça n’a fait qu’empirer. La seule façon d’après moi pour faire comprendre aux politiques que ca suffit c’est que plus personne ne se déplace pour aller voter .malheureusement je ne verrai jamais ça de mon vivant. Qu’ils dorment tranquille l’humain est ainsi fait .

  14. Je voudrais dire à ceux qui s’intéressentà ce site que plusieures fois jai été censuré par les décideurs de la publication des commentaires. Ce serait bien que ces gens aient le courage d’expliquer ici la raison de cette censure . Je n’ai jamais insulté qui que ce soit dans mes commentaires. Peut être que je ‘ai dit ce que certaines personnes ne veulent pas entendre .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.