•  

Gymnastique – Les haut niveau masculin français à Montceau

Tout n’est pas à l’arrêt pendant ce confinement version « light » qui met surtout à mal la vie sociale. Dans le sport, les amateurs ont rangé leurs tenues, seuls les professionnels sont encore autorisés à jouer et s’entraîner.

C’est le cas des gymnastes de haut niveau comme ceux des équipes de France seniors et juniors, en stage depuis ce mardi à Montceau-les-Mines. Un rassemblement qui a été soumis à bien des incertitudes, « Nous sommes passés du plan B au C même au E pour accueillir dans les meilleures conditions les athlètes avec un protocole sanitaire irréprochable » stipule Damien Ayuso, président de Montceau-Gym.

Le truc tout bête. Les restaurants sont fermés, les hôtels ouverts. Donc même si les gymnastes logent au Nota Bene, encore fallait-il trouver un traiteur pour les repas et « Le Bon Boeuf est arrivé » précise le boss de la gym montcellienne. Ouf !

Le protocole sanitaire ne laisse aucune place à l’improvisation. Montceau Gym est déjà bien rodé dans ce domaine et applique aux équipes nationales les mêmes règles qu’en club. En plus, les quatre minibus sont à disposition des athlètes, la galerie du haut du gymnase Jean Bouveri sert de salle à manger pour « éviter toute interaction entre les pôles France (ils sont 7) et même dans la salle, chaque pôle est séparé des autres » fait remarquer Damien Auyso.

Chaque sportif dispose d’une dérogation de déplacement pour athlète de haut niveau et l’encadrement d’une dérogation équivalente valable jusqu’au 1er décembre.

Ce mardi après-midi, le seniors sont entrée en lice avec un test aux six agrès (sol, arçons, anneaux, saut, barres parallèles et barre fixe) sous les yeux de Laurent Barbieri, directeur du haut niveau. Ce collectif France prépare les championnats d’Europe qui doivent avoir lieu en Turquie mi-décembre. Bon, la Turquie en ce moment et ses relations avec Emmanuel Macron…

Les gymnastes, eux, se préparent, même si trois des piliers des Bleus, Antoine Borello, Samir Aït Saïd et Kévin Antonietti ont déclaré forfait. Quant au Montcellien Kévin Carvalho, autre valeur sûre, il a assisté au match des tribunes (lire par ailleurs).

D’ici jeudi, les 20 gymnastes (9 seniors et 11 juniors) vont répéter leurs gammes à Jean Bouveri.

Alors vivement 2024 où  Montceau accueillera probablement une nation en préparation aux JO de Paris. Parce que pour l’heure, c’est quand même la covid qui récolte les lauriers. Fallait pas l’inviter !

Jean Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *