Gilets jaunes – Le Magny, lieu de pèlerinage

Avant l’intervention des forces de l’ordre au Magny ce samedi 22 décembre (lire par ailleurs), l’acte VI du rassemblement populaire a connu son succès hebdomadaire. On vient au Magny comme on va en pèlerinage. C’est peut-être pourquoi des groupes de Paray-le-Monial et de Chalon-sur-Saône ont rejoint l’échangeur de la RCEA.

Une journée pacifique, sans problème majeur si ce ne sont quelques automobilistes furibards et parfois avec la pédale lourde sur l’accélérateur.

C’était avant 17h, avant que la nuit tombe et le vol de lacrymogène.

J.B.

6 commentaires

  1. Jean Bernard. Moi qui avec plaisir lisais vos articles j’en arrive à saturation.
    Pourquoi me direz vous ? Et bien simplement par vos écrits vous me semblez plus impliqué par ce mouvement que vous ne devriez l’être !
    En effet dans chacun de vos articles vous présentez les gilets jaunes comme s’ils étaient des résistants alors que vous savez bien (en raison de votre implication) que si paray et chalon les ont rejoints ceci n’est pas pas solidarité mais qu’ils ont répondu à un ordre des centrales du pc de la fi et de la cgt.
    J’avais déjà fais un article en réponse à bart( que vous n’avez pas diffusé) dans lequel je disais reconnaître les proses du codef et associés.
    Mouvement Citoyens OUI tremplin à des spécialistes du désordre NON.
    Que vous diffusez ou non celui-ci je vous aurais dit mon jugement envers vos écrits.
    En continuant ainsi vous vous rangerez dans la catégorie Fr3 (qui modifie des photos avant de les diffuser) et bfm qui tronqué la vérité. A la seule différence avec vous eux servent le pouvoir et vous la cgt pc et fi. Salutations.

    • Jean Bernard observe la situation au Magny avec sans doute beaucoup de curiosités (ce genre de mouvement est assez nouveau et frais si on regarde la longue liste des mouvements sociaux ces dernières décennies), d’amusement et s’il ne boude pas son plaisir de nous raconter ce qui se passe chez ces gaulois pataugeant dans la boue, je ne trouve pas, en tant que personne ne soutenant pas le mouvemen des gilets jaunes, que ce blog d’informations (au demeurant bien écrit) soit la courroie de transmission des gilets jaunes. Je les trouve tout de même sympathiques ces gens… leur lutte est désespérée (et parfois désespérante), absurde et celle d’un monde qui s’efface, mais il se dégage de ces gilets jaunes une certaine tendresse, une solidarité qui mérite d’être soulignée.
      Quant aux soupçons de récupérations politiques ou syndicales et aux accusions de médias manipulés ou complices, ils sont aussi vieux que les mouvements syndicaux et la presse.

  2. Entièrement d’accord avec Gisèle. Arrêtez de nous faire pleurer sur le sort de ces pauvres GJ, alcoolisés, révolutionnaires du samedi, embobinés par certains syndicats en mal d’adhérents.

  3. Peut-être préférez-vous lire, chère Gisèle, le Figaro, l’Express, ou le Point ?
    Moi je préfère Marianne, le Canard et Charlie Hebdo. (Mais je lis aussi les autres ; il est toujours bon de connaître les idées de ses adversaires)
    Quant à la presse locale, elle est tout aussi libre de relater les faits comme elle le souhaite, que cela vous plaise ou non.
    Et si les gilets jaunes agissent dans le même sens que le PCF, de la FI et de la CGT, je ne peux que m’en réjouir, même si je pense que tel n’est pas toujours le cas. Car le mouvement des GJ est bel et bien un mouvement citoyen et populaire, que vous le vouliez ou non, et si selon vous il s’achemine vers des idées qui vous semblent trop orientées à gauche, c’est qu’il y a bien une raison à cela.
    Qui selon vous n’a jamais cesser de défendre le peuple ? Qui s’est toujours battu pour plus d’acquis sociaux ?
    Il est vrai que les revendications de ce mouvement me rappellent bien des souvenirs, car j’ai en mémoire, lors des dernières élections présidentielles, certains programmes politiques qui demandaient déjà la même chose (hausse des retraites, augmentation des salaires, redistribution des richesses ou sixième république etc.). Bien évidemment, tel n’était pas le cas de tous les programmes, entendons nous bien. D’ailleurs certains programmes n’en méritaient pas le nom tant leur contenu était vide et incohérent.
    Et pour finir, les GJ ne répondent à l’appel de personne, ils sont tout à fait capables de penser par eux-même et d’analyser d’où vient le mal de ce pays, mais il est évident que ce mouvement est politique, et ce, dans son sens le plus large. L’étymologie du mot politique vient du grec politikè qui signifie : science des affaires de la Cité. La politique est donc l’organisation de la Cité ou , pour actualiser le terme, de l’État. Et l’état, chère Gisèle, c’est nous !

  4. A Copernic. Vous faites partie des extrémistes qui ne respectent rien.
    Nous pouvons êtres de gauche et êtres également pour le respect de l’ordre et de ces représentants.
    Vous faites également partie de cette castré qui raille les petites gens en voulant faire une démonstration de vos pseudos qualités intellectuellesur dans votre écrit.
    Nous sentons à travers ceux ci votre haine vis à vis des contradicteurss.
    Vous devez êtres in commissaire du Peuple certainement pas de gauche mais de l’extrême gauche aux ordres du pc ou de la fi.
    Vos idées noyautent le mouvements populaire des Gilets jaunes .
    Vous êtes vous et vos mentors des dangers pour la République vous êtes des clones de Ruffin.

  5. à copernic ,macruse et tout les autres ,je vous fait part de mon sentiment ,il devient ,à mon avis ,inutile et une perte de temps de lire et de débattre.
    j’en profite pour remercier ,pour une fois , BART, qui donne un commentaire assez sympathique des GILETS JAUNES
    ce sera mon dernier commentaire
    PS scania ferait bien d’en faire autant car il est aussi lourd que son pseudo d’une marque de camion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *