Gilets jaunes – Un virage ou un changement de méthode ?

Ce mardi 18 décembre 2018 à 19h30, les gilets jaunes du Magny tiendront à la salle des fêtes (lieu habituel) une nouvelle assemblée générale. Que va-t-il se décider ?

Depuis quelques jours et encore dimanche soir devant le commissariat, la façon de procéder, de montrer son mécontentement ne sied pas à tout le monde. Manifester oui avec de la violence, ne serait-ce allumer un feu au milieu de la chaussée, non.

Il va s’en dire que mardi soir à la salle des fêtes, une mise au point est nécessaire. Etant donné la tournure des événements, notamment le « ça suffit » de Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur et son mot d’ordre de mettre fin aux campements aux ronds points, bien des gilets jaunes du Magny semblent diviser sur la suite à donner au mouvement populaire.

Les pacifistes tiennent à le rester, même si samedi prochain à l’occasion de l’acte VI, « les gilets n’assureront plus la sécurité tant sur la RCEA qu’à la sortie des brettelles » indiquait dimanche soir Pierre-Gaël, du pôle presse, « à la police d’assurer ». Alors que d’autres commencent à trépigner d’impatience pour durcir au moins le ton voire les actions.

Vous avez dit cruciale cette assemblée générale ? Sans doute.

Jean Bernard

3 commentaires

  1. Pfff… Mais que veulent-ils ? La lune…
    Pour ce qui est des forces de l’ordre il me semble qu’ils ne sont pas aux ordres des gilets jaunes et donc par la même ils ne sont pas là pour assurer leur sécurité mais plutôt pour les empêcher de nuire en tant que délinquants. Entrave à la circulation etc. N’oubliez pas que ce mouvement à déjà provoqué le décès de huit personnes. Mais au Magny on est sûrement au dessus de tout ça.

    • la lune ,dommage pour toi,que tu ne la veuilles pas.cela peut embellir la vie.
      pour la police ,je ne comprends pas leurs positions,nous avions pris ces gens en compassion ,quand on apprenait le suicide d’un des leurs, ou leur prise en charge dans des établissements pour les dépressifs,les démissionnaires .
      car ils nous expliquaient leur mal-être devant le manque d’effectif,devant les décisions de justice qui relâchait les délinquants avant qu’eux meme soit rentres dans leur commissariat…….
      de ce fait ,je pensais qu’ils enfileraient le GILET JAUNE

  2. Dominique.
    La position de la Police et de la Gendarmerie est simple ! Éviter les débordements ! Même si certains partagent vos idées.
    De la compassion pour ces hommes tu peux toujours en avoir et ils le méritent car ils ne passent pas leur vie à s’occuper des gilets jaunes. Beaucoup dautres missions leurs sont incombėes.
    Peut-être auras tu besoins de leurs services demain…Et ils seront présents gilet jaune ou pas. La lune je la laisse aux rêveurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *