Héliport hôpital – Un premier éclairage sans réponse

Voici le mail adressé à monsieur Davigo directeur des soins à l’ARS BFC  (agence régionale de santé de Bourgogne – Franche-Comté)par le Codef. Ce mail adressé le 20 février concerne l’éclairage de l’héliport de l’hôpital de Montceau. A ce jour, aucune réponse à cette requête, souligne le Codef.

« ‌A l’attention de Monsieur Davigo ,

Bonjour Monsieur,

Lors d’un réunion décentralisée du Codef à Toulon-sur-Arroux, le maire nous a appris que l’hélicoptère du Samu pouvait atterrir la nuit sur le stade de la ville.
Or, un événement récent nous a révélé que c’était impossible la nuit sur l’héliport du CH de Montceau pour, sauf erreur de notre part, des raisons d’éclairage.
Nous avons également rencontré la personne « victime » de ce dysfonctionnement qui a du être transporté au Creusot avant d’être évacuer par hélicoptère.
Ce qui est possible à Toulon-sur-Arroux ne le serait pas à Montceau? Pourriez-vous nous expliquer pourquoi?
Alors que l’ARS affirme que les urgences ne sont pas menacées, la mise en conformité de l’héliport pour la nuit apparaît comme une urgente nécessité.

Dans l’attente, veuillez agréer, monsieur le directeur l’expression de mes sentiments distingués
Pour la direction collégiale du Codef

Le président
Michel. Prieur »

NDLR: jeudi soir à la réunion de Montceau ma vie, Marie-Claude Jarrot a évoqué l’éclairage de l’héliport du CH qui, pour l’heure en est dépourvu. « Il se fera dans les semaines à venir » a-t-elle indiqué.

2 commentaires

  1. Ce problème est connu depuis que l’hélico 71 est en service !!! D’ailleurs, l’hélico 71 ne vole pas de nuit.
    Ce n’est pas la première fois que les pompiers ou ambulanciers doivent transporter les patients à l’héliport du Creusot pour une prise en charge par le SAMU 21.
    Des minutes précieuses de perdues à chaque fois, mais ca personne le sait ou plutôt tout le monde s’en fou !

  2. on marche sur la tête, c’est pas possible ! Un accidenté de la route difficilement transportable va être traité de quelle façon ? Je n’ose imaginer une personne en détresse dans une petite commune située à 10 km de l’hôpital. Elle va être prise en charge par les secours qui vont l’amenée aux urgences. Si nécessaire, si la météo le permet, s’il fait jour…..etc… et avec beaucoup de chance elle pourra peut être s’en sortir. Et nous sommes en 2018 !! Traiter des êtres humains de la sorte c’est révoltant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *