Hôpital – Feu vert pour un référé suspensif

Le tribunal administratif aura à se prononcer sur la suspension de la décision de fermer la chirurgie à l’hôpital de Montceau.

Marie-Claude Jarrot, présidente du conseil de surveillance de l’hôpital de Montceau a réuni en fin d’après-midi un conseil extraordinaire avec à l’ordre du jour, un seul sujet : définir l’action juridique à mener pour maintenir la chirurgie.

A conseil de surveillance extraordinaire, présence extraordinaire également puisque Jean-Luc Davigo, directeur de l’offre de soins à l’ARS (agence régionale de santé) était présent. Comme quoi à Dijon, son directeur Pierre Pribile, prend la situation très au sérieux. Christine Ungerer, directrice du GHT (groupement hospitalier du territoire nord), assistait bien évidemment au conseil.

Après soixante-quinze minutes de débat où chacun a pu s’exprimer _ « ce fut parfois vif » précisait Jean-Luc Davigo _, le conseil de surveillance et le groupement de coopération sanitaire de l’hôpital ont, à l’unanimité moins deux voix (abstention) côté des fonctionnaires, voté « pour un référé suspensif de la fermeture de la chirurgie » indiquait Marie-Claude Jarrot.

« Nous envoyons un signe fort sur l’activité médicale. Ce référé doit nous permettre de mettre en place un moratoire et se poser devant la violence de la situation » ajoutait-elle. « La disparition des médecins à l’hôpital nous inquiète beaucoup ».

Voilà ce qu’on pourrait appeler les dommages collatéraux suite à la décision de l’ARS de fermer la chirurgie. C’est la débandade au sein du personnel. Sauve qui peut. Plus de chirurgiens et à ce rythme, plus de médecins, que restera-t-il de l’hôpital de Montceau?

Avec le référé suspensif, la chirurgie ambulatoire pourrait, dans un premier temps, poursuivre son activité. « Nous avons l’autorisation de chirurgie jusqu’au 15 juillet » précisait encore la présidente du conseil de surveillance. Au cabinet d’avocats Audard à Paris de se charger de l’affaire, de cette procédure d’urgence.

Jean-Luc Davigo a simplement déclaré: « Je prends note de la situation ».

En fin de compte, la seule question qui mérite d’être posée est de savoir si un retour de la chirurgie au CH de Montceau est possible? Et, autre sujet d’inquiétude, quelle va être la réaction de l’ARS?

Jean Bernard

2 commentaires

  1. Bravo Mme le Maire. Vous venez encore une fois de faire mentir vos détracteurs. Nous n’avons jamais douté de votre volonté farouche de luttere avec la force et la vigueur que nous vous connaissons au maintien de notre hôpital. Et, quoi qu’il arrive ( j’espère le meilleur) vous n’aurez rien à vous reprocher. La seule constatation que je suis en mesure de faire est que vous êtes bien seule ( absence du député ) à vos côtés.

  2. Il fallait le faire, c’est peut-être un peu tard car tout est désorganisé : personnel parti ailleurs….
    Mme la présidente et Maire aura tout fait, rien à reprocher. Ensuite…? Mobilisation de la population pas terrible seul une fois 1000 personnes pour un bassin de 100 000. Mais on ne rassemble pas avec une organisation et des réflexes de 1917 type URSS, par contre OUI À FOND avec l’intersyndicale. Elle aurait mené les rassemblements seule il y aurait eu beaucoup plus de monde, triste 😔.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *