Hôpital – Des dates qui plombent l’atmosphère

LE CODEF COMMUNIQUE – LE CALENDRIER DE L’IMPOSTURE.


Vendredi 15 septembre le Codef rencontre Monsieur Gauvain. Cet échange, de 45 minutes, trop court aux yeux du Codef, aura eu le mérite de provoquer une rencontre entre une association soucieuse de l’avenir du centre hospitalier de Montceau avec son statut MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique) et un « jeune » parlementaire qui aura à se déterminer lors du vote des lois définissant notre politique de santé. Michel Prieur, au nom du Codef a remis à Monsieur Gauvain une lettre à l’attention de Madame la Ministre de la Santé. Monsieur Gauvain, s’est engagé à lui transmettre. Au final, cette rencontre sera à mettre à l’actif d’une visite de courtoisie, il faudra laisser du temps au « jeune » parlementaire de se saisir des dossiers.
Samedi 2 Décembre 2017 : préambule de notre communiqué de presse du 3 décembre :
36 personnes présentes ce samedi 2 décembre 2017 à l’appel du Codef, dont 16 élus représentants 10 communes et la communauté urbaine (5 Maires se sont excusés). Les membres du Codef ont regrettés l’absence des 3 député(e)s de la 2ème, de la 3ème et de la 5ème circonscription.
Quelques heures après notre réunion, le Codef prendra connaissance dans un média local de la première visite de Monsieur Gauvain à l’hôpital la veille de notre réunion publique. Nous écrirons que cette visite aura peut-être été provoquée voir accélérée par ladite invitation citée précédemment.
Madame Jarrot présente à notre réunion, lors de sa prise de parole ne dira pas un mot sur cette visite inopinée à laquelle elle a assistée en sa qualité de Présidente du Conseil de Surveillance. Pas un mot en sa qualité de Présidente des Maires de Saône et Loire aux 15 élu(e)s de la République présents à la réunion.
Dans notre communiqué, volontairement, lorsque nous évoquons la visite de Monsieur Gauvain, nous ne citerons pas Madame Jarrot pour ne pas porter préjudice à l’unité.
Samedi 16 Décembre 2017. Une centaine de personnes réunies sur l’esplanade de la Mairie. Madame Jarrot martèle de ses vœux l’effacement de la dette et le maintien de la chirurgie micro à la main. Monsieur Gauvain s’excusera 2 jours plus tard, il était pris par la visite du Ministre de l’agriculture à St Eusèbe.
Lundi 18 Décembre 2018 : Entretien téléphonique avec Monsieur Gauvain. A la question de Michel Prieur, « tous les besoins en chirurgie conventionnelle vont être assurés par l’hôpital pivot William Morey de Chalon-sur-Saône, c’est à dire pour 350 000 habitants. Ce qui n’est pas possible car cet hôpital n’en aura pas la capacité́.
Sur ce point, quel est votre avis ? » Monsieur Gauvain répond que l’on en revient au plan qui avait été́ présenté́ en juin avec les trois scenarii, qu’il y a une solidarité́ au sein du GHT entre les trois hôpitaux : Autun, Chalon et Montceau et que dans ce cadre là, la chirurgie ambulatoire reste à Montceau.
Après ¾ d’heure d’entretien, la conclusion de Monsieur Gauvain, « je ne suis ni maire de Montceau, ni directeur de l’hôpital, je les accompagne et nous nous voyons régulièrement pour les aider et pour trouver une solution. C’est un dossier qui est très compliqué, très ancien, notamment avec ce qui s’est passé avec Le Creusot. Voilà, maintenant on va trouver une solution. » Maintenant nous savons laquelle !
La solution s ‘éloignera un peu plus quelques jours plus tard. L’annonce de l’abandon de la chirurgie ambulatoire est publiée au grand dam des hospitaliers qui tombent de haut.
Samedi 20 Janvier 2018. 500 personnes réunies face à l’urgence. Madame Jarrot nous conseillera à plusieurs reprises : « il n’y a que vous (Codef ndlr) qui prenez la parole ! » Ce qui ne l’empêchera pas de s’approprier le micro quelques instants pour redire « effacement de la dette et le maintien de la chirurgie ».
La conférence de presse qui suivra mettra en lumière les premiers signes de division. Monsieur Gauvain à plusieurs reprises nous dira qu’il sera difficile d’obtenir un rendez-vous avec le 1er Ministre.
Nous relevons dans le journal local que « Le député a insisté sur la nécessité de « coopérer avec l’hôpital de Chalon ». Qu’il a promis de « continuer le combat » avec la Maire de Montceau Présidente du Conseil de surveillance du centre hospitalier Jean-Bouveri, et tous les élus du territoire. « Nous avons deux objectifs : obtenir un financement exceptionnel de l’Etat pour l’effacement de la dette de l’hôpital et un plan de financement pour des investissements dans les locaux et le personnel ». Marie-Claude Jarrot a assuré que « lors de notre entretien à Matignon avec des conseillers du cabinet du Premier ministre, nous avons été écoutés. Il faut maintenant que le gouvernement passe aux actes ».
Et c’est avec stupéfaction que nous apprenons à cette conférence qu’ils ont été reçus au cabinet du 1er Ministre ! Elle passe mal, mais nous avalons la couleuvre pour ne pas apporter de l’eau au moulin de la division.
Aux alentours du 10 Mars, nous prenons connaissance d’un article du Figaro. Alors que depuis le 20 janvier le Codef n’a cessé de mobiliser en organisant 7 réunions décentralisées, Madame Jarrot, le 28 février, allait, elle, déjeuner à l’Élysée à l’invitation de Monsieur Macron et aux côtés, selon Le Figaro, d’élus de droite « compatibles » dont Monsieur Estrosi ou encore Franck Riester président de la région Grand Est. Excusez du peu !
Ne croyez pas qu’il fut question de notre hôpital. Pour preuve les propos de l’un des participants rapportés par Le Figaro : « Emmanuel Macron veut bâtir un axe central pour les européennes avec l’idée de maintenir ces alliances pour les prochaines municipales.» Limpide et bien loin de nos revendications.
Dimanche 11 Mars 2018 : Reportage FR3 à l’hôpital – En direct Madame Jarrot déclare : « Bien sûr c’est un coup dur, c’est un coup que nous sentions arriver depuis que nous avons perdu la maternité (2009 ndlr). Ce qui compte maintenant c’est que l’hôpital de Montceau reste, reste, se maintienne aves les urgences H24. »
La journaliste de FR3 de préciser : « La Maire l’assure l’hôpital va continuer de fonctionner malgré la disparition de la chirurgie et de ses 70 ETP. »
Tout est dit. Le lien avec la maternité est un argument complètement fallacieux. Des mois et des mois de combat anéantis par cette intervention. Madame Jarrot montre là son double jeu. « Je lutte à vos côtés contre la fermeture de la chirurgie et à l’adresse de qui veut l’entendre, j’accepte le principe de sa fermeture sans oublier de remercier les compensations au passage ».
Samedi 24 Mars 2018 : Madame Jarrot, Monsieur Gauvain affichent leur complicité et assureront le spectacle aux pieds des escaliers de la Mairie. Avec un aplomb à faire pâlir tous les naïfs de la terre, ils n’auront de cesse de provoquer et de se faire passer pour des victimes sous le parapluie grand ouvert de « leur » démocratie.
Mercredi 28 Mars 2018 : Madame Ungerer, laisse tomber Madame Jarrot et Monsieur Gauvain en avouant à la presse que la décision a été prise en début d’année de fermer la chirurgie fin avril début mai. Ils savaient… !
Pour couronner ce calendrier comment ne pas rappeler l’imposture ministérielle : Huit lettres recommandées envoyées à madame Buzyn, une au premier ministre toutes restées sans réponse.
Et que dire de l’ARS qui ne répond pas à notre demande de rendez-vous prise à la suite d’un rassemblement populaire de 1500 personnes exigeant le maintien de la chirurgie.
Quel mépris opposé au Codef et aux maires qui l’ont soutenu pour sauver l’offre chirurgicale d’un bassin de vie de plus de 100.000 habitants. Comment pouvons nous parler encore de démocratie?
Et maintenant :
Jeudi 12 Avril 2018 : Réunion du Conseil de Surveillance. Date à graver dans le marbre et que les historiens retiendront pour acter la fin de la chirurgie à Montceau. C’est important notamment pour les générations futures…
Le Codef est prêt à soutenir toutes les forces vives, élus, population pour exiger des membres du Conseil de Surveillance qu’ils disent NON à la fermeture de la chirurgie.
Le 3 Avril 2018

6 commentaires

  1. Trop bien rédigé pour être de certains ( les nègres ) en ecritures sont bien utiles ( surtout s’ils sont socialistes ) et futurs candidats aux municipales. Bientôt nous lirons que peut être M.JARROT ( Père ) est responsable de la fermeture de certains services . Cela s’appel du pilonage médiatique en espérant que plus les électeurs lirons le Nom de Mme JARROT (désignée comme responsable) et plus ils voudront le changement. Les soviets en EX URSS utilisaient déjà les mêmes méthodes. A suivre avec l’Informateur.

  2. Bonjour. Je voudrais tout d’abord remercier l’informateur pour la liberté sans vulgarité qu’il laisse aux lecteurs. J’ai lu avec attention l’article du codef qui effectivement ne doit pas être intellectuellement l’oeuvre des brailleurs qui étaient sur les marches de la Mairie au dernier rassemblement e soutien à notre hôpital.
    J’ai toutefois relevé que les Noms de Mme le Maire de Montceau et celui du Député revenaient les plus souvent dans l’article(afin de bien préciser qu’ils étaient les méchants) le codef est il devenu la voix de son maître? Je me pose la question.
    Le codef a été créé dans le but de défendre notre hôpital je respect là démarche et je la soutien lais celui-ci est devenu le bras armé de M.SALVEZ qui rêve de revêtir un jour l’écharpe de Maire de Montceau.
    Dans cette démarche il est en mesure de pouvoir compter sur la totale coopération des actuels ou même anciens du pcf Montceaulien qui sont justement aux commandes du codef.
    Donc oui nous défendrons notre hôpital mais NON nous ne nous laisserons pas manipuler par les spécialistes de l’agitation et de la déstabilisation.
    Lors du rassemblement de soutien ceux qui hurlaient, insultaient brandissaient des pancartes où était portée l’inscription » JARROT DEMISSION » n’étaient pas des usagers en colères mais bien des gros bras de la cgt membres pour certains du pcf collaborateurs des pseudos représentants des usagers. Donc, je suis en phase avec le commentaire de BISMUTH(rires) Mes excuses pour avoir été aussi long mais nous ne pouvons laisser la parole au seuls agitateurs du codef.
    Défendez notre hôpital OUI mais NON á la manipulation bassement politicienne.

  3. la je suis d’acore avec vous on vois le niveau de la mairie des ST vallier PCF et CGT

  4. BISMUTH ? Paul ?
    Lénine ? Résurrection ?
    Anonymat quand tu nous tiens…..
    Un peu de courage et le débat démocratique y gagnera !

  5. bonsoir, ne pas oublier que les brailleurs ont été aux commandes plus de 18 ans, alors qu’est ce qu’ils ont fait???

  6. A Simon. Vous parlez de démocratie mais il me semble que lorsque vous étiez aux affaires vous n’aviez que faire de la démocratie parce que la Municipalité était tenue par vos amis AUTOCRATES. Bien á vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *