Hôpital – Le Codef et son facteur présidentiel

L’Elysée, « boîte postale » du Ministère des Solidarités

et de la Santé !

• • •

Communiqué du Codef – Le Codef a reçu un nouveau courrier de la Présidence de la République qui l’informe que Monsieur Emmanuel Macron a bien pris connaissance de la proposition d’inclure l’offre chirurgicale dans la définition du label Hôpital de proximité.

Mais une fois de plus, Michel Prieur Président du Codef, dans une réponse adressée le jour même, note que la démarche du Codef est de nouveau transmise à Madame Buzyn « qui, jusqu’alors, ne nous a jamais répondu sur le fond » rappellera-t-il.

Pour mémoire, début juin, un courrier de sa cheffe de cabinet, Madame Marie ARGOUARC’H , précisait « que les attentes du Codef ont été transmises à la directrice générale de l’offre de soins (DGOS) pour un examen attentif ».

Un mois plus tard le Codef n’a toujours pas la moindre trace de cet examen. Et il n’en aura vraisemblablement pas car ce n’est pas le premier courrier transmis à la DGOS. Et tous sont dans l’attente d’une réponse.

Ceci étant, cette fois-ci, le courrier présidentiel nous dit que Madame Buzyn « tiendra directement informé (le Codef NDLR) de la suite susceptible d’être donnée ». Espérons que cet engagement sera tenu.

En tout état de cause le Codef informe la population, les élu-e-s, les organisations représentatives des personnels hospitaliers qui, tous ensemble, exigent une offre de soins de proximité répondant aux besoins des habitants de notre bassin de vie.

Et Michel Prieur de conclure : « Monsieur le Président, si l’humain est au centre de vos préoccupations, si le terme démocratie a encore tout son sens, alors nul doute que vous demanderez à Madame Buzyn de s’engager vers la solution réclamée par le Codef et les 52 Maires de notre territoire de santé. »

le 2 Juillet 2019

Un commentaire

  1. On est tous d’accord pour reconnaître l’énergie de Michel PRIEUR!
    Demain soir au conseil municipal de Saint-Vallier, il sera question de ce sujet.
    Venez nombreux à 19h30.
    La santé n’a pas de prix, mais si elle avait un coût moindre, ce serait tellement plus facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *