Hôpital – MC Jarrot : « Je n’accepterai jamais la fermeture de la chirurgie »

Nous avons retrouvé Marie-Claude Jarrot. « Je suis extrêmement sereine par rapport à mes engagements ».

Photo archive

Devant l’acharnement des uns et des autres, en particulier de l’intersyndicale du centre hospitalier Jean Bouveri à l’encontre de Marie-Claude Jarrot (lire https://linformateurdebourgogne.com/hopital-a-la-recherche-de-marie-claude-jarrot/), présidente du conseil de surveillance de l’hôpital, madame le maire de Montceau-les-Mines a réagi au téléphone.

Dans le communiqué des syndicats hospitaliers, on lui reproche, entre autres: « Depuis l’annonce du 09 janvier 2018, concernant la fermeture de la chirurgie, aucun Conseil de Surveillance n’a été réuni !! »

« Mais ce sont eux qui ont demandé à repousser le conseil de surveillance début mars. Il était prévu le 19 mars et il se tiendra finalement le 12 avril 2018, à leur demande, je le précise  » affirme Marie-Claude Jarrot. Elle ajoute aussitôt: « Et savez-vous où sont les partenaires sociaux en ce moment (mardi 20 mars 2018)? Ils sont reçus à l’ARS (agence régionale de santé) ».

Autre point soulevé par l’intersyndicale: pourquoi Madame La Présidente du Conseil de Surveillance, le jour de l’annonce (9 janvier 2018) accepte-t-elle déjà la perte de la chirurgie contre des compensations ?

« L’hôpital, je m’en préoccupe tous les jours. Jamais je n’accepterai la fermeture de la chirurgie mais il faut bien négocier une compensation financière pour les investissements et les travaux à réaliser à l’hôpital » rappelle la présidente du conseil de surveillance. « Et même si les compensations arrivent, je ne suis, nous ne serons jamais d’accord avec le départ de la chirurgie, ce n’est pas possible, ce n’est pas acceptable ».

Quant aux urgences, « elles ne sont pas menacées mais nous devons obtenir une surveillance médicale, il faut un chirurgien » avance le maire.

Alors sera-t-elle présente samedi 24 mars 2018 au rassemblement devant la mairie? « Bien sûr, je suis extrêmement sereine par rapport à mes engagements. Je vous rappelle que j’ai hérité de la dette de 18 M€ mais aussi de la fermeture de la maternité ».

A quoi faut-il s’attendre samedi 24 mars sur les coups de 10h devant la mairie? A une ambiance tendue, c’est probable.

Jean Bernard

4 commentaires

  1. Comme d’habitude madame la présidente du conseil de surveillance ou madame le maire !! Ce n’est jamais de votre faute ! Je vous rappelles que le maire aussi avait hérité de la dette ! Mais lui au moins il se battait pour que l’activité continue. Certe cela ne réglait pas la dette.

  2. elle a actée la fermeture et valider avec l’ARS en direct de l’hopital dans un reportage sur France 3 bourgogne, la vidéo est très explicite et elle, ne ment pas.
    En plus de la trahison, on ajoute le mensonge et le manque de courage HONTE À VOUS!!!
    Si vous êtes vraiment Gaulliste « comme vous le dites » démissionnez pour garder la chirurgie et représentez vous! Mais encore une fois et vous le savez vous perdrez votre place et prendriez une claque phénoménale 4 ans à peine après votre élection, en tout cas ça ne prendras pas 3 mandats pour vous virez!!!

    • Le PS ou ce qu’il en reste est en campagne.
      Ce n’est pas l’hôpital qui vous intéresse il semble bien. mais vous n’avez encore pas
      admis d’avoir été chassé par les Montcelliens.
      Alors laissez les élus travailler et retournez à votre petite plolitique
      de salon.

  3. Je vous en supplie madame le maire retourner a lux !! Laisser notre bassin minier tranquille ! DEMISSIONNER !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *